MONDE FANTASTIQUE, laissez votre inspiration vous guider et créer vos propres histoires...
 
AccueilPortailFAQS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Révélations

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Vlaad
Admin
Admin


Nombre de messages : 1078
Age : 26
Localisation : Là où la vie me mène
Points : 49
Date d'inscription : 24/09/2009

Feuille de personnage
Pouvoirs: Métamorphose/Télépathie/Pyrokinésie
Race: Vampire
Niveau de puissance:
15/20  (15/20)

MessageSujet: Révélations    Ven 18 Fév - 23:08

Bon, je n'ai pas retrouvé le code du compte pour les PNJ, donc je poste avec mon compte Vlaad, mais pour jouer le rôle d'un vieux paysan :

Le rp se passe dans une bourgade à quelques lieues de Samroun.

Le soleil étincelle vivement sur la campagne samrounienne. Marthus retire son chapeau, essuie d'un revers de main la sueur qui perle sur son front tout en cherchant sa gourde des yeux. Dans les champs appartenant aux paysans du village, c'est le temps des moissons et le blé n'attend pas ! Tous les villageois participent à cette grande tâche longue et pénible : depuis l'aube, Marthus et ses voisins ont parcouru les champs, la faux à la main. Maintenant que midi est passé, c'est au tour des femmes de s'échiner à lier les épis.
Le vieux paysan enfonce son large chapeau de cuir sur ses épais cheveux blancs, ramasse sa faux et reprend le chemin de sa ferme. Le bâtiment n'est pas le plus imposant du village, il n'a jamais eu de commis à son service, mais jamais il n'a eu à se plaindre. Bâtie un peu à l'écart, la longère abrite les deux pièces d'habitation, une étable pour leur deux vaches. Une grange, une soue et un poulailler achèvent de clore la cour. Marthus la traverse en soufflant : les travaux des moissons l'épuisent et il essaye de le cacher du mieux qu'il le peut. Il faut dire qu'il n'est plus jeune ! Et qu'il a eu le malheur de ne pouvoir avoir d'enfants...
Marthus s'effondre à sa table, s'empressant de manger les tartines et les fruits préparés par sa femme avant de partir aux champs. Il soupire. C'est toujours dans ces moments-là, où il est seul après avoir travaillé longtemps, seul dans la ferme déserte sous le soleil écrasant de midi, qu'il repense aux enfants qu'il n'a pas eus. Certes, il a élevé pendant des années les fils de son frère, mais ce ne sera pas sa ferme et ses champs qu'ils reprendront et sa cour reste désespérément vide de cris de marmots.
Et à chaque fois, il se remémore cette étrange aventure arrivée quatorze ans auparavant. Cette femme étrangère, arrivée avec la nuit aux abords du village, échouée en quelque sorte sur le pas de sa porte. Elle n'était venue que pour une nuit. Elle était restée des mois, enceinte d'un enfant qu'elle attendait et craignait.
Le vieil homme arrête là ses réflexions et se redresse vivement sur sa chaise. Sa vue n'est plus ce qu'elle était mais il a bien aperçu quelqu'un entrer dans la cour. Les poules se mettent à caqueter, comme pour confirmer ses impressions. Marthus va s'adosser à la porte, la main en visière, surpris d'avoir de la visite.

_________________
"Ce n'est pas le chemin qui est difficile, c'est le difficile qui est le chemin."
Søren Kierkegaard


Revenir en haut Aller en bas
Morriganne



Nombre de messages : 29
Age : 39
Localisation : Québec
Points : 17
Date d'inscription : 24/08/2010

Feuille de personnage
Pouvoirs: Aucun pour le moment, sinon don de ressentir et persuader les gens
Race: Hybride
Niveau de puissance:
2/20  (2/20)

MessageSujet: Re: Révélations    Mer 9 Mar - 23:20


Plusieurs semaines s’étaient écoulées depuis l’entretien de la donzelle avec les gouverneurs de Samroun. À plusieurs reprises depuis, elle s’était trouvée devant la façade du parlement, brulant d’envie d’aller y retrouver l’elfe pour lui demander ses disponibilités prochaines afin de se rendre à l’adresse trouvée au registre, mais chaque fois, elle était arrivée à se raisonner au dernier moment.

Elle avait plutôt décidé de prendre entente avec le propriétaire de l’auberge qui était sympathique et sensible à sa quête, pour faire quelques heures par jour au bar afin de présenter la gravure de sa mère aux divers clients, habitués ou non. Même si cette initiative ne donna aucune piste concrète supplémentaire, elle lui avait à tout le moins permis de se changer les idées jusqu’à ce que Arwina se présente à l’auberge au moment où la jouvencelle ne l’attendait plus. Arwina lui donna rendez-vous dès le lendemain, en début d’après-midi.

Ce soir-là, le sommeil tarda à gagner les paupières de la donzelle et lorsqu’il y parvint, il fut des plus tourmenté : une multitude de cauchemars étranges comportant des crocs, du sang et un sentiment désespoir sans nom. À son réveil, Morriganne commença à remettre en question le périple prévu ce jour même. Était-ce vraiment souhaitable que de lever le voile sur ses racines nébuleuses?! Et si le vampire avait raison? S’il en découlait au final qu’une plus grande déception et une amertume d’autant plus poignante? Ou même pire, ce troublant désespoir qu’elle avait pu ressentir à travers les songes de cette nuit… Elle ressassa ainsi toute la matinée, si bien que lorsqu’elles furent en route vers la bourgade, tout l’enthousiasme qui animait normalement la jouvencelle et dont Arwina avait été témoin jusqu’ici, l’avait totalement déserté laissant plutôt place au doute et à l’angoisse.


-Merci encore Arwina de ne point m’avoir oubliée, je vous en suis reconnaissante. Croyez-vous que je fasse preuve d’acharnement inutile et dangereux concernant cette quête dîtes-moi? Et si de toutes ces démarches, rien de constructif n’en ressortait? Si au contraire, je ne m’en trouvais que plus dépitée encore?!


Tout au long de la route, le vent s’était amusé à aspirer et recracher leur longue chevelure, signe que la jouvencelle n’arrivait plus à contenir la kyrielle d’émotions qui la submergeait. Morriganne jetait des œillades à la limite de la panique en direction d’Arwina. Tentant de faire la conversation et désireuse d'estomper sa nervosité, elle osa laisser s'exprimer la curiosité qui la tenaillait depuis leur première rencontre

-Dîtes, comment en êtes-vous venue à vous lier d'amitié avec ce vampire? Vous semblez si différents! Ne vous effraye t-il point?!


Arrivées à la ferme, la donzelle eut un bref mouvement de recul fort bien perceptible.
-Je .. je ne sais si j’aurai la force et le courage Arwina! Peut-être vaudrait-il mieux rebrousser chemin?!

À peine venait-elle de prononcer ses mots qu’un vieil homme se dressa dans l’embrasure de la porte. D’un geste rapide et naturel voir de survie, Morriganne agrippa le bras de l’elfe à deux mains. S’éclaircissant la voix, elle emboîta le pas vers l’homme, d'une lenteur incommensurable, comme muée uniquement par l'assurance que lui insufflait l'unique présence de l’elfe, qu'elle empoignait toujours fermement sans même en avoir conscience.

-B-bonjour monsieur, je me présente, je suis Morriganne Daubigny, fille de Désirée Audry. Et voici Arwina, une gouverneur et... amie de Samroun qui a gentiment acceptée de m’accompagner.

Elle avait délibérément prononcé le nom complet de sa mère afin de jauger l’effet qu’il aurait sur le vieillard.

-Je suis désolée de vous importuner ainsi, c’est que je suis à la recherche de mes parents biologiques et votre adresse figurait dans un des registres du Parlement de Samroun. J’ai une gravure d’elle d’ailleurs si son nom ne vous dit rien.

Sortant ladite gravure de sa besace, elle la lui tendit, scrutant ses moindres réactions, regardant par moments, du coin de l’œil, Arwina, comme pour qu'elle lui communique sa sagesse. Le pire dénouement possible pour la donzelle serait naturellement de repartir bredouille après avoir brusqué l'homme par sa maladresse involontaire liée à son immaturité. En fait, elle espérait presque qu'Arwina prenne en main la discussion avec le patriarche, la sachant définitivement plus diplomate qu'elle et moins impliquée émotionnellement.

[arf.. vraiment désolée du délai! Embarassed ]
Revenir en haut Aller en bas
Arwina
Modérateur
Modérateur


Nombre de messages : 312
Age : 30
Points : 39
Date d'inscription : 24/09/2009

Feuille de personnage
Pouvoirs: Transformation en licorne, soin avec magnétisme et onde de choc bénéfique
Race: Elfe
Niveau de puissance:
12/20  (12/20)

MessageSujet: Re: Révélations    Dim 13 Mar - 18:01

Economie, politique, gestion des relations, gestion de l'hygiène de la ville...Je commençais à saturer. Il me fallait un peu de repos, me changer les idées. Toute cette responsabilité me pesait beaucoup trop. J'en discutai avec Vlaad, et il fut d'accord pour m'accorder un peu de repos. Il me conseilla alors de m'occuper de la quête de Morrigane. Il était vrai que je n'avais pas vraiment eu le temps de m'en occuper jusqu'ici. Ce n'était pas vraiment ce que j'appelais du repos pourtant, mais Vlaad finit par me convaincre. Cela me permettrait de changer d'air, d'aider Morrigane, et d'avoir un contact avec les paysans.
Ainsi j'avais donné rendez-vous à Morrigane à l'aube devant le parlement.

Je l'attendais avec deux chevaux lorsque je la vis arriver. Avant même qu'elle ne parle, j'avais senti son malaise, ses doutes. Cela pouvait se comprendre...Mais j'étais bien décidée à l'amener jusqu'à cette ferme.


-Tu sais très bien depuis le début de tes recherches qu'il existe un risque de déception. Pourtant tu as continué et tu es venu nous voir. Tu as besoin d'avoir des réponses, peu importe si elles n'appartiennent pas à tes espérances. Si tu n'y vas pas, tu ne sauras jamais si cela en valait la peine, ou non. Et quelles que soient les réponses, je serai à tes côtés.

Cela sembla la décider puisqu'elle finit par monter à cheval.
Nous quittâmes alors Samroun pour nous aventurer un peu plus dans la campagne de Firimar.
Les premières heures furent agréables. Mais plus le soleil prenait place dans le ciel, plus la chaleur s'intensifiait. Mais un léger vent permettait de la supporter. J'adorais sentir les rayons chauds caresser mon visage! Je remerciais silencieusement Vlaad de m'avoir permis cette escapade.
Comme si Morrigane avait lu dans mes pensées, elle me posa une question sur lui.


-Non, il ne m'effraie pas. C'est un vampire peut-être, mais c'est quelqu'un de bien... Et notre amitié est une bien longue histoire... Je sais que c'est quelqu'un sur qui je peux compter...et vice et versa.
Je n'étais pas prête à raconter mon amitié avec Vlaad à Morrigane. Je la connaissais à peine, et elle n'avait pas forcément besoin de savoir plus qu'il n'était nécessaire. Même si je voulais l'aider, je n'allais pas partager une amitié qui concernait deux gouverneurs.

Nous arrivâmes au village lorsque le soleil était au plus haut. Le vent semblait s'être calmé, intensifiant la sensation de chaleur.
La ferme en question se trouvait à l’extrémité du village. J'espérais y trouver quelqu'un. Sinon, il fallait faire le tour des champs...
En descendant de nos montures, Morrigane recommença à douter. J'allais l'encourager de nouveau mais je sentis les mains de la jeune fille m'agripper le bras. Je me tournai vers la cour de ferme, et vis une silhouette se dessiner dans l'embrasure de la porte d'une bâtisse qui semblait être le foyer de vie.
J'eus le temps d'attraper mon petit panier avant que Morrigane ne m’entraîne vers ce qui devait être le propriétaire des lieux.

J'ouvris la bouche pour nous présenter mais la jeune femme me devança. Je n'étais pas certaine qu'elle ai fait un bon effet sur cet homme... Elle ne lui avait pas laissé le temps de réaliser la cause de notre venue qu'elle sortait déjà la gravure de sa mère. Elle qui doutait avant de pénétrer dans ces lieux, autant dire qu'elle semblait un peu trop pressée maintenant.


-Monsieur, veuillez nous excuser si nous vous importunons. Comme vous l'aurez compris, nous venons de Samroun avec l'espoir de trouver des réponses aux questions de Morrigane.
Pour nous excusez du dérangement, voici un panier pour vous.


Le petit panier comportait plusieurs petits paquets contenant différentes feuilles, diverses potions, et huiles contre les rhumatismes.

-Il comporte tout un tas de remèdes pour divers maux. Si vous le souhaitez je peux vous en expliquer les propriétés, dis je en souriant.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Vlaad
Admin
Admin


Nombre de messages : 1078
Age : 26
Localisation : Là où la vie me mène
Points : 49
Date d'inscription : 24/09/2009

Feuille de personnage
Pouvoirs: Métamorphose/Télépathie/Pyrokinésie
Race: Vampire
Niveau de puissance:
15/20  (15/20)

MessageSujet: Re: Révélations    Sam 19 Mar - 23:45

Les yeux de Marthus se font petit à petit à la lumière crue de midi et il distingue deux silhouettes frêles qui traversent la cour, effrayant les poules sur leur passage. Il ne peut s'empêcher de chercher du regard si les deux arrivants possèdent une quelconque arme : une habitude prise sous le joug de Séphirot et dont il n'est pas prêt de se débarrasser ! Mais il se trouve que les deux visiteurs sont des femmes. L'une a l'air d'être de ces gens qu'on appelle elfes, il reconnaît aisément ses oreilles pointues qui dépassent de ses cheveux. Son air avenant et sa tenue estivale le détendent quelque peu. Quant à celle qui l'accompagne... Elle se hâte brusquement vers lui et débite un discours à toute vitesse, comme si sa vie en dépendait.
Désirée Oudry...
L'elfe s'interpose, une main sur l'épaule de sa jeune compagne comme pour refréner son ardeur.


-Monsieur, veuillez nous excuser si nous vous importunons. Comme vous l'aurez compris, nous venons de Samroun avec l'espoir de trouver des réponses aux questions de Morrigane.
Pour nous excusez du dérangement, voici un panier pour vous.

Marthus observe un moment l'elfe et la jeune fille, l'une avec une corbeille tressée pleine de petits sacs, et l'autre serrant une gravure dans ses mains. Le nom annoncé par la jeune inconnue résonne encore et encore dans la tête du vieil homme silencieux. En guise de réponse, il s'écarte simplement.

- Entrez et asseyez-vous, dit-il.

L'elfe et la jeune fille s'exécutent. Marthus leur tend des tabourets, pousse les fruits devant elles et cherche un moment dans ses placards deux bols et un cruchon de cidre. Alors seulement, il reporte son attention sur ses visiteuses. A l'ombre des murs frais de la longère, il peut mieux les détailler. L'elfe, élancée et aux cheveux blonds, ne lui est pas étrangère. Il ne l'a jamais vue mais il connaît de nom et de réputation les Gouverneurs de Samroun et il les respecte pour les avoir libérés de Séphirot. Quant à la jeune fille... Maintenant qu'il peut l'observer à loisir, il se rend compte combien elle ressemble à sa mère. Même corps svelte, même visage doux et ovale. Mais ses cheveux aux reflets rouges et ses yeux pénétrants ne sont pas d'elle...
Marthus ne sait trop que penser. Bien sûr, il savait la possibilité de voir un jour reparaître la fille de cette jeune femme perdue qu'il avait recueillie. Mais la probabilité lui semblait si faible ! Cette enfant au regard dévorant, qui serrait sa gravure contre elle, le laisse perplexe. Il ne sait pas si ce qu'il a à dire fera bien plaisir à la jeune demoiselle... D'un autre côté, il est content de voir cette histoire entamer son dernier chapitre : le fantôme de Désirée est toujours resté quelque part, tapi dans ses pensées.
Enfin, le vieux paysan esquisse un geste et une parole vers les deux jeunes femmes, après être resté longtemps à les observer sans rien dire, d'un air sévère et grave. Il repousse le panier vers l'elfe.

- Gardez vous herbes, ma Dame. Tout cela ne mérite pas salaire. Je n'ai fait que mon devoir, je crois.

Puis il se tourne vers Morriganne, plongeant ses yeux fatigués et las dans ceux, brillants et dérangeants, de la demoiselle. Il lui sourit légèrement et son visage tout craquelé de rides se plisse dans une expression de rude bonté.

- Rangez votre gravure, Morriganne. C'est votre mère que je revois en vous... L'histoire que je peux vous raconter n'est peut-être pas à la hauteur de vos espérances, je préfère vous avertir...

Cependant, la douce fraîcheur de la maison, le cidre et les fruits au coeur de ce midi brûlant, se prêtent tout à fait aux souvenirs...

_________________
"Ce n'est pas le chemin qui est difficile, c'est le difficile qui est le chemin."
Søren Kierkegaard


Revenir en haut Aller en bas
Morriganne



Nombre de messages : 29
Age : 39
Localisation : Québec
Points : 17
Date d'inscription : 24/08/2010

Feuille de personnage
Pouvoirs: Aucun pour le moment, sinon don de ressentir et persuader les gens
Race: Hybride
Niveau de puissance:
2/20  (2/20)

MessageSujet: Re: Révélations    Mer 23 Mar - 23:56

e

Morriganne ne connaissait pas la demie-mesure ; Arwina avait pu en être témoin dès leur première rencontre au parlement. Était-ce une question d’âge ou de tempérament… difficile de trancher avec certitude. La donzelle fonçait la plupart du temps, tête baissée, jusqu’à l’atteinte de ses objectifs, à moins bien sûr qu’un obstacle se trouve en travers de sa route et refreine malgré elle ses ardeurs. Aussi, un certain sentiment s’apparentant à l’omnipuissance et à l’invulnérabilité la muait en permanence. Ce sont d’ailleurs ces caractéristiques qui se trouvaient fort probablement à l’origine de sa présence à Samroun, voire dans cette petite campagne.

Malgré tout, la jeune rouquine possédait également un esprit vif et une intuition hors du commun qui lui permettaient de faire preuve de la sensibilité nécessaire à une certaine conscience et adaptabilité. Aussi, elle sentit clairement qu’Arwina réprouvait son approche envers le vieil homme qui fort heureusement, se montra tout de même affable avec elles. La jouvencelle en soupira d’ailleurs de soulagement, se félicitant intérieurement d’avoir attendu la disponibilité d’Arwina pour venir jusqu’à lui… elle venait peut-être de lui sauver la mise ! Elle se promit pour elle-même de revoir illico, sa façon de l’aborder et de réfréner son enthousiasme, visiblement, il la servait très mal dans le contexte actuel.

L’invitation du vieil homme la surprit agréablement et la soulagea toute à la fois. Elle jeta une brève œillade en direction d’Arwina, espérant y trouver une expression d’approbation ; puis entra dans la chaumière.

Prenant place sur un tabouret, elle passa sa nervosité et son impatience sur le lacet de son corsage qu’elle tritura jusqu’à ce que le vieil homme les rejoigne avec le cidre.


-Merci beaucoup, vous êtes fort aimable et je vous prie d’ailleurs de m’excuser de vous avoir presque assailli dès notre arrivée. Cette quête de réponses est si vitale pour moi… j’ai peine à me contenir par moments.

Elle porta son bol de cidre à ses lèvres puis, esquissant une légère moue et poursuivit

-D’autant plus que vous êtes la seule piste que nous détenons et donc, fort probablement ma dernière chance de découvrir la vérité.

D’apprendre qu’il pouvait revoir sa mère à travers ses propres traits l’émue fortement ; pour elle, s’était un peu comme si quelqu’un lui confirmait enfin son appartenance à quelque chose de tangible et concret, mais aussi, que malgré l’absence physique de sa mère, son énergie et ce qu’elle était émanaient d’elle, que grâce à elle, elle vivait toujours malgré tout. Rangeant sa précieuse gravure dans sa besace elle lui dit

-Vous savez… ma seule espérance en venant à vous, est de repartir d’ici en ayant beaucoup moins de questions que de réponses qu’à mon arrivée.

Elle lui décocha un léger sourire, ses azurs affichant néanmoins un voile de tristesse, comme si la jouvencelle ne s’attendait qu’à des révélations décevantes.

-Ne tentez point de m’épargner, je vous en prie ! Je préfère encore me sentir anéantie par des révélations troublantes que de me sentir ravagée par le tourment de ne pas savoir. Comme disait Arwina un peu plus tôt aujourd’hui, je ne puis tout simplement plus retourner en arrière et prétendre que mon oncle et ma tante sont mes parents biologiques. C’est tout simplement impossible à présent. Alors dîtes-moi, dans quelle circonstance ma mère s’est-elle présentée à vous Monsieur? Et pourquoi ici, si loin de la ville?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Révélations    Aujourd'hui à 16:30

Revenir en haut Aller en bas
 
Révélations
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La santé au cours de l'Histoire : Révélations inattendues
» Enfer et révélations {Tenzouzouille}
» Planète Révélations
» Le temps des révélations
» L'étau se ressère autour de Aristide, révélations accablantes de Ketant,

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Monde Fantastique :: Le Rôle play :: La Campagne :: La plaine-
Sauter vers: