MONDE FANTASTIQUE, laissez votre inspiration vous guider et créer vos propres histoires...
 
AccueilPortailFAQS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Askhêl

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Askhêl



Nombre de messages : 15
Points : 4
Date d'inscription : 24/12/2009

MessageSujet: Askhêl   Jeu 31 Déc - 1:43

- Monsieur le conservateur, nous venons de recevoir l'arrivage de Londres. Mais... Hm... Je pense -sauf votre respect, monsieur- que vous vous êtes fait... Rouler. Le sarcophage n'a rien de bien extraordinaire. J'ai eu beau chercher et comparer selon vos thèses sur les dynasties égyptiennes, je n'ai rien trouvé qui évoquerait l'identité de l'occupant.

Le dit conservateur releva la tête une fois que son interlocuteur eut fini de parler, posant ses yeux sur ce dernier. Cyril, un jeune étudiant qu'il avait prit sous son aile et qui l'aidait à entretenir le musée de Samroun qui il fallait bien le dire, partait à vau-l'eau. Pourtant le conservateur s'y interessait, y mettant tout son coeur dévoré par la passion des civilisations disparues. Mais l'argent manquait toujours un peu plus et menacait le petit établissement qui semblait être le dernier souci des samrouniens. Pour faire face à cette crise, le viel homme avait prit la mer à la recherche d'éventuels mécènes, recherches qui faillirent être infructueuses avant qu'un antiquaire du nom de Night ne se présente, comme tombé du ciel. L'homme avait prétendu avoir séjourné à Samroun et se proposait de faire un geste pour la ville en dotant son musée d'une pièce qu'il avait acquise par mégarde et dont il ne pourrait de toutes façons rien tirer. Moyennant une compensation financière assez confortable, le Conservateur avait accepté de délester monsieur Night d'un encombrant sarcophage et était rentré chez lui satisfait, en ayant toutefois fait l'erreur de ne pas vérifier son acquisition.
Et ce que venait de lui dire Cyril lui donna vaguement l'impression de s'être fait rouler. Toutefois, il décida d'accompagner son apprenti jusque dans la réserve en prenant soin d'emporter avec lui divers documents qui pourraient aider à une identification peut-être un peu délicate si trop poussée.

Quelques minutes plus tard, il y faisait face, à ce fameux sarcophage. Dans la poussière de la réserve du musée, le conservateur faisait les cent pas autour de la boite de bois finalement assez grossière et trés peu (et mal) travaillée. Le viel homme comprenait pourquoi Cyril n'était parvenu à rien : le sarcophage ne présentait que peu d'informations et aurait trés bien pût être une trés grossière copie utilisée pour une quelconque farce. Alors que Cyril proposait d'ouvrir la boîte à grand renfort de pied de biche, le conservateur le stoppa.
Il venait de trouver quelque chose qui était susceptible de les aider. Un hieroglyphe représentant ce qui semblait être un oiseau. Motivés par cette découverte, les deux hommes cherchèrent davantage et finirent par reconstituer de façon approximative ce qui pouvait être un épitaphe, que Cyril lut alors à voix haute.

- Je...Suis....l'hirondelle... Qui...sur....reine...veille...

- Ta traduction n'est pas mauvaise, Cyril. Toutefois, ce symbole n'est pas l'hirondelle mais le Bénou. Cela donne donc "Je suis le Bénou qui sur la reine veille". Curieuse formulation....

- Bénou ? Qu'est ce que cela ? Et la formulation, qu'est ce qui vous dérange, monsieur ?

- Pour commencer, le Bénou est un animal quelque peu fantastique que les égyptiens associaient au cycle de la vie et de la mort, capable de renaître aprés la mort. Ce mythe fût d'ailleurs reprit plus tard en Grèce pour y devenir le Phénix. Et la formulation me dérange cat elle peut être interprêtée de deux façons différentes. La tienne donc, et une autre qui donnerait "Je suis le Bénou sur qui la Reine veille". Et là, la donne change du tout au tout....Hm....

Cyril regarda l'épitaphe avec plus d'attention. Le conservateur disait vrai. Les symboles étaient si curieusement agencées que la phrase pouvait effectivement prendre les deux sens sans pour autant que l'un soit plus vrai que l'autre. Le premier n'était pas dérangeant outre mesure, mais le second soulevait quelques questions interessantes. Qui était cette personne pour que la Reine -quelle qu'elle soit- veille sur lui ? Et si une personne de cette importance était sous l'aile d'une souveraine, pourquoi avait elle été inhumée de façon si grossière et insultante pour le défunt ?
Le jeune homme allait poser ces questions à son mentor lorsqu'il le vit assis sur une caisse à lisser son bouc poivre et sel, perdu dans ses reflexions. Cyril le connaissait assez pour savoir que le Conservateur avait en tête une idée trés clair et que ses neurones fonctionnaient à plein régime pour faire coïncider ses connaissances et les éléments inscrits sur le sarcophage.
Il patienta quelques secondes avant d'interpeller le viel homme.

- Monsieur ? Monsieur, à quoi pensez vous ?

Le conservateur ne répondit pas de suite, puis se passa une main sur le front en portant le regard sur le boîte mortuaire, comme passionné par ce qu'il pouvait y voir.

- Et bien... Il y a une théorie qui.... Non, c'est stupide... Et tu es trop "scolaire" pour y adhérer....Mais... Mais je crois que c'est la plus plausible....

- Non monsieur, allez y ! J'aime vos théories et vous le savez, alors je vous en prie, ne me faîtes pas attendre !

Le vieil homme continua à hésiter, avant de finalement accepter. Si Cyril aimait l'entendre, lui aimait parler. Les deux hommes passaient ainsi de longues heures à bavasser même si parfois leurs avis divergeaient. Le conservateur était de ces hommes qui aimaient à croire à la part de légende derrière chaque fait historique alors que son apprenti était plus terre-à-terre, se basant volontiers sur des faits avérés et dûement constatés.
Mais ce soir comme souvent Cyril était tout disposé à écouter son mentor lui parler de son hypothèse, qui allumait dans les prunelles du conservateur une lueur trop vivace pour ne rien dissimuler. D'un regard il l'encouragea, et le viel homme prit son souffle et sa voix calme et claire pour dire ce qu'il avait à dire....

#####

"Certains historiens s'accordent à dire que l'Egypte antique comporte une sorte de zone de vide, une sorte de Dynastie Zéro qui aurait été sciemment effacée du cours de l'histoire pour d'obscures raisons. Effacer tout un empire du cours du temps, quel travail de titan cela à dû être...
Comme bien d'autres, je me suis longtemps interessé à cette fameuse dynastie zéro et aujourd'hui encore elle me passionne. M'associant durant plus de vingt ans à toute une équipe mûe par le même désir de connaissance que moi, j'ai avancé plusieurs théorie plus où moins fondées jusqu'a tomber sur divers éléments assez fantasques en surface mais incroyablement riches en éléments viables pour ne pas être laissés de côté. Ces indices font état d'un empire tout entier qui aurait subi la colère de Seth, dieu maléfique ayant empoisonné l'esprit de Pharaon. Ce dernier, ivre de pouvoir et de conquêtes aurait levé une immense armée de créatures infernales afin de marcher d'abord sur les royaumes voisins puis sur le continent tout entier, sacrifiant jusqu'a son âme pour graver son nom dans l'histoire de l'humanité. Peu lui importait les moyens tant que les résultats étaient là, aussi versa t'il le sang de son propre peuple dans des rituels immondes visant à agrandir ses rangs combattants.
Rien ni personne ne semblait pouvoir s'opposer à lui, mis à part son épouse, une reine nommée Ahmasis.

La souveraine était une femme d'une trés grande beauté à l'intelligence et au charisme certain, qui aurait elle aussi un temps durant succombé aux sirènes envoûtantes de Seth laissant ainsi une marge totale de manoeuvre à son mégalomane de mari. Mais la belle avait dans son jeu une carte inattendue : son garde du corps le plus fidèle, jeune soldat dont l'histoire n'a évidemment pas daigné retenir le nom. Ce fût d'ailleurs regrettable car d'aprés les histoires et les rumeurs, ce jeune homme tira sa reine des griffes de Seth, la laissant ainsi devenir l'émissaire d'Horus.
C'est là que commenca une bataille homérique pour l'avenir du pays mais peut-être aussi du monde... Qui peut bien dire ce qui se serait passé si Pharaon avait réussi à passer ses propres frontières ?
Quoi qu'il en fût, Ahmasis parvint à bénir son garde du corps pour faire de lui une sorte de guerrier élu, un protecteur du peuple doté de pouvoirs destinés à sauver l'Egypte. Soutenu par sa reine -dont il était éperdument amoureux- et par les dieux, le héros se dressa contre Pharaon et Seth et les affronta dans une bataille titanesque qui entraîna la destruction du palais et d'une grande partie de la ville. Et fort heureusement le Bien sorti vainqueur de ce conflit, mais le châtiment que dû endurer le guerrier pour avoir osé porter la main sur Pharaon fût... Fût....

Aprés tout, Pharaon était tout de même considéré comme de droit divin par ses sujets et malgré ses odieux procédés il avait sû conserver quelques fidèles trop zélés. D'aprés ce que l'ont pense, des prêtres asservis par l'argent de leur souverain se seraient emparés du corps du combattant de la reine au terme de la bataille. Le jeune homme n'étant pas mort, il le soignèrent avec soin afin qu'il soit en pleine forme et parfaitement conscient de sa punition.
Le guerrier endura le Omhdaï, un rituel qui le vit de faire momifier vivant dans un sarcophage qui ne permettrait pas de l'identifier dans les siècles à venir où de même seulement trouver la paix dans l'Eternité. De plus, son cerceuil allait recevoir quelques locataires redoutables... De terribles scarabées qui, furieux de se retrouver emprisonnés, creuseraient partout où ils le pourraient, pondant par ailleurs des oeufs.
Quel supplice pour celui qui avait sauvé l'Egypte et le monde d'alors... On dit que même sa précieuse reine ne pût empêcher le Omhdaï et que jusqu'au bout il hurla son nom en jurant que la mort ne pourrait pas les séparer. Jetté dans l'équivalent de nos fosses communes d'aujourd'hui, on perdit la trace de ce malheureux sauveur à tout jamais.

L'histoire aurait pût s'arrêter là, mais le sort en décida autrement.
L'empire s'étant effondré avec les idées de grandeur de pharaon et ses atrocités ayant souillé la noblesse de toute l'Egypte à la face du monde, il est possible que la dynastie qui suivit fît effacer toute trace de l'histoire. Cela fût si bien fait que rien n'aurait dû permettre de seulement soupsonner l'existence de la Dynastie Zéro si Ahmasis n'avait pas prit soin de quitter son empire afin de vivre incognito à Rome en tant que ressortissante, ne revenant en Egypte que pour y mourir en déposant dans son sarcophage de nombreux papyrus evoquant sa vie, dont le guerrier inconnu pour lequel elle ne cachait pas son amour. D'ailleurs, on y apprends également qu'elle aurait laissé une sorte de souvenir sur le sarcophage de son amant à ses risques et périls. Ahmasis était persuadée qu'il serait fidèle à sa parole et qu'il reviendrait tel le Bénou que même la mort ne pouvait atteindre....

#####

Cyril n'avait pas bronché tout le long du récit. Il avait prit le temps d'écouter et de tout assimiler, notant que le conservateur avait tout de même fait état qu'il s'agissait pour beaucoup de rumeurs et d'histoire mis à part les parchemins d'Ahmasis dont l'existence était réelle. Mais pour lui, cela ne suffisait pas à rendre cette histoire un peu tirée par les cheveux vraiment trés crédible. Un pharaon effacé de l'histoire ? Un guerrier béni ? Divaguations grotesques !
Mais il devait l'admettre, l'histoire comportait des faits assez proches de la réalité. N'avait il pas en ce moment même sous les yeux un sarcophage évoquait un lien réciproque entre un Bénou et une reine ? Un sarcophage qui n'avait reçu aucun honneur, bien au contraire...
Avant qu'il ne puisse dire quelque chose, le conservateur reprit la parole.

- Je sais ce que tu pense, Cyril. Et à dire vrai, même pour moi cela est difficile à croire. Mais plusieurs fois dans l'histoire, on retrouve une trace de guerriers extraordinaires intervenus à des moments clés pour se dresser contre le mal. Et si tout cela est vrai, ce jeune homme amoureux d'Ahmasis pourrait bien avoir été le tout premier d'entre eux. C'est d'ailleurs ce qui est inquiétant...

- Inquiétant ? Pourquoi cela ? C'est une chose extraordinaire, au contraire !

- Non, pas si on prends le problème autrement. Comme tu le sais, notre ville a essuyé une terrible guerre contre cet homme, ce Séphirot. Il a certes était défait, mais aucun guerrier fabuleux n'est arrivé, n'est ce pas ? Ce sont des samrouniens qui ont prit les armes contre lui et qui l'ont repoussé au périls de leurs vies. Il représentait le Mal, mais le Bien ne s'est pas vraiment manifesté, quelque part. Or, il est possible que nous ayons sous les yeux la dépouille d'un combattant béni...

Le conservateur se releva de son assise, faisant courir ses doigts fins sur le bois du cerceuil. Cyril le regardait, oscillant entre incrédulité et frayeur tapie au fond de son esprit. Sa voix le trahit d'ailleurs sur les notes tremblottantes des premiers mots qu'il prononca finalement en se relevant à son tour.

- Je ne crois pas comprendre... Je.. Enfin... C'est une hypothèse farfelue, non ?

- Allons, réfléchit ! Si ce guerrier réapparait maintenant et ici à Samroun, même dans son cerceuil... N'est ce pas parce que ce monde et cette époque l'ont réclamé ? Je ne crois pas aux hasards, surtout pas dans cette ville. Séphirot est mort, oui... Mais si ce n'était là que la partie visible de l'iceberg ? Si le Mal, le vrai, attendait dans l'ombre ? Qui sait ce qui nous attends vraiment, Cyril ?

Le jeune homme ne pût s'empêcher de frissonner. La guerre civile qui avait ébranlé la ville une dizaine d'années auparavant avait été si terrible que certaines des plaies qu'elle avait occassionnée était encore béantes et trés présentes malgré la diligence du Conseil.
Alors imaginer quelque chose de pire ! Impossible ! Aprés tout même si le Conservateur ne croyait pas au hasard, celui çi existait pourtant bel et bien, non ?
Se raccrochant à cela, l'étudiant suivit les pas de son mentor qui prenait la direction de l'escalier qui leur permettrait de remonter au musée. Voyant son maître à penser jeter un dernier coup d'oeil au sarcophage, Cyril osa une dernière question sur un petit ton ironique.

- Et d'aprés vous, comment un mort millénaire pourrait éventuellement nous prémunir contre le mal, monsieur ?

- Il y a peu de morts dans cette ville qui le restent longtemps, Cyril. Bien peu.


Dernière édition par Verlaine le Jeu 31 Déc - 1:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Askhêl



Nombre de messages : 15
Points : 4
Date d'inscription : 24/12/2009

MessageSujet: Re: Askhêl   Jeu 31 Déc - 1:44

Nom & Prénom :
Askhêl Mmenys

Age :
Etait en vie au temps des premières pyramides...

Race :
Humain / Présumé guerrier béni

Pouvoir(s) :
Flammes d'Or : Un pouvoir interessant faisant apparaître de l'or liquide dont Askhêl se sert surtout pour se défendre. Peut prendre diverses formes et se solidifier.

Armure du Bénou : Une fabuleuse armure d'or dotée d'ailes. Octroyant à Askhêl un grand pouvoir offensif et défensif, lui permettant également de voler aussi bien qu'un oiseau et d'utiliser l'Arc Solaire, arme combinant flèches d'or avec ses pouvoirs de Lumière. Elle peut sembler parfaite mais son invocation est limitée dans le temps pour d'obscures raisons et semble capricieuse puisque parfois impossible sans que le guerrier en connaisse la raison.

Spoiler:
 

Physique :
Lors de ses premières apparitions, l'Egyptien ne sera pas en grande forme puisque sortant de momification. Peau desséchée, lèvres inexistantes dévoilant ses dents et gencives, yeux morts et depuis longtemps disparus, corps couvert de bandelettes vielles et sales.... Bref, la parfaite momie de cinéma avec en prime cette odeur de vieille poussière suffocante.

Aprés quelques temps, gageons qu'il aura retrouvé une apparence plus humaine. Son mêtre quatre-vingt dix supportant ses quatre-vingt kilos de muscles saillants et secs, joliment dessinés roulant sous une peau naturellement hâlée. Plutôt bel homme, l'ex momie dévoilera un visage fin au nez droit et discret surmontant des lèvres justement charnues. Ses yeux ? Soulignés d'un curieux mais judicieux trait noir épais, ses prunelles couleur d'or ont une teinte flamboyante qui semble sonder l'âme... A moins qu'ils ne soient une porte ouverte sur la sienne. Quiconque y prête attention verra qu'Askhêl dissimule difficilement ses émotions même si il tente de le faire. Ce petit soldat semble endosser un rôle certes trop grand pour lui et qui lui pèse, mais qui lui tient à coeur au point qu'il se donne pour lui.
Tombant en cascade sur ses épaules et son front, ses cheveux d'un noir de jais parsemés de mêches claires lui donne une certaine prestance, une certaine élégance surtout que quelques longues mêches sont coiffées à l'aide d'anneaux d'argent.

Côté vestimentaire, rien de spécial. Quelques bijoux volés au musée et un pagne blanc pour commencer. Pour le reste, tout dépendra certainement de ce qu'il aura sous la main. Qui sait ce que l'avenir lui reserve, aprés tout ?

Mental
Askhêl était de son vivant un soldat avant tout.
Garde du corps de sa précieuse reine dont il était (et est certainement encore) amoureux, il a gardé de cette époque une définition trés net du sens du devoir et des obligations. Jamais le jeune égyptien ne trahira une parole donnée où ne reviendra sur ses mots. Droit et intègre, il a quelques principes archaïques dûs à son époque d'origine. Mais il est prêt à apprendre, c'est certain. Aprés tout, le guerrier a affronté et tué son Pharaon portant suprême autorité pour lui malgré tout les enseignements qu'il a reçu tout au long de sa vie.

Bon et généreux, Askhêl est tout de même sacrément coincé et parfois limité dans ses jugements de valeur. Pour lui, le gris n'existe pas et les êtres se rangent soit dans le "noir" soit le Mal, où dans le "blanc" soit le Bien. Ce n'est pas seulement parce qu'il est perdu dans une époque qui n'est pas la sienne, mais aussi parce qu'il n'a jamais réellement vécu pour lui-même mais uniquement pour sa Reine. Ainsi libéré de ses obligations, l'égyptien est un peu perdu et destiné à errer sans point fixe. Ici à Samroun ce qu'il connait et qu'il pense savoir ne lui sert à rien, renforcant son sentiment d'impuissance. Aprés tout, cet homme a tout perdu et se reveille dans un monde qui n'est pas le sien et qui en est trés éloigné.
Son âme pourtant si droite sera t'elle assez forte pour supporter cet état de fait ?


Dernière édition par Askhêl le Lun 4 Jan - 20:18, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
Vlaad
Admin
Admin


Nombre de messages : 1078
Age : 26
Localisation : Là où la vie me mène
Points : 49
Date d'inscription : 24/09/2009

Feuille de personnage
Pouvoirs: Métamorphose/Télépathie/Pyrokinésie
Race: Vampire
Niveau de puissance:
15/20  (15/20)

MessageSujet: Re: Askhêl   Sam 2 Jan - 17:45

Bienvenue ! Nous attendons la suite !

_________________
"Ce n'est pas le chemin qui est difficile, c'est le difficile qui est le chemin."
Søren Kierkegaard


Revenir en haut Aller en bas
Anikeï



Nombre de messages : 137
Points : 42
Date d'inscription : 08/10/2009

Feuille de personnage
Pouvoirs: Métamorphose - Persuasion - Sphères d’eau
Race: Humain
Niveau de puissance:
16/20  (16/20)

MessageSujet: Re: Askhêl   Sam 2 Jan - 18:30

Aucun guerrier béni ? Ton conservateur ne m'a sans doute pas encore rencontré !
Bienvenue !
Revenir en haut Aller en bas
Askhêl



Nombre de messages : 15
Points : 4
Date d'inscription : 24/12/2009

MessageSujet: Re: Askhêl   Dim 3 Jan - 19:53

Merci !
Fiche terminée !
Revenir en haut Aller en bas
Arwina
Modérateur
Modérateur


Nombre de messages : 312
Age : 30
Points : 39
Date d'inscription : 24/09/2009

Feuille de personnage
Pouvoirs: Transformation en licorne, soin avec magnétisme et onde de choc bénéfique
Race: Elfe
Niveau de puissance:
12/20  (12/20)

MessageSujet: Re: Askhêl   Dim 3 Jan - 20:48

Wahou! J'adore ton histoire! Bon je ne suis peut-être pas très objective puisque j'adore l'Egypte ancienne.


Enfin en tout cas, tout est bon pour ma part!


Bienvenue parmi nous! Very Happy

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Vlaad
Admin
Admin


Nombre de messages : 1078
Age : 26
Localisation : Là où la vie me mène
Points : 49
Date d'inscription : 24/09/2009

Feuille de personnage
Pouvoirs: Métamorphose/Télépathie/Pyrokinésie
Race: Vampire
Niveau de puissance:
15/20  (15/20)

MessageSujet: Re: Askhêl   Dim 3 Jan - 21:12

Heu, perso, pour les pouvoirs, ça me paraît un peu exagéré... Avec l'histoire de l'Arc magique, ça fait presque 4 à mon sens, et pas des moindres. On va voir ce que pensent les autres !

_________________
"Ce n'est pas le chemin qui est difficile, c'est le difficile qui est le chemin."
Søren Kierkegaard


Revenir en haut Aller en bas
Dearg Nil



Nombre de messages : 65
Points : 15
Date d'inscription : 21/12/2009

Feuille de personnage
Pouvoirs: Guérison - Magie du Sang - Apaisement // Vision des auras
Race: Humain
Niveau de puissance:
10/20  (10/20)

MessageSujet: Re: Askhêl   Dim 3 Jan - 22:37

Un guerrier de plus... Beaucoup de bruit et peu de choses en général, mais bienvenue quand même !
Revenir en haut Aller en bas
Evanne
Modérateur
Modérateur


Nombre de messages : 352
Age : 23
Localisation : On The Moon...
Points : 28
Date d'inscription : 11/12/2007

Feuille de personnage
Pouvoirs: Les Milles Lames + Pyrokinésie
Race: Hybride
Niveau de puissance:
15/20  (15/20)

MessageSujet: Re: Askhêl   Lun 4 Jan - 20:01

C'est sur que niveau pouvoir c'est pas rien. Mais vu que l'arc ne peut être utilisé quand il le veut, c'est peut être équilibré. Ou alors, je propose de trouver une autre contrainte à l'un de tes pouvoirs.

Sinon l'histoire est vraiment chouette ^^

_________________
Evanne's Theme


Revenir en haut Aller en bas
http://evanne.over-blog.com/
Askhêl



Nombre de messages : 15
Points : 4
Date d'inscription : 24/12/2009

MessageSujet: Re: Askhêl   Lun 4 Jan - 20:14

Merci tout le monde !
Si les pouvoirs font "too much" -je m'en aperçois aussi en me relisant d'ailleurs - je suis prêt à sacrifier la maîtrise de la lumière. C'est vrai que ça ferait beaucoup.... Mais je voudrais tout de même garder l'Arc Solaire avec ses flèches, justes plus puissantes que des projectiles ordinaires. Je garderais un 3eme pouvoir en suspens que je communiquerais à un admin pour validation avant son utilisation IG.

Ca vous va ?
Revenir en haut Aller en bas
Vlaad
Admin
Admin


Nombre de messages : 1078
Age : 26
Localisation : Là où la vie me mène
Points : 49
Date d'inscription : 24/09/2009

Feuille de personnage
Pouvoirs: Métamorphose/Télépathie/Pyrokinésie
Race: Vampire
Niveau de puissance:
15/20  (15/20)

MessageSujet: Re: Askhêl   Lun 4 Jan - 20:16

Moi dans ce cas, ça me va !

_________________
"Ce n'est pas le chemin qui est difficile, c'est le difficile qui est le chemin."
Søren Kierkegaard


Revenir en haut Aller en bas
Askhêl



Nombre de messages : 15
Points : 4
Date d'inscription : 24/12/2009

MessageSujet: Re: Askhêl   Lun 4 Jan - 20:17

J'édite de suite la fiche, donc.
Me faut il encore une validation (bien que je ne sois pas pressé du coup ) ?
Revenir en haut Aller en bas
Vlaad
Admin
Admin


Nombre de messages : 1078
Age : 26
Localisation : Là où la vie me mène
Points : 49
Date d'inscription : 24/09/2009

Feuille de personnage
Pouvoirs: Métamorphose/Télépathie/Pyrokinésie
Race: Vampire
Niveau de puissance:
15/20  (15/20)

MessageSujet: Re: Askhêl   Lun 4 Jan - 20:19

Non, tu es validé, puisque ma validation plus celle d'Arwina, ça fait deux ^^ Bon jeu !

_________________
"Ce n'est pas le chemin qui est difficile, c'est le difficile qui est le chemin."
Søren Kierkegaard


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Askhêl   Aujourd'hui à 16:27

Revenir en haut Aller en bas
 
Askhêl
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Monde Fantastique :: Entrez au royaume de Fírimar :: Les personnages :: Présentations validées-
Sauter vers: