MONDE FANTASTIQUE, laissez votre inspiration vous guider et créer vos propres histoires...
 
AccueilPortailFAQS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 [RP] Une quête qui se précise...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Morriganne



Nombre de messages : 29
Age : 39
Localisation : Québec
Points : 17
Date d'inscription : 24/08/2010

Feuille de personnage
Pouvoirs: Aucun pour le moment, sinon don de ressentir et persuader les gens
Race: Hybride
Niveau de puissance:
2/20  (2/20)

MessageSujet: [RP] Une quête qui se précise...   Ven 5 Nov - 22:40

Morriganne s’éveilla à la mi-journée, ragaillardit de ces quelques heures de sommeil. Encore chancelante, elle alla à la fenêtre pour observer Samroun en retrait. Comme cette ville était étrange! Elle lui faisait définitivement perdre tous ses repères.

Elle ressassa en son esprit la discussion qu’elle avait eue avec Sieur Fagos ; cette histoire de vent tourbillonnant constituait bel et bien un pouvoir! Ainsi, son père pourrait s’avérer être un vampire mais plus certainement un sorcier?!

Perplexe, elle se vêtit pour se rendre au Parlement, gravure de sa mère en mains, promettant à l’aubergiste, au passage, de se mettre à la tâche dès son retour.

Malgré sa cape qui la protégeait normalement bien, le vent automnal se faisait plutôt cinglant sur les joues de la donzelle, les giflant sans ménagement à chaque bourrasque. Heureusement, le soleil était présent et amoindrissait quelque peu le choc. Elle releva néanmoins son capuchon de manière à se prémunir davantage du froid.

Faisant face au Parlement, Morriganne eut un moment d’hésitation subit. Et si cette démarche qu’elle avait entreprise se concluait qu’en une amère déception? Elle inspira un bon coup et fit son entrée.

À l’accueil elle demanda à être reçue par un ou une des gouverneurs, insistant bien qu’elle s’y présentait au nom de Sieur Fagos, tel qu’il lui avait proposé. Elle décida de ne point extrapoler sur les motivations réelles de sa présence, mais souligna tout de même qu’ils étaient probablement les seuls à pouvoir lui venir en aide et que leur rencontre s’avérait cruciale.

Faisant les cents pas, elle attendit dans la salle, nerveusement que quelqu’un arrive.


[RP ouvert à tous mais à la base prévu entre ljd Arwina et Vlaad]
Revenir en haut Aller en bas
Arwina
Modérateur
Modérateur


Nombre de messages : 312
Age : 30
Points : 39
Date d'inscription : 24/09/2009

Feuille de personnage
Pouvoirs: Transformation en licorne, soin avec magnétisme et onde de choc bénéfique
Race: Elfe
Niveau de puissance:
12/20  (12/20)

MessageSujet: Re: [RP] Une quête qui se précise...   Sam 6 Nov - 13:10

Que cette après midi était dure! Je n’aurai jamais dû faire autant la fête. Mais ma sœur trouvait toujours une excuse pour faire la fête : la venue d’un nouveau né, l’union d’un couple, la venue d’un nouvel habitant dans le quartiers des elfes… J’avais vraiment du mal à la suivre. Qu’avait-elle fait pendant tout cette absence? Ma sœur était-elle devenue…alcoolique?! Et elle m’avait embarqué dans ce tourbillon de fête, pour lequel je n’étais pas habituée jusqu’ici. Surtout que maintenant, elle était connue dans le quartier. Et les elfes étaient toujours prêt à lui faire connaître de bonnes nouvelles.
La nuit dernière, il s’agissait d’une union de deux elfes. Après la cérémonie face à Gaïa, nous fîmes une grande fête. Je n’ai jamais rechigné face à une fête. J’ai toujours aimé danser, m’amuser et chanter. D’ailleurs, à chaque fois cela faisait un bien fou. Même si cela faisait maintenant dix ans que Séphirot n’était plus, nous avions tous en mémoire cette période triste.

Cependant, ce soir là, je me suis encore fait avoir! Le vin et l’hydromel coulaient à flots. Ma sœur étant habituée à l’alcool pouvait boire comme bon lui semblait. Moi c’était une autre paire de manches! Dès que mon verre était vide, elle me le remplissait. Dès que je n’avais plus de verre, elle allait m’en apporter un autre. L’hydromel était vraiment délicieux et loin d’être fort en goût. Du coup, je buvais sans faire attention à l’alcool. Pourtant je devrai le savoir maintenant, ce n’était pas la première fois! Mais voilà, après avoir passé une courte nuit, j’étais dans un état pitoyable. Le pire, j’avais dormi jusqu’en début d’après-midi. C’était bien la première fois que cela m’arrivait! J’étais toujours nauséeuse et avais un mal de tête horrible. Heureusement, avant de venir travailler, j’avais pris une décoction de plantes ce qui améliora mon état. Mais je devais attendre deux heures avant de prendre la prochaine.

Dire que j’avais une réunion ce matin là avec Vlaad! Le pauvre, je lui avais fait faux bond et cela me mettait très mal à l’aise. Je m’en voulais beaucoup car c’était bien la première fois que je lui faisais un tel coup. Peut-être même s’était-il inquiété! Cela faisait un moment d’ailleurs que je ne l’avais pas vu…Depuis mes retrouvailles avec Isil en fait. Ma sœur n’appréciait pas vraiment mon ami vampire. Pourtant je lui ai raconté tout ce qu’il a fait pour moi, et tout ce qu’il a été surtout. Peut-être était-elle jalouse dans le fond. Elle avait manqué toutes ces années et toute cette complicité avec moi. Maintenant que nous nous étions retrouvées, elle était redevenue la sœur protectrice qu’elle était.

Je m’attendais à le voir en arrivant, mais il n’y avait personne, excepté la réceptionniste qui me regarda d’un drôle d’air lorsque je la salua.
J’étais en train de jeter un œil sur le courrier classé par Vlaad lorsqu’on m’informa qu’une habitante désirait parler à un gouverneur. Etant la seule présente, elle n’aurait pas vraiment de choix!
Je suivis donc Gabriella, la réceptionniste et rejoignis la salle d’attente. Là s’y trouvait une jeune femme à la chevelure rousse.


-Bonjour, je suis Arwina, l’un des gouverneur de Samroun. Que puis-je faire pour vous?
Normalement tout le monde me connaissait à Samroun, mais j’avais l’intuition que cette jeune femme venait d’arriver dans notre ville.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Morriganne



Nombre de messages : 29
Age : 39
Localisation : Québec
Points : 17
Date d'inscription : 24/08/2010

Feuille de personnage
Pouvoirs: Aucun pour le moment, sinon don de ressentir et persuader les gens
Race: Hybride
Niveau de puissance:
2/20  (2/20)

MessageSujet: Re: [RP] Une quête qui se précise...   Lun 8 Nov - 1:04


Morriganne cessa ses pas de lionne en cage lorsqu'elle entendit la douce voix de l'elfe. Lorsqu'elle se tourna en direction de la jeune femme, elle ne pu qu'arborer de grands yeux tout ronds, l'observant avec fascination. Sa peau semblait presque scintiller par moment et une douceur indescriptible émanait d'elle, comme elle était captivante! Ses azurs se posèrent sur la pointe de ses oreilles que sa longue chevelure dorée laissait entrevoir. Elle se dit pour elle-même qu'elle venait de basculer dans une tout autre atmosphère avec cette dame, en comparaison à ce qui émanait de Sieur Fagos !

Réalisant qu'elle restait là, interdite et muette, la bouche entreouverte, elle se resaisit et s'introduit à la jeune femme en balbutiant


-Bonjour, je suis Morriganne Daubigny.

Elle esquissa un léger sourire et poursuivit

-J'ai eu le bonheur, que dis-je !? la chance de croiser Sieur Fagos la nuit dernière, à mon arrivée à Samroun. Lui expliquant la raison de ma venue ici, il m'a suggéré de rencontrer un des gouverneurs de Samroun, émettant l'hypothèse que l'un de vous seraient probablement à même de m'apporter les réponses à mes questions.

Elle tint soudainement le ton propre aux confidences, persévérant dans ses explications

-Voyez, je voudrais connaître l'identité de mon père biologique...selon ma tante, il serait un résident de Samroun. Malheureusement, je possède bien peu d'éléments le concernant. Je suis le fruit d'une aventure d'une seule nuit et ma mère, à l'époque s'était montrée plutôt avare d'explications et de précisions. Faut dire que sa famille l'avait beaucoup jugée ...

La donzelle laissa échapper un profond soupire malgré elle, ayant chaque fois qu'elle en parlait, la nette impression que sa quête n'était qu'une chimère et qu'il lui serait impossible de trouver quelques réponses valables.

-Si je vous confie tout ce que je sais sur eux, mon père et ma mère biologiques, croyez-vous que vous pourriez m'aider? Peut-être avez vous des registres ou autres concernant l'un d'eux? Toutefois, cela date d'il y a environ 15 ans ou plus, puisque j'en ai 14!

Elle la regardait, perplexe, la gravure de sa mère plaquée contre sa poitrine. Elle affichait un air peu convaincu, redoutant qu'elle ne puisse lui venir en aide. Malgré tout, demeurait encore et toujours cette lueur qui pétillait au fond de son regard, trahissant tout l'espoir qui animait son coeur. Car malgré toute sa colère et son indignation quant à l'abandon qu'elle avait subit dès sa naissance, Morriganne demeurait une jeune fille meurtrie par cette indifférence qu'elle trouvait inhumaine et espérait secrètement qu'il se repente si elle réussissait un jour à le retrouver.
Revenir en haut Aller en bas
Arwina
Modérateur
Modérateur


Nombre de messages : 312
Age : 30
Points : 39
Date d'inscription : 24/09/2009

Feuille de personnage
Pouvoirs: Transformation en licorne, soin avec magnétisme et onde de choc bénéfique
Race: Elfe
Niveau de puissance:
12/20  (12/20)

MessageSujet: Re: [RP] Une quête qui se précise...   Mer 10 Nov - 21:51

La pauvre…Je comprenais parfaitement sa quête. Pour ma part, j’avais perdu mes parents, mais la concernant elle ne les avait pas du tout connu. Elle n’avait peut-être pas vécu cette douloureuse peine après la perte d’êtres chers, néanmoins, elle devait ressentir ce vide dans son cœur…tout comme je le ressentais. Il s’était amoindrit maintenant que j’avais Vlaad à mes côtés, mais surtout depuis que j’avais retrouvé ma sœur. Je m’approchai d’elle afin de la rassurer. Ce petit bout de femme n’était pas venue ici pour rien. Quatorze ans… Elle était si jeune! Et pourtant une forte volonté et de courage émanait d’elle. Je ressentais aussi une grande sensibilité.

-Morrigane, je vais faire tout mon possible pour t’aider. Mais es tu vraiment prête à connaître la vérité sur tes parents? Peut-être y-a-t-il une raison à cette énigme. La déception est possible. Tout d’abord peut-être n’allons nous pas trouver de réponses à tes questions. Ensuite, les réponses vont peut-être te déranger. Je comprends parfaitement ta quête, mais remuer le passé n’est pas toujours bon en soit…
Malgré mes paroles, je pu lire dans son regard son désir de vérité.

-Suis moi. Nous allons jeter un œil dans les archives.

Dire que c’était Fagos qui l’avait conseillé de venir ici. Elle avait eu de la chance de tomber sur lui. J’avais toujours sentit qu’il s’agissait d’un bon sorcier, malgré ce que certains pouvaient penser de lui. Les apparences sont souvent trompeuses.

-Fagos a eu une excellente idée en te conseillant de venir jusqu’ici.
Nous empruntâmes un long couloir et nous arrivâmes à la salle d’accueil.

-Si quelqu’un me demande, je suis occupée. Je serai dans la salle des archives, précisai-je à la réceptionniste.

Sur ce, je me dirigeai en compagnie de la jeune Morrigane vers une porte donnant sur un escalier. Nous descendîmes éclairées par une torche.


-Je peux savoir d’où tu viens Morrigane? Et pourquoi chercher des réponses que maintenant? N’en as-tu pas eu l’occasion auparavant?

Nous arrivâmes devant une autre porte, beaucoup plus imposante que la précédente. Avant d’entrer, je préférai mettre en garde la jeune fille.

-Sache que normalement, seuls les gouverneurs ont le droit d’entrer dans cette pièce. Tu devras faire ce que je te demande.

Je sentais que je pouvais lui faire confiance. Heureusement que les autres Etoiles n’étaient pas présentes. J’aurai eu le droit à des remontrances!

Je me tournai vers la porte et formula une incantation télépathiquement. Je faisais confiance, mais je n’étais tout de même pas stupide au point de donner la clef d’entrée!
La porte s’ouvrit d’elle-même et nous pûmes entrer dans l’immense salle, s’éclairant d’elle-même par magie. J’aimais beaucoup cet endroit. Je pouvais passer des heures à lire ces livres qui conservaient tant de choses! Devant nous s’étalaient d’immenses rayons sur lesquels étaient entreposés des milliers de livres. Mais certains étaient vides…dû à la guerre.


-Bon, installe toi à cette table, et tu n’y bouges plus.
La grande table pouvaient accueillir une dizaines de personnes.

-Sache que beaucoup de nos ressources manuscrites ont été perdues, volées, ou détruites lors de la guerre contre Séphirot. Je ne sais pas si nous allons pouvoir trouver quelque chose. Dis moi…Quel était le nom de ta mère?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Morriganne



Nombre de messages : 29
Age : 39
Localisation : Québec
Points : 17
Date d'inscription : 24/08/2010

Feuille de personnage
Pouvoirs: Aucun pour le moment, sinon don de ressentir et persuader les gens
Race: Hybride
Niveau de puissance:
2/20  (2/20)

MessageSujet: Re: [RP] Une quête qui se précise...   Jeu 11 Nov - 9:04

Malgré le fait que la jouvencelle rencontrait cette jeune femme scintillante pour la première fois, elle se sentait comprise d’elle. Elle la sentait également sincère dans son désir de lui apporter toute l’aide qu’il lui serait possible de lui apporter. Ses expressions et son attitude envers elle la rassuraient et l’apaisaient.

Au questionnement soulevé par Arwina quant à la vérité et au fait de remuer le passé, la donzelle lui assura préférer la déception que de continuer d’espérer dans le vague. Déjà, ne pas savoir la faisait souffrir alors, au mieux elle serait agréablement surprise, au pire, sa souffrance et sa douleur ne feraient que se perpétuer jusqu’à sa mort. Au moins, elle saurait à quoi s’en tenir!

Elle la remercia également d’accepter de lui apporter son aide, et ajouta candidement qu’elle ne devait point s’inquiéter, qu’elle saurait accepter la vérité. La naïveté de son jeune âge l’empêchait toutefois d’anticiper de manière vraiment objective toutes les possibles implications et conséquences de la vérité.

Elle suivit docilement Arwina tout en lui mentionnant, avec un petit air mutin, qu’en effet, Sieur Fagos avait eu une merveilleuse idée que de la référer à cet endroit et que du même coup, cela lui permettait également de se débarrasser d’elle ! Concluant en rigolant que cela n'avait certainement pas nuit à ce qu’il fasse preuve d’imagination et se sente inspiré pour trouver une solution, extérieure à sa personne.

Elle répondit également à ses questions.


-Bien j’avoue ne pas savoir si je suis née ici ou sur la Terre, mais d’aussi loin que je me souvienne, j’ai toujours vécu là-bas. C’est la sœur de ma mère et son mari qui ont pris soin de moi toute ma vie. Apparemment, ils voulaient que je sois en âge de comprendre pour m’apprendre qu’ils n’étaient point mes parents biologiques, et j’ai donc su la vérité il n’y a que quelques mois. Voilà pourquoi je suis ici qu’aujourd’hui!

Elle laissa échapper un profond soupire, repensant à toutes ces années de mensonges.

-Vous savez, ils m’ont vraiment aimée et choyée, là n’est point la question et sûrement qu’une partie de moi leur en sera reconnaissante éventuellement, mais pour le moment je suis trop en colère contre mon père et ma mère biologiques de m’avoir ainsi abandonnée alors que je n’étais qu’un bébé! Je ne pouvais avoir été mauvaise ou méchante !

Sa mâchoire se contracta dans un ultime désir de contenir ses larmes et sa rage. Elle détourna momentanément le regard de la jeune femme puis, le visage soudainement neutre, trop neutre pour être authentique, reposa ses azurs sur Arwina puis sur la porte qui sembla s’ouvrir comme par magie. Elle lui promit d’observer ses instructions une fois dans la pièce, sur un ton empreint de reconnaissance, détonnant d’ailleurs étrangement avec l’expression impassible de son visage.


Morriganne suivit la jeune femme dans la salle… comme elle était vaste et… impressionnante! La donzelle ne savait tout simplement plus où poser son regard. Elle s’installa à la table, se callant dans son siège et lui répondit :


-Désirée Oudry…Plutôt pathétique n’est-ce pas de ne point être désirée par une Désirée?! Elle est humaine et semblerait-il qu’elle était une.. comment dire?..une.. bambocheuse à cette époque! En fait, j’ai une gravure la représentant si vous voulez la voir, peut-être vous dira t-elle quelque chose?

Elle posa la gravure sur la table pour lui laisser le loisir de l’admirer

Après un bref instant, elle osa lui demander :

-Dîtes, vous pourriez me parler un peu de cette époque? Sieur Fagos l’abordait aussi comme une époque vraiment terrible et sombre! Vous étiez déjà à Samroun en ce temps là? Pourquoi ma mère aurait choisit de venir ici pour faire la fête, à une période aussi trouble?!
Revenir en haut Aller en bas
Vlaad
Admin
Admin


Nombre de messages : 1078
Age : 26
Localisation : Là où la vie me mène
Points : 49
Date d'inscription : 24/09/2009

Feuille de personnage
Pouvoirs: Métamorphose/Télépathie/Pyrokinésie
Race: Vampire
Niveau de puissance:
15/20  (15/20)

MessageSujet: Re: [RP] Une quête qui se précise...   Jeu 11 Nov - 16:42

Vlaad pousse un long soupir en se renversant dans son fauteuil. Sa main tâtonne sur son bureau, trouve la tabatière où et il en tire une fine cigarette qu'il glisse entre ses lèvres et allume d'une flamme venue d'on ne sait où. Il envoie des volutes de fumée vers le plafond, perdu dans ses pensées, somnolent.
Son regard glisse vers les épais rideaux qui tombent devant les fenêtres de son cabinet de travail. Arrêtant les rayons mortels du soleil tout en ménageant un peu de clarté. Le vampire grommelle entre ses dents. Il aime et regrette la lumière du jour mais les heures diurnes le fatiguent et le privent d'une bonne partie de ses capacités vampiriques, le plongeant dans un malaise troublant. Sans compter que le soleil est un danger mortel s'il se risque à s'y exposer. Même après les années passées à sortir au jour contre tous ses instincts pour combattre Séphirot, l'astre brûlant le laisse toujours mal à l'aise. Arwina est bien placée pour le savoir ! Pourtant elle lui a demandé de lui réserver les premières heures de la matinée, afin qu'ils puissent travailler. Vlaad a accepté. Et maintenant l'elfe lui fait faux bond !
Vlaad, comme à son habitude, a passé la nuit à sillonner les Quartiers Sombres. Une tâche éprouvante que de diriger ces rues sinistres et surtout de faire cohabiter êtres maléfiques et humains ! Mais le vampire mène ses concitoyens avec justesse et sévérité, empêchant tout débordement et maintenant un calme relatif dans le nord de Samroun. Pendant sa promenade nocturne, il a poussé sa curiosité jusqu'au quartier des elfes. C'est là qu'il a croisé Isil, la soeur d'Arwina, tenant la gouverneure par le bras. Une gouverneure passablement éméchée, d'ailleurs... En y repensant, Vlaad laisse échapper un rire sans joie. Voir Arwina avec la gueule de bois est quelque chose d'irrésistiblement drôle. Et puis, il peut bien comprendre qu'après ces atroces années de combat, l'elfe ait besoin de se détendre. Ce n'est pas lui qui l'en blâmerait, car elle fait son travail avec une rare conscience. Ce qui l'empêche plus, c'est Isil. Le vampire n'est pas jaloux de l'elfe bouillonnante, il est même heureux pour Arwina, mais ce qu'il déteste est ce regard plein de méfiance qu'elle a pour lui. Une fois de plus, sa nature de vampire fait de lui un objet de répulsion et de haine. Evidemment, il ne lui a pas fallu une poignée de jours pour avoir l'amitié sincère d'Arwina, pourtant cette sensation de devoir toujours faire les preuves de sa bonne volonté est franchement irritante.
Songer à ces tristes considérations n'améliore pas l'humeur du vampire, s'ajoutant à son malaise diurne et à la petite rancoeur qu'il nourrit pour Arwina. Il ne lui en veut pas mais une petite réflexion risque fort de lui échapper.
On frappe à la porte. Vlaad se rassoit un peu plus conventionnellement.


- Entrez !

Gabriella fait son apparition. Vlaad lui avait demandé de l'avertir quand Arwina serait réveillée et remise de son abus d'hydromel. La réceptionniste reste un moment indécise, crispée sur le pas de la porte. La femme fait partie de ces exceptionnels cas d'humains sur qui les vampires n'ont pas cet effet si dangereux de fascination mais bien plutôt un sentiment d'angoisse et de répulsion. Comme si ces rares personnes sentaient la véritable nature de ces êtres qui séduisent leurs semblables. Si bien que, même convaincue de la bonté du vampire, Gabriella ne peut s'empêcher de se sentir mal à l'aise face à lui, surtout quand il est d'humeur aussi sombre que ce matin.

- Dame Arwina est réveillée. Elle est en compagnie d'une jeune fille qui s'est présentée il y a peu en demandant à voir un gouverneur. Comme il faisait jour, je me suis dit que vous ne seriez peut-être pas disponible...

- Vous avez bien fait, réplique Vlaad.

La réceptionniste s'empresse de quitter le bureau. Le vampire grimace. La présence de la jeune fille induit qu'il devra garder ses remontrances pour lui. C'est peut-être mieux ainsi. Du revers de la main, il défroisse sa chemise, rajuste son gilet sombre. Après avoir passé tant d'années vêtu comme un voyageur, Vlaad a pris l'habitude de s'habiller de vêtements de meilleure qualité, sans ostentation mais ajoutant à sa mystérieuse élégance de vampire. Il attrape une écharpe de soie crème et la noue autour du col de sa chemise, la maintenant avec une étroite broche supportant une petite pierre d'un rouge translucide. Son seul ornement.
D'un pas rapide, il quitte son bureau et descend dans le vaste hall où Gabriella a repris son poste. Si la réceptionniste ignore où sont partis la jeune fille et Arwina, le flair du vampire se dispense bien d'explications. Il dévale les escaliers menant aux archives, grommelant encore un peu plus contre Arwina, qui sait pertinemment que ces lieux sont réservés aux seuls gouverneurs. Il arrive devant la porte, lance le mot de passe par la pensée. Le vantail s'ouvre lentement devant lui et se referme sans bruit quand il est entré.
Le vampire reste un moment à examiner l'endroit. La pièce ressemble à une vaste bibliothèque, astucieusement ventilée afin de conserver la mémoire de Samroun. Les rayonnages supportent livres de compte, relevés fiscaux et actes de naissance depuis des décades. Exceptés les années de guerre, désespérément vides, comme si l'histoire s'était suspendue. Le vampire s'avance en silence jusqu'au centre de la pièce. La jeune fille dont parlait Gabriella est assise à une table, lui tournant le dos. Arwina n'est pas en vue mais il l'entend parfaitement fouiller dans les rayons. Il en profite pour examiner l'inconnue.
Même de dos, il devine qu'elle est bien jeune, à peine sortie de l'enfance. Ses cheveux roux tombent sur ses épaules comme une cape. Son parfum est celle d'une humaine mais le vampire perçoit autre chose dans son aura : sans doute est-elle hybride. Elle lance, à l'adresse d'Arwina, une question sur l'époque de Séphirot. Vlaad s'avance alors dans la lumière. Son visage est sévère, impassible comme à son habitude. Seul son catogan un peu trop lâche et les étincelles rouges dans son unique prunelle émeraude laissent deviner son humeur maussade. Des indices qu'Arwina saura sans doute décrypter.


- Le règne de Séphirot est une abomination que nous ne contons que pour mettre en garde ceux qui ne l'ont pas connu, dit-il de sa voix grave et basse, vaguement sèche. Des années noires qui ont réveillé les aspirations enfouies dans les coeurs malades. Mais voyez-vous, les humains n'étaient pas les plus menacés en ces temps troublés.

Ce disant, le vampire va s'accouder contre le dossier d'une chaise en face de la jeune fille et l'observe avec un intérêt discret, le regard la mettant au défi de le contredire.

[rassurez-vous, je fais moins long d'habitude Smile]

_________________
"Ce n'est pas le chemin qui est difficile, c'est le difficile qui est le chemin."
Søren Kierkegaard


Revenir en haut Aller en bas
Arwina
Modérateur
Modérateur


Nombre de messages : 312
Age : 30
Points : 39
Date d'inscription : 24/09/2009

Feuille de personnage
Pouvoirs: Transformation en licorne, soin avec magnétisme et onde de choc bénéfique
Race: Elfe
Niveau de puissance:
12/20  (12/20)

MessageSujet: Re: [RP] Une quête qui se précise...   Jeu 11 Nov - 22:33

Je pris soin de regarder la gravure. Je ne savais que penser de cette situation. Je trouvais cela horrible d’abandonner son enfant. Cela devait être un déchirement pour une mère. Mais peut-être que cette femme n’avait-elle pu l’élever. Et le père? Ou était-il? Voilà maintenant que je me posais exactement les mêmes questions que cette enfant. Et je comprenais son mal-être. Pourquoi? Pourquoi avait-elle été abandonnée par ses parents? Une chance pour elle qu’elle ait été recueilli par la famille. Mais j’étais certaine que ses parents adoptifs auraient dû lui dire dès le départ la vérité. Elle aurait peut-être grandit en l’acceptant…Quoique…

-C’est une belle femme…

Mais elle ne me disait rien. Si Morrigane disait vrai quant à sa « profession », il était normale que je ne la connaisse pas. Et puis de toute façon, les êtres non humains étaient loin d’être conviés dans Samroun. Les Etoiles, les autres races, et moi-même étions restés cachés en forêt durant toute la période « Sephirot ». Mon cœur se serra en pensant à toute cette sombre période, à nos amis que nous avions perdu, à Lyssandre qui était repartit… Je chassai bien vite ces pensées et me concentra de nouveau sur mon devoir.
Désirée Oudry.


Je partis à la recherche des registres de naissance. Si elle était humaine, elle avait dû naître dans le Royaume de Firimar. Il devait donc y avoir une trace de sa naissance.
Je calculais rapidement l’année de sa naissance approximative et me dirigeai vers l’allée centrale.

-Était-ce le vrai nom de ta mère?
Je grimpais sur la grande échelle afin d’atteindre les registres qui m’intéressaient tandis qu’elle me posait une question sans répondre à la mienne. Je soupirai. Je n’avais pas vraiment envie de ressasser cette histoire. Néanmoins, elle devait savoir. Ses parents avaient peut-être péris durant cette période. Et sa question n’était pas idiote. Pourquoi sa mère avait préférée rester à Samroun, plutôt que de partir et s’occuper de sa fille?
Je m’apprêtais à répondre lorsque l’on me devança. En entendant cette voix reconnaissable entre mille, je sursautai et les registres m’échappèrent, s’écrasant sur le sol avec fracas. Vlaad nous avait rejoins. Je les rejoignis rapidement, les registres en mains, tout en sachant que Vlaad n’allait pas apprécier la compagnie de cette intruse. Je pouvais sentir dans le ton de sa voix qu’il n’était pas vraiment de bonne humeur. J’espérais seulement que je n’en étais pas la seule fautive!


-Bonjour Vlaad!dis-je avec entrain, qui sonnait légèrement faux. A sa mine sévère, je su que ce n’était pas le moment de plaisanter avec lui.
-Morrigane, je te présente Vlaad, l’un des gouverneurs. Vlaad, voici Morrigane Daubigny, dis-je en posant les registres sur la table.

« Vlaad je suis vraiment désolée pour ce matin. Mais je t’expliquerai plus tard. Il faut que j’aide cette jeune femme qui est à la recherche de ses parents » lui transmis-je par télépathie.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Morriganne



Nombre de messages : 29
Age : 39
Localisation : Québec
Points : 17
Date d'inscription : 24/08/2010

Feuille de personnage
Pouvoirs: Aucun pour le moment, sinon don de ressentir et persuader les gens
Race: Hybride
Niveau de puissance:
2/20  (2/20)

MessageSujet: Re: [RP] Une quête qui se précise...   Sam 13 Nov - 0:24


Seule avec Arwina, Morriganne se sentait bien, paisible. Un vague sentiment de se trouver en présence d’une amie ce qui momentanément, amenuisait son impression d’être une pure étrangère en cette ville.

Elles observaient la gravure de sa mère posée sur la table


-Vous trouvez?

Sur un ton doux et admiratif, posant le bout de ses doigts sur le rebord de la gravure, comme si elle craignait de l’abîmer ou d’occasionner le flétrissement de sa beauté

Je trouve aussi qu’elle semble magnifique! Quel type d’homme aurait bien pu l’abandonner ainsi dites-moi!? J’avoue ne pas comprendre…

Son esprit vagabondait à présent… les mêmes questions lui revenaient sempiternellement en tête. Au gré de sa réflexion, un voile léger recouvrait ses prunelles, comme si elle s’égarait au loin, très loin de Samroun soudainement.

La question de la jeune femme la ramena instantanément à la réalité


-Oui, tout à fait, c’est son vrai nom. Mon nom de famille est différent puisque je porte celui du mari de ma tante. Par contre, je ne pourrais vous dire si elle aurait pu prétendre être une autre personne… semble qu’avec elle, tout était possible!

La jouvencelle observait Arwina se démener pour l’aider, cherchant les documents qui pourraient peut-être lui apporter de nouveaux éléments. Elle esquissa un léger sourire, touchée par sa gentillesse.

Lorsque l’homme ténébreux s’adressa à elle, elle ne pu réprimer un sursaut de surprise..au son du fracas des registres s’affalant sur le sol dès que sa voix se fit entendre, elle eut l'intuition soudaine que l’ambiance serait tout autre à présent. Depuis quand les épiait-il? Il semblait surgir de nulle part! Qu'avait-il voulu insinuer par "les humains n'étaient pas les plus menacés en ces temps troublés?".

Elle l’observa quelques instants, fascinée par ses yeux dont elle ne pouvait se détacher, le trouvant néanmoins peu sympathique par le ton qu’il lui tenait. L’adolescente avait trouvé Sieur Fagos sombre, mais cet homme… l’était d’une toute autre façon. L’arrogance jumelée à la curiosité de son âge lui permirent sans trop de peine, de soutenir le regard de l’homme, qu’Arwina lui présenta comme étant Vlaad.

La jeune fille inclina avec désinvolture la tête en guise de bonjour puis, sans plus de cérémonie et, s'adressant à lui dit


-Qui l'était alors?

Se disant que plus il y aurait de gens au courant de sa quête, plus ses chances de trouver des réponses décuplaient, elle résuma ce qu’elle avait déjà mentionné à Arwina, faisant glisser nonchalamment la gravure dans sa direction, en ajoutant

-Voici une gravure de ma mère à cette époque. Elle vous dit quelque chose? Sieur Fagos croyait également que je posséde un pouvoir, celui d’invoquer le vent et que sachant cela, mon père ne pouvait être qu’un vampire ou plus probablement, un sorcier. Z'en pensez quoi?

Elle prit une courte pause, le temps d’un haussement d’épaules

-J’avoue ne rien y comprendre à cette histoire de pouvoirs. Je ne fais rien et hop! le vent se lève et tourbillonne ! Les pouvoirs ne devraient-ils pas être utiles normalement? À quoi cela pourrait bien me servir de faire tourbillonner le vent?!

Elle les scrutait tour à tour, à l’affût d’un quelconque sourcillement de leur part, puis posa son regard sur Vlaad en plissant le nez, plus précisément sur sa chevelure cuivrée, étrangement similaire à la sienne.
Revenir en haut Aller en bas
Vlaad
Admin
Admin


Nombre de messages : 1078
Age : 26
Localisation : Là où la vie me mène
Points : 49
Date d'inscription : 24/09/2009

Feuille de personnage
Pouvoirs: Métamorphose/Télépathie/Pyrokinésie
Race: Vampire
Niveau de puissance:
15/20  (15/20)

MessageSujet: Re: [RP] Une quête qui se précise...   Sam 13 Nov - 16:14

Un moment de silence suit l'irruption brutale du vampire dans la conversation. Arwina s'empresse - trop peut-être - de ramasser les registres tombés au sol. Elle glisse un regard contrit au vampire, accompagné d'une petite explication télépathique. Vlaad reste impassible mais intérieurement, il a un rire mitigé, entre l'agacement qu'il ressent depuis l'aube et une pointe de réel amusement.

*Nous en parlerons plus tard. Je vois bien que tu es occupée avec une jeune fille...dans les archives !*

Il ne se lance pas dans d'autres explications, notamment le fait qu'il sait que l'elfe avait trop bu la veille au soir. Ils en discuteraient une fois la jeune fille repartie car il lui semble incorrect de mener une conversation télépathique d'aussi peu d'importance face à quelqu'un parlant de tout autre chose. Malgré cela, sa réponse est accompagnée de l'irritation grandissante qui le talonne depuis le matin.
Face à lui, la jeune fille a un instant de gêne, un trouble dans le regard. Malgré cela, elle arbore un air bravache, lui adressant un bref salut qu'un adulte un peu exigeant sur les principes aurait qualifié d'effronté et même d'insultant. Vlaad, à vrai dire, s'en moque. Même, cela commence à l'amuser quelque peu. Reste à savoir si le caractère de la jeune inconnue est en accord avec cet acte destiné à cacher son malaise. Le vampire lui rend son signe de tête.

-Qui l'était alors? demande la dénommée Morriganne, avec une petite mine défiante.

Vlaad a un petit rire sec qui dévoile brièvement ses crocs aiguisés ; il se penche un peu vers la jeune fille et réplique avec le sérieux dont il se départit rarement :


- Tous les autres, jeune fille. Les créatures non humaines, les humains dotés de pouvoirs magiques quels qu'ils soient, les anges, les démons, les sorciers...les vampires...

Ce disant, il plonge son regard dans celui de la jeune fille, qui le soutient. Elle glisse vers lui une gravure vieillie en lui indiquant que sa mère y est représentée. Mais Vlaad n'y jette pas un regard, tout absorbé dans une dérangeante contemplation de l'inconnue. Il a toujours eu l'habitude d'observer les gens, car cela permet d'en apprendre plus sûrement sur eux qu'aucune histoire qu'ils voudraient vous conter. Morriganne, quoiqu'habillée confortablement, porte tout de même des vêtements de bonne qualité. Sous son air plein de provocation, le vampire sent un malaise profond, une grande curiosité. Au final, ce n'est qu'une enfant en quête de ses parents. Vlaad se contient pour ne pas laisser échapper un bref soupir. Il comprend l'importance personnelle que peut revêtir cette quête, mais il se sent pressé par d'autres affaires plus urgentes et qui ont l'avantage de ne pas concerner qu'une gamine perdue dans une ville inconnue.
Pendant qu'il se faisait ces réflexions et qu'il aidait Arwina à remettre un peu d'ordre dans les registres tombés au sol, Morriganne n'a pas tari en paroles. Sa mention d'un pouvoir sur le vent fait se redresser vivement le vampire. Il se retient juste à temps pour ne pas lui faire une réflexion incendiaire : jamais il ne lui viendrait à l'idée de parler de ses propres pouvoirs, et encore moins après la période Séphirot. Cela lui semble une totale aberration. Ceci dit, la gamine aux cheveux roux n'a pas connu cette période troublée et il est fort probable que personne, dans son entourage, n'ait disposé d'un don magique. Le vampire repose une pile de livres et retourne s'accouder à la table, fixant la jeune fille.


- Tous les pouvoirs peuvent servir un jour. Il suffit de savoir s'en servir. Il se peut qu'un de vos parents possédait ce don, en effet, ou bien qu'il était un élémentariste, un sorcier. Il se peut aussi que ce pouvoir soit apparu chez vous sans raison.

Il se rappelle alors l'image poussée devant lui par la jeune femme et, pour faire bonne figure avant de retourner à son travail, il l'examine. La gravure représente l'image d'une jeune femme fort séduisante. Vlaad fronce les sourcils.
La mémoire des vampires est d'une redoutable précision : c'est sa chance et son malheur de ne pas savoir oublier. Et ce portrait lui dit quelque chose. Il a rencontré cette femme, il en est presque sûr. Maintenant, il est incapable d'associer le souvenir à ce visage jeune et fané. Néanmoins, son impassibilité a laissé place à une étincelle de surprise dans son regard émeraude.


- J'ai déjà vu cette femme, mais je ne me souviens plus ni où, ni dans quelles circonstances, répondit-il simplement en repoussant la gravure devant la jeune fille.

Il pressent la question à venir, cependant il se relève, de nouveau agacé par le jour et par le travail qui l'attend.

_________________
"Ce n'est pas le chemin qui est difficile, c'est le difficile qui est le chemin."
Søren Kierkegaard


Revenir en haut Aller en bas
Arwina
Modérateur
Modérateur


Nombre de messages : 312
Age : 30
Points : 39
Date d'inscription : 24/09/2009

Feuille de personnage
Pouvoirs: Transformation en licorne, soin avec magnétisme et onde de choc bénéfique
Race: Elfe
Niveau de puissance:
12/20  (12/20)

MessageSujet: Re: [RP] Une quête qui se précise...   Dim 14 Nov - 21:15

J’allais répondre quant à la question sur les pouvoirs, mais Vlaad me devança. Je pouvais sentir son irritation. Il est vrai que nous n’avons pas pour habitude de parler de nos pouvoirs à n’importe qui. Au contraire, pendant toute une période nous faisions tout pour les cacher. Encore aujourd’hui, certains humains nous tolèrent seulement si nous utilisons le moins possibles nos dons face à eux.
J’en profitai pour en dire un mot tandis qu’il examinait à son tour la gravure.


-Oui, la magie n’a pas vraiment de logique. Si votre mère est humaine, votre père peut être un sorcier, un mage, un vampire... Mais je doute qu’il soit un elfe. Concernant votre pouvoir, vous apprendrez à le comprendre, et à le maîtriser. Peut-être même avez-vous d’autres capacités qui ne se sont pas encore dévoilées.

J’allais recommencer à chercher dans les registres le nom de sa mère lorsque je m’aperçu que Vlaad était toujours penché au dessus de la gravure. Finalement, il avoua la connaître. C’était formidable! Enfin quelqu’un qui la connaissait! Remarque, Vlaad étant un vampire, il connaissait mieux que moi le domaine de la nuit…

-Mais c’est formidable!dis-je en me levant à mon tour.

Néanmoins quelque chose clochait. Il disait ne plus se souvenir les circonstances de sa rencontre avec elle.

-Allez Vlaad! Fais un effort! Tu m’as déjà dis des souvenirs bien plus vieux que cette rencontre!
Je me rendis compte que je m’étais enflammée un peu trop vite et que cela pourrait irriter davantage Vlaad. Le peu de souvenirs qu’il m’avait confié datait d’autres époques. J’ignorais le véritable âge de Vlaad, mais il devait surement avoir plusieurs siècle au compteur!

-Ce serait déjà une piste, dis-je en me rasseyant.

Pendant qu’il ressemblait ses souvenirs, je retournai à mes registres. Je finis par tomber sur Désirée Oudry.

-J’ai trouvé!! Regarde!dis-je en passant le registre à Morrigane.

On pouvait clairement y lire sa date et son lieu de naissance, ainsi que l’adresse de ses parents. Je posai ma main sur la sienne et lui dis pleine de confiance :

-Tu vois, on va finir par y arriver. Faut juste savoir où elle se trouve maintenant…
J’étais tellement contente de pouvoir aider cette jeune fille que je me sentais beaucoup mieux. Les nausées étaient passées et mon mal de tête s’estompait petit à petit. Cependant, j’espérais que nous retrouvions la trace de sa mère…si possible vivante. Il s’était passé tellement de choses effroyables que même pour les humains ce fut une dure période même s’ils n’étaient pas la première cible.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Morriganne



Nombre de messages : 29
Age : 39
Localisation : Québec
Points : 17
Date d'inscription : 24/08/2010

Feuille de personnage
Pouvoirs: Aucun pour le moment, sinon don de ressentir et persuader les gens
Race: Hybride
Niveau de puissance:
2/20  (2/20)

MessageSujet: Re: [RP] Une quête qui se précise...   Mar 23 Nov - 5:30

Un frisson parcourut l’échine de la jouvencelle lorsque le rictus de Vlaad lui laissa entrevoir brièvement ses canines acérées. Morriganne se douta dès lors qu’il était probablement un vampire. Elle écouta ses explications, persistant dans cette guerre épique de l’observation mutuelle et assumée l’un de l’autre.

Elle remarqua le désintérêt du buveur de sang pour la gravure de sa mère, sans pour autant le commenter, se disant qu’elle trouverait bien moyen d’attirer à nouveau son attention sur celle-ci avant que leur rencontre ne s’achève. Aux comportements d’Arwina, la jouvencelle avait pressenti qu’il valait mieux ne point mettre en colère l’homme aux dents affilées.

Lorsqu’elle évoqua son prétendu pouvoir, elle sentit l’atmosphère d’autant plus tendue, comme si cela était possible ! Toisant Arwina un bref instant, elle lui demanda


-Vous pourriez m’apprendre à apprivoiser ce pouvoir qui est mien ? Je ne sais pourquoi, mais j’ai déjà grande confiance en vous. Et puis peut-être arriveriez-vous à m’en faire découvrir d’autres par votre seule présence, qui sait !?

La donzelle lui décocha un sourire encouragé et candide puis posa à nouveau son regard sur Vlaad qui ne semblait pas l’avoir quitté des yeux un instant. Elle s’apprêtait à lui demander pourquoi il la regardait ainsi lorsqu’il accorda enfin une certaine attention et plus soutenue à la gravure, le faisant même sourciller.

À l’éclat perceptible tout au fond des mirettes du vampire, Morriganne su qu’il en savait bien davantage qu’il ne voulait l’admettre mais que pouvait-il bien cacher ? Peut-être avait-il eu lui aussi, une aventure avec sa mère ? Elle tenta tant bien que mal de réprimer une légère grimace à cette idée.

L’enthousiasme contagieux de la jeune femme blonde lui donna néanmoins l’élan nécessaire pour presser la mémoire paresseuse de Vlaad. Constatant qu’il se relevait comme pour échapper à la vision de sa mère, Morriganne se leva d’un bond, se disant qu’il ne s’en tirerait pas aussi aisément. Placée de biais derrière lui, comme si elle eût voulu inconsciemment le traquer, elle lui remit la gravure sous le nez, insistant silencieusement pour qu’il fournisse un effort supplémentaire de réminiscence. Après un moment d'attente elle lui dit


-Bah alors ? Cela vous revient-il ?

Elle le scrutait intensément, guettant ses moindres réactions, jetant de petits regards furtifs en direction d’Arwina, dont l’emballement semblait s’être éteint aussi rapidement qu’il était arrivé puisqu’elle replongeait déjà son nez mignon dans les registres.

Morriganne ne put s’empêcher de froncer les sourcils, agacée par cette complicité muette qu’il semblait y avoir entre ces deux-là et qui pour elle, demeurait des non-dits. Elle sentait bien que l’arrivée de Vlaad avait réfrénée dès le début les ardeurs d’Arwina, qu’en sa présence, elle semblait tenter de conserver une certaine retenue…mais pourquoi ?

Son questionnement intérieur fut interrompu par la découverte du registre mentionnant l’existence de sa mère. Morriganne parcourut la page du regard, son cœur semblant vouloir bondir hors de sa poitrine.


-Mais ceci correspond à l’adresse de mes grands-parents à l’époque !

Perplexe, elle ajouta

-À quoi correspond ce registre dites ? M’aurait-elle donné naissance ici même à Samroun pour ensuite me ramener chez mon oncle et ma tante et m’y abandonner ? Peut-être pourrions-nous trouver mon acte de naissance icelieu et ainsi, y trouver le nom de mon père ?

Se tournant de nouveau vers Vlaad

-N’êtes-vous pas un homme de la nuit ? Peut-être accepteriez-vous ces prochains jours de m’emmener visiter les auberges et tavernes qui existaient déjà à l’époque et qui étaient plutôt prisées par les voyageurs aimant l’alcool et la fête ? Ne refusez pas tout de suite, pensez-y et si vous acceptez de m’aider, vous pourrez me trouver à l’auberge « Aux endormis », Sieur Fagos m’y a installé.

Elle tenta le tout pour le tout en arborant un minois attendrissant et vulnérable, pouvant faire fondre n’importe quel inconnu.

Regardant de nouveau Arwina, elle la remercia de ses mots d'encouragement ainsi que de son aide puis après une légère hésitation, osa lui demander franchement


-Vous qui semblez avoir une sensibilité hors du commun, si vous aviez honte de vous et de vos actes, où iriez-vous vous cacher dans Samroun durant neuf longs mois ?

[HRP: Si cela ne vous dérange pas que je ne réponde pas aussi rapidement qu'à l'habitude, nous pourrions continuer ^^]
Revenir en haut Aller en bas
Vlaad
Admin
Admin


Nombre de messages : 1078
Age : 26
Localisation : Là où la vie me mène
Points : 49
Date d'inscription : 24/09/2009

Feuille de personnage
Pouvoirs: Métamorphose/Télépathie/Pyrokinésie
Race: Vampire
Niveau de puissance:
15/20  (15/20)

MessageSujet: Re: [RP] Une quête qui se précise...   Mar 23 Nov - 23:59

Vlaad sent véritablement la moutarde lui monter au nez lorsqu'Arwina l'exhorte à se rappeler de ce souvenir. Pourquoi a-t-il donc laissé sous-entendre qu'il se rappelait de quelque chose ? Et comme si ce n'était pas suffisant, la dénommée Morriganne ne peut s'empêcher d'en rajouter quelques mesures. Le vampire se détourne un instant, comme s'il boudait. En réalité, il se force à reprendre ses moyens, sous peine de véritablement s'énerver. En réalité, tout cela n'en vaut pas la peine, se dit-il. Morriganne n'a rien à voir avec la petite bêtise d'Arwina et il serait injuste de lui faire payer les pots cassés. Mais le vampire avait oublié comme la jeunesse sait se montrer agaçante.
Pendant que la jeune fille interroge l'elfe sur son pouvoir, il glisse sa main dans une poche de sa veste et en sort sa flasque de sang. Quelques gorgées calment un peu plus sûrement son âme vampirique tourmentée par l'horaire. La tête enfin froide, ou du moins bien plus calme et décidé à faire preuve de patience, il se retourne pour faire face à sa collègue et à la jeune fille. Cette dernière se lève alors d'un bond, se campe devant lui et brandit de nouveau la vieille gravure, insistante. Vlaad lui lance un regard moins énervé mais franchement sévère, une mise en garde qu'elle ne pourrait outrepasser. Il lui prend la gravure des mains et la repose sur la table avant de refermer une main glacée et ferme sur l'épaule de la jeune fille.


- Mademoiselle, dit-il posément mais d'un ton qui ne souffre pas de discussion. J'ai vécu bien plus longtemps que vous ne pourriez l'imaginer, et chaque visage qu'il m'a été donné de croiser est inscrit pour toujours dans mon esprit. Comprenez donc qu'il me faille un peu de temps pour remettre un souvenir complet sur une personne qui me dit quelque chose, surtout si je n'ai fait que l'entrevoir quelques instants. Et quand je dis "un peu de temps", je ne parle pas d'une poignée de minutes ! Soyez assurée que je me rappellerai des circonstances dans lesquelles j'ai vu votre mère, et je vous promets de vous trouver et de vous les conter, mais par tous les Dieux ! soyez un peu patiente !

Heureusement, et bien malgré elle, Arwina vient au secours du vampire en dénichant le nom de la jeune femme dans un registre. De nouveau silencieux, le vampire les regarde se pencher au-dessus du livre poussiéreux. Il vient de faire une promesse bien sérieuse à la jeune fille et finalement, il craint de lui donner de faux espoirs. Il se peut qu'il ait croisé la femme dans une auberge. Ou même, qu'il en ait fait une de ses victimes, à l'époque où son sens moral n'était pas celui de maintenant... Peut-être s'est-il un peu trop avancé en effet, mais après tout, elle cherche la vérité. Peut-être pourra-t-il apporter de l'eau à son moulin. Si elle a le bon goût de cesser de le pousser à bout.
Les phrases empressées de la jeune fille lui font lâcher un petit rire, non pas moqueur mais simplement amusé et compatissant.


- Vous savez, à l'époque de Séphirot, les registres paroissiaux étaient bien le cadet des soucis des braves gens de cette ville... Surtout si l'on souhaite cacher une naissance : pourquoi inscrire quelque part le nom du secret que l'on tente de garder ?

Sans doute va-t-il désespérer encore plus la jeune fille et il entend la réprimande muette d'Arwina d'avance. D'un autre côté, à quoi bon se leurrer ? C'était probablement assez difficile de tenir note des naissances désirées, alors que dire des rejetons abandonnés ? Tout de même, il comprend la quête profonde de Morriganne et ne peut s'empêcher de continuer ses réflexions à voix haute, assis sur la table devant les deux liseuses.

- A moins que ladite femme ait voulu laisser une trace, dans l'attente que son enfant, devenu grand, vienne y chercher le secret de ses origines... Pourquoi pas, après tout...

Morriganne se redresse et fait de nouveau face à Vlaad. Son air affirmé menace de nouveau de le remettre de mauvaise humeur. Malgré cela, il l'écoute sans ciller alors qu'elle lui fait part d'un nouveau plan. Son ingénuité prête vraiment à sourire ! Elle lui décoche un regard angélique. Vlaad ne s'y laisse pas prendre mais il se décide pour une mesure entre l'acceptation et le refus.

- J'ai beaucoup de travail, jeune fille, et peu de temps. Je vais vous donner quelques adresses des établissements encore ouverts et que vous pourrez fréquenter seule. Un soir, je viendrai vous trouver et nous irons ensemble pour visiter les tavernes du Quartier Nord, si par hasard votre mère s'y est aventurée. J'aurais peut-être alors quelque chose à vous raconter. Mais en attendant, il faudra commencer seule. Montrez votre gravure. Et dites-en le minimum. Si on vous le demande, dites que c'est moi qui vous envoie...

Il se laisse glisse au bas de la table, rajustant sa veste. Il n'a pas besoin de montre pour savoir que la matinée a déjà bien avancé. Histoire d'accélérer les choses, il ouvre les registres des années où Morriganne aurait pu naître. Registres bien maigres, il faut le dire.

- Je ne crois pas que vous trouverez votre nom inscrit quelque part. Et s'il y est, il y a encore moins de chances pour qu'une femme fautive y ait adjoint le nom de votre père. Quoi qu'il en soit, vous devriez faire une pause. Ces vieux bouquins ne s'envoleront pas...

Tout en attendant une réponse, il continue de feuilleter les registres.

[bon, c'était un peu à l'arrache ^^]


_________________
"Ce n'est pas le chemin qui est difficile, c'est le difficile qui est le chemin."
Søren Kierkegaard


Revenir en haut Aller en bas
Arwina
Modérateur
Modérateur


Nombre de messages : 312
Age : 30
Points : 39
Date d'inscription : 24/09/2009

Feuille de personnage
Pouvoirs: Transformation en licorne, soin avec magnétisme et onde de choc bénéfique
Race: Elfe
Niveau de puissance:
12/20  (12/20)

MessageSujet: Re: [RP] Une quête qui se précise...   Ven 3 Déc - 11:48

La jeune fille me demanda de l’aide dans la découverte et la maitrise de ses pouvoirs…Cela me flatta qu’elle me fasse autant confiance. Elle ne s’était pas trompée de personne. Cependant, je me demandais si je serai à la hauteur. Je n’avais jamais été instructrice auparavant. Et la découverte de ses pouvoirs est une expérience délicate. Moi-même récemment (enfin il y a dix ans de cela à peu près), j’avais découvert un nouveau pouvoir qui ne s’était manifesté que deux fois. J’ignorai si je l’avais toujours où s’il se manifestait seulement en présence des autres étoiles.

-Et bien je ne te promet rien, mais je veux bien essayer…avec plaisir, lui répondis-je.

Lorsqu’elle se tourna vers Vlaad, je sentis le vampire légèrement agacé. Vlaad n’était pas du genre à perdre son sang froid, mais il pouvait être tranchant dans ses paroles, et j’espérais qu’il ne serait pas trop froid avec Morrigane. Heureusement que j’avais découvert une date dans les registres pour lui permettre de respirer quelque peu! Morrigane était une jeune fille qui semblait intelligente, respectueuse, gentille, mais Vlaad avait raison sur un point : elle était impatiente. Cela pouvait se comprendre après tout. Mais il lui fallait apprendre à être patiente. Cela ne serait pas chose aisée que de lui apprendre à contrôler ses pouvoirs si elle n’avait pas cette qualité.

A la question de son acte de naissance, Vlaad prit la peine de me devancer pour y répondre. Je lui lançai un regard noir. Peut-être que cela l’ennuyait d’aider cette jeune femme mais il pourrait tout de même être un peu plus aimable! Je savais qu’il n’avait pas totalement tord, mais il y avait d’autres mots pour le dire et surtout un autre ton. Heureusement, il se rattrapa par la suite.

Morrigane demanda ensuite directement de l’aide au vampire. Cela n’était pas idiot. Vlaad connaissait mieux que quiconque les recoins de la ville, et surtout la vie nocturne de Samroun. Cependant, je tiquai lorsqu’il mentionna les quartiers nord.


-Tu ne vas tout de même pas l’emmener là bas! Il y a de maigres chances pour que sa mère soit allé dans ces quartiers! Elle est humaine voyons!

Quelle idée! Une humaine qui se jetterait dans la gueule du loup. Tous les vampires étaient loin d’être comme Vlaad! Il était clair que si elle était allée s’aventuré là bas, il y avait un risque qu’elle ne soit plus des nôtres. L’agneau dans la tanière des loups… Et Vlaad voulait l’y emmener!

-Elle n’est pas obligée d’y aller avec toi. Tu peux très bien te renseigner seul de ton côté.

J’étais contente que Vlaad veuille bien l’aider mais il y avait des limites tout de même. Je savais bien qu’il n’allait pas la lâcher non plus dans les quartiers, mais serait-il assez fort pour la protéger de vampires assoiffés?

Morrigane me posa ensuite une autre question qui me déstabilisa. Comment le saurai-je? Je ne connaissais pas très bien Samroun. Et de toute façon, je n’irai certainement pas me cacher en ville. Mais de toute façon, c’était absurde. Jamais je ne serai dans la même situation que cette femme. Comment avoir honte de porter un enfant?


-Et bien…Pour ma part, quand je ne vais pas très bien, je me réfugie en forêt. Mais j’ignore ce qu’aurait fait votre mère…

Vlaad proposa ensuite une pause.

-Vlaad a raison. Une petite pause ne nous fera pas de mal. Désires-tu une infusion?
Pas la peine de poser la question à ce cher Vlaad…je connaissais déjà la réponse.



HRP: Désolée pour l'attente... Embarassed

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Morriganne



Nombre de messages : 29
Age : 39
Localisation : Québec
Points : 17
Date d'inscription : 24/08/2010

Feuille de personnage
Pouvoirs: Aucun pour le moment, sinon don de ressentir et persuader les gens
Race: Hybride
Niveau de puissance:
2/20  (2/20)

MessageSujet: Re: [RP] Une quête qui se précise...   Lun 27 Déc - 5:25

Depuis l’entrée du buveur de sang, Morriganne ne pouvait s’empêcher d’épier ses moindres réactions et gestes. Pourquoi davantage lui qu’Arwina? Sans doute celui-ci lui inspirait-il une méfiance naturelle plus grande avec son air par moments, excédé tout en demeurant néanmoins altier. Sans parler de sa façon peu subtile et encore moins sympathique de lui imposer des contraintes, des limites, comme s’il y avait un nombre limité de questions auxquelles elle était autorisées à lui adresser et ce, dans un intervalle de temps selon sa convenance, à lui ! La nature impétueuse de la donzelle s’entrechoquait littéralement à celle de l’impassible vampire.

Le consentement d’Arwina quant à la découverte de ses possibles pouvoirs égaya le visage de la jeune fille et raviva son sourire presque instantanément.


- Oh chouette! Je suis certaine que vous me serez d’une aide précieuse et une institutrice hors pairs ! Je n’en doute pas un instant! Pourrons-nous faire de telles découvertes n’importe où dans Samroun ou certains lieux sont davantage propices à l’exploration des pouvoirs?

Quelques instants plus tard, son insistance auprès de Vlaad quant à la fameuse gravure eut tôt fait de le remettre de mauvais poil. Elle laissa échapper un profond soupir lorsqu’il imposa ou plutôt lui suggéra fortement de faire preuve d’un peu plus de patience, patience dont elle était en fait dépourvue comme la plupart des jeunes gens de son âge. Resserrant la mâchoire, elle grommela entre ses dents tout bas

-On voit bien que ce n’est pas vous qui ne savez point d’où vous venez!

Sa répartie ne se voulait point impolie, néanmoins, elle voulait qu’il comprenne à quel point cette quête lui était vitale et sa démarche sérieuse. Malheureusement, la jouvencelle ne faisait que rarement dans la dentelle pour se faire comprendre. L’effronterie de l’âge dirons-nous!

Heureusement, le vampire s’était radoucit et Morriganne en fit tout autant lorsqu’elle crut apercevoir dans l’expression de celui-ci, une certaine compréhension de sa situation et des émotions auxquelles elle pouvait être confrontées. Du moins, jusqu’à ce qu’il tente de la décourager, lui semblait-il, de dénicher un bout de papier sur lequel serait inscrit le nom de son père. Les regardant à tour de rôle et la voix tremblotante, elle leur dit :


- Vous savez, je ne sais trop si ma mère désirait maintenir le mystère le plus complet sur l’identité de mon père et de manière absolue ou s’il s’agissait seulement d’une intention qui se concentrait au niveau familial. Je ne crains que la famille maternelle n’ait jugé très durement ma mère à l’époque, assez du moins pour lui passer l’envie des confidences de manière définitive. Lorsque ma tante m’en fit part, j’eusse l’impression qu’elle se sentait coupable et tentait de minimiser les faits lors de son récit.

Tristounette, la jeune fille fixait à présent le sol comme envahie par des émotions qui n’étaient guère siennes et qui d’autant plus, dépassaient totalement l’adolescente. Elle se demandait également pourquoi cet homme vampirique avait autant d’emprise sur la fluctuation de son humeur. Il bouillait, elle bouillait également… il se radoucissait, elle en faisait autant. Comme c’était étrange cette « connection » d’humeur…


Elle ne comprenait point les réticences du vampire et cette fâcheuse habitude à vouloir la décourager ainsi, dans sa quête. Elle douta un peu moins de ses intentions lorsqu’il promis de lui fournir des adresses et qu’en temps opportun, il l’emmènerait dans un quartier de la ville ..qui à sa seule évocation, fit sursauter Arwina. La jeune femme la toisa avec surprise et lui dit

- Mais, qu’a-t-il donc ce quartier ? Et pourquoi le fait que ma mère et moi soyons humaines fait en sorte qu’elle n’aurait pu s’y présenter? Vous savez, de ce que l’on m’a dit, ma mère était farouche et aventureuse. Je l’imagine très bien se pointer à un endroit dont tous les autres êtres humains auraient eu la frousse!

La jeune fille sourit aux propos plutôt protecteurs d’Arwina. Elle tenta néanmoins de la rassurer, ne voulant surtout pas manquer l’occasion d’explorer un coin sombre de cette ville, sa curiosité jouvencelle maintenant aiguisée à souhait

- Vous savez, je saurai être très prudente Arwina! De plus, il me faudrait bien connaître les racoins de la ville qu’il me faudra éviter une fois seule

Morriganne esquissa un petit sourire angélique à Arwina, espérant qu’elle consentirait à ce qu’elle puisse s’y rendre avec Vlaad

Elle écouta ensuite ce qu’aurait fait Arwina si elle s’était trouvé dans une posture aussi fâcheuse que sa propre mère, réponse à laquelle ses yeux ne purent que pétiller .. une autre possibilité s’offrait à elle!


-Oh oui! Très bonne idée Arwina! La forêt!

La jeune fille tapait ses mains l’une contre l’autre d’enthousiasme débordant, allant même jusqu’à faire quelques sauts sur place, souriant largement

-Jamais je n’y aurais pensé! Vous avez tout à fait raison, quelle belle cachette que la forêt! Vous connaissez bien ces environs Arwina, je me trompe?

Lorsque Vlaad proposa une pause, à laquelle Arwina sembla plus que favorable, la jouvencelle ne put réprimer sa surprise, entremêlée de peur...

- Une pause?

Mi-ahurie, mi-panique, elle les regardait avec de grands yeux écarquillés

- Mais Messer .. sauf votre respect, j’ai eu une pause de 14 ans sans même le savoir! Je n’ai guère envie d’une pause maintenant que des possibilités s’offrent à moi ! Sachez que j’apprécie vraiment tout ce que vous faites pour moi, tous deux, afin de m’aider au mieux de vos possibilités, quant à la recherche de mes racines… mais plus j’attendrai, plus les traces qu’aura laissé ma mère s’effaceront…si traces il y a bien sûr.

Penaude, elle fixait à présent le sol. Elle ne voulait pas qu’ils s’offensent de son empressement mais d’un autre côté, elle ressentait qu’il ne lui fallait point s’égarer du chemin qu’elle avait choisi de suivre en foulant le sol de Samroun.

[Joyeuses fêtes à tous et toutes... de retour Wink ]
Revenir en haut Aller en bas
Vlaad
Admin
Admin


Nombre de messages : 1078
Age : 26
Localisation : Là où la vie me mène
Points : 49
Date d'inscription : 24/09/2009

Feuille de personnage
Pouvoirs: Métamorphose/Télépathie/Pyrokinésie
Race: Vampire
Niveau de puissance:
15/20  (15/20)

MessageSujet: Re: [RP] Une quête qui se précise...   Mar 28 Déc - 19:01

L'évocation des Quartiers Sombres fait sursauter Arwina et elle fixe sur Vlaad un regard alarmé. Le vampire lève les yeux au ciel et laisse échapper un petit soupir volontairement bruyant. Décidément, l'elfe s'est décidée à l'agacer aujourd'hui !

*Qu'est-ce que tu remets en cause exactement ? Mes capacités à gérer ces quartiers ? Ou mon discernement ? Il y a plus d'humains là-bas que tu ne le penses et je ne vois pas pourquoi elle prendrait des risques avec moi !*

Et pour une fois, Morriganne lui vient en aide en insistant d'avantage. A l'époque de Séphirot, la division en quartiers n'existait pas, mais c'était bien naturel de voir les créatures nocturnes se rassembler à l'ombre des murs septentrionaux de la ville. Ce qui rendait les lieux bien peu fréquentables. Ils ne le sont d'ailleurs toujours pas tellement mais de jour, n'importe quel humain un tant soit peu dégourdi peut les traverser sans crainte. Et de nuit...Vlaad est bien placé pour savoir que ses confrères ont sérieusement mis de l'eau dans leur vin. Non pas qu'il soit un tyran ou aime jouer ce rôle, mais étant vampire lui-même, il sait comment s'imposer parmi eux et s'il n'a pas que des amis, il reste tout de même assez content de son travail.
Il se tourne lentement vers Morriganne après avoir toisé Arwina. Toujours sérieux mais pas affolé comme l'elfe, il veut simplement la mettre en garde sans la décourager.


- Arwina n'a pas tort sur ce point : il aurait été bien imprudent de la part de votre mère de s'aventurer dans ces quartiers. Mais rien ne nous prouve qu'elle ne l'a pas fait. Aujourd'hui encore ils ont mauvaise réputation car ils abritent des créatures dangereuses et démoniaques pour la plupart. Il faut simplement faire preuve de vigilance mais je ne saurais trop vous conseiller de ne pas vous y aventurer sans moi.

Arwina et la jeune fille se remettent alors à débattre un moment pour savoir où une jeune femme aurait pu cacher une grossesse non désirée. Une fois de plus, Vlaad songe qu'au temps de Séphirot, à moins de faire partie des traîtres qui profitaient du pouvoir, aller n'importe où suffisait pour être caché. Mentalement, il essayait de se mettre dans la peau d'une jeune femme aventureuse - inconsciente conviendrait sans doute mieux - qui se retrouve enceinte sans trop savoir comment et comprend que sa famille le verrait d'un mauvais oeil. La forêt semblait être un lieu convenable pour un elfe, certes, mais si Désirée était une citadine, comment aurait-elle pu survivre seule en forêt pendant neuf mois ? Surtout que les Étoiles étaient bien placée pour savoir que même la clairière la mieux cachée n'était pas sûre !

- Moi, à sa place, j'aurais été me cacher dans un village des environs. La forêt n'était pas un lieu très sûr, surtout pour quelqu'un qui n'était pas campagnarde. Il était beaucoup plus facile de se faire embaucher comme fille de ferme pour peu que les paysans ne soient pas trop regardants... Ou bien, si elle avait de l'argent, pourquoi ne serait-elle pas simplement restée à l'auberge ?

Il hausse machinalement les épaules. Toutes ces hypothèses lui semblent plus extravagantes les unes que les autres.
Lorsqu'Arwina mentionne de nouveau l'idée d'une pause, Morriganne pâlit et s'inquiète. Elle les supplie du regard, angoissée à l'idée de les voir la laisser seule. Vlaad esquisse un sourire.


- Quelques minutes de pause nous éclairciront l'esprit à tous. Sinon nous allons tourner en rond. Je vais chercher de l'eau.

C'est aussi un bon prétexte pour prendre l'air et se calmer les nerfs. Le vampire quitte les archives et remonte les escaliers quatre à quatre avant de traverser le hall, les jardins intérieurs et de gagner les cuisines. L'endroit est vide en cette heure encore un peu matinale ; le vampire suspend une bouilloire à la crémaillère dans une des vastes cheminées et allume une cigarette en attendant que l'eau bouille. Entre Arwina et ses remarques et l'impertinence de la jeune Morriganne, ce n'est pas son jour ! D'un autre côté, c'est curieux de comparer leurs situations : elle cherche désespérément des parents qui l'ont abandonnée et lui a haï sa famille qui l'a rejeté. Étrange parallélisme. Tout en fumant, il s'efforce de faire une introspection et de se remémorer le visage de Désirée Oudry. Il la croisée, il le sait. Peut-être même plusieurs fois, mais pas moyen pour le moment de se rappeler dans quelles circonstances. Il ne pense pas l'avoir tuée - curieusement, ces moments-là lui laissent parfois des souvenirs très marquants - mais il ne préfère rien affirmer. Finalement, la jeune fille lui laisse une drôle d'impression. Elle l'a mis de mauvaise humeur, certes, mais sa présence éveille sa curiosité et une étrange sympathie.
Dans le foyer, la bouilloire se met à siffler. Jetant son mégot dans les flammes, le vampire attrape le récipient, le pose sur un plateau et met à infuser une grosse poignée de fleurs de tilleul séchées - de quoi détendre un peu l'atmosphère - puis il redescend aux archives.
Il pose le plateau sur une des tables, s'installe nonchalamment dans un fauteuil et reprend un des registres qu'Arwina a feuilletés. Tout comme l'elfe un peu avant, il lit et relit le nom de Désirée Oudry. Puis il cherche dans les autres registres plus récents, ceux proches de l'année de naissance de Morriganne. Il y a une section spéciale pour les enfants abandonnés, là où quelques prêtres courageux ont réussi à compléter les cadastres. D'un autre côté, si la jeune fille avait été réellement abandonnée, comment aurait-elle pu être récupérée par ses proches ? Il renonce et reprend les sections normales. Vu la taille du livre, la tâche est plutôt rapide...


- Ah, voilà qui est intéressant... dit-il au bout d'un moment.

Il s'éclaircit la voix.


- Morriganne X, née de Oudry Désirée et de père inconnu, énonce-t-il lentement.Il y a un peu plus de quatorze ans.

Son doigt glisse le long de la ligne soigneusement écrite en pattes de mouche.

- Il y a une adresse...

[bon, c'est pas terrible mais je manque un peu d'idées Wink Bonnes fêtes à vous aussi !]

_________________
"Ce n'est pas le chemin qui est difficile, c'est le difficile qui est le chemin."
Søren Kierkegaard


Revenir en haut Aller en bas
Arwina
Modérateur
Modérateur


Nombre de messages : 312
Age : 30
Points : 39
Date d'inscription : 24/09/2009

Feuille de personnage
Pouvoirs: Transformation en licorne, soin avec magnétisme et onde de choc bénéfique
Race: Elfe
Niveau de puissance:
12/20  (12/20)

MessageSujet: Re: [RP] Une quête qui se précise...   Mer 5 Jan - 14:31


Je fus remise rapidement à ma place avec Vlaad. Il m’avait répondu télépathiquement sur un ton sec. N’avais-je pas le droit de m’inquiéter pour elle? Je serrai les dents. Vlaad était peut-être de mauvais poil, mais ce n’était pas une raison pour me parler ainsi! Heureusement, il se rattrapa bien vite en admettant de vive voix que je n’avais pas tout à fait tord. Vlaad était le seul vampire auquel j’avais entièrement confiance. Bien d’autres s’étaient joint à nous lors de la bataille et nous n’avions eu aucun soucis puisqu’ils se déchainaient sur l’ennemi. Mais je doutais qu’ils soient tous comme Vlaad. Je ne voulais pas leur jeter la pierre. Je savais qu’ils étaient maudits et qu’ils devaient se nourrir que de sang. Mais beaucoup ne faisaient pas vraiment d’efforts et trouvaient cette situation plaisante…

Tandis que je pensais à tout cela, Vlaad revint sur la cachette de la jeune mère. Morrigane avait été très enthousiaste à ma réponse mais cette fois-ci, Vlaad n’avait pas tord. Pour ma part, me cacher dans la forêt était ce qu’il y avait de plus évident puisque j’étais une elfe. Mais sa mère était loin d’en être une!


-Vlaad a raison. Je connais très peu d’humains qui sont capables de vivre dans une forêt…surtout pour une femme qui a été habitué à vivre dans une ville. Il s’agit d’un milieu hostile pour elle. Et mettre un enfant au monde, seule, dans la forêt me paraît difficilement envisageable.

Puis Vlaad nous quitta un instant faisant fit des remarques de la jeune demoiselle concernant la pause. Je m’étirai un instant. J’ignorais combien de temps nous étions ici, mais j’appréciai le moment de pause. J’espérais ne pas rester enfermée toute la journée. Je désirai bien sûr aider de tout mon possible Morrigane, mais je souhaitais aussi prendre l’air, me promener. D’autant plus que le soleil était au rendez-vous! L’absence de Vlaad allégea l’atmosphère. Je détestais lorsqu’il était de cette humeur massacrante. Remarque, je ne pouvais m’en prendre qu’à moi-même! Et puis, il aurait pu envoyer balader cette jeune femme, ce qu’il n’a pas fait. Je lui étais reconnaissante de son aide, mais dès qu’il était dans la pièce, je sentais son agacement.

-Tu sais concernant tes pouvoirs, je connais l’endroit idéal pour pouvoir s’exercer sans danger. Je pense qu’il te plaira ! Mais nous verrons cela plus tard. Si un jour tu souhaites me joindre, tu peux laisser un message à l’accueil en précisant bien ton nom.

Même si je l’appréciais, j’évitais de donner ma véritable adresse aux Samrouniens afin d’être tranquille. De plus, la plupart du temps, j’étais en forêt ! Mais je passais au moins une fois par jour au Parlement, alors si elle voulait me joindre un message, je l’aurai.

Vlaad revint avec un plateau. Il avait préparé une infusion ! Géniale ! J’en avais bien besoin !

-Merci Vlaad ! dis-je sur un ton enjoué.
C’était très gentil de sa part!

Je jetai un coup d’œil, l’infusion était prête. Je versai alors le contenu dans deux tasses en prenant soin de filtrer le liquide.

-Tiens Morrigane. Cela va te faire du bien, dis-je en poussant la tasse vers elle.

Je pris moi-même la deuxième tasse et humai le doux parfum du tilleul. Mais j’attendis avant de la boire car le liquide était encore chaud.
Soudain Vlaad trouva quelque chose d’intéressant. Je l’écoutai attentivement comme Morrigane puis fus ravie d’apprendre qu’il y avait une adresse.
Dans mon élan de joie, je bousculai ma tasse, qui tomba à terre, rependant sur le sol la boisson.

-Oups, dis-je en faisant la grimace.

Confuse, je voulu réparer de suite ma bêtise.


-euh…je reviens…dis-je en me dirigeant vers la porte.

Je partis chercher de quoi nettoyer tout ça.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Morriganne



Nombre de messages : 29
Age : 39
Localisation : Québec
Points : 17
Date d'inscription : 24/08/2010

Feuille de personnage
Pouvoirs: Aucun pour le moment, sinon don de ressentir et persuader les gens
Race: Hybride
Niveau de puissance:
2/20  (2/20)

MessageSujet: Re: [RP] Une quête qui se précise...   Mer 12 Jan - 4:31

Assise sur le bout de sa chaise, Morriganne ne put s’empêcher d’esquisser un léger sourire discret, amusée par les soupirs d’exaspération du vampire. Cela l’amusait mais la rassurait surtout de le voir s’énerver tant pour les propos d’Arwina que les siens. Elle pensa pour elle-même qu’il se montrait bien irascible. Elle se demandait si sa présence icelieu était la raison principale à cette irritabilité ou s’il était ainsi de nature… Elle n’osa toutefois pas pousser l’audace jusqu’à extérioriser son questionnement, de peur de perdre de manière définitive l’aide qu’il consentait néanmoins à lui apporter généreusement.

Les explications de Vlaad sur les Quartiers Sombres sortirent Morriganne de ses réflexions et elle l’écouta avec la plus grande attention. Lorsqu’il évoqua des créatures dangereuses et démoniaques, la jeune fille ne put que frissonner en écarquillant les yeux ; un léger rictus se dessinant sur son minois… à l’évidence, elle se sentait peu rassurée par les propos qu’il lui tenait, mais la curiosité propre à son jeune âge l’emporta tout de même


- Bien, j’en prends bonne note, je vous le promets. Mais de quels genres de créatures est-il question précisément? Se hasardent-elles parfois à l’extérieur de ces quartiers? Car si tel est le cas, je dois en savoir davantage sur eux, ainsi que les moyens de défense qui s’offrent à moi! Et comment les reconnaîtrai-je? Comment arrivez-vous à les contenir pour qu’ils ne fassent point de ravage à travers toute la ville?! Et vous Arwina, comment arrivez-vous à survivre dans une ville si rude! Vous semblez si ...fragile!

Bien malgré elle, tout son corps laissait maintenant transparaître l’anxiété qui la tenaillait intérieurement en silence. Elle était si jeune, sans compter qu’elle avait été, jusqu’ici, dorlotée par ses parents adoptifs, bref aucun vécu qui aurait pu la préparer à se confronter à de telles étrangetés. Sa frimousse de naturel pâlichonne semblait devenir de plus en plus livide au gré de ses questions. Son corps gracile quant à lui, devenait de plus en plus crispé alors que ses petites mains s’agrippaient au siège sur lequel reposait son séant, comme si elle craignait d’en tomber. Elle faisait vaciller son regard de l’un à l’autre, espérant secrètement des paroles un tant soit peu apaisantes de la part de Vlaad ou d’Arwina.

L’emballement concernant la possibilité que sa mère s’eût cachée en forêt fût bien vite estompé par les propos plus réfléchis et plus rationnel de Vlaad, qu’ Arwina eût tôt fait de seconder après mûre réflexion. Même si le vampire ajouta rapidement d’autres options, comme les villages environnants, elle s’imaginait mal parcourir d’aussi longs trajets sans un sous dans ses poches. L’idée de visiter les auberges de la ville demeurait fort probablement la meilleure des options qui se présentaient à elle, même si cela restreignait considérablement ses chances de réussite. Elle jeta un coup d’œil tristounet à Arwina.


- Je suis sans le sous et à pieds… Je me vois mal arpenter les routes d’un village à un autre pour être bien franche. Par contre, l’idée de visiter les auberges du coin me semble plus réalisable. Déjà, je crois que je demanderai à l’aubergiste de prendre sa place à l’accueil quelques heures par jour pour pouvoir montrer la gravure aux nouveaux arrivants. Si je n’obtiens aucun résultat à l’auberge, restera toujours les Quartiers Sombres et les tavernes que nous devrions visiter

Elle jeta un coup d’œil à Vlaad, comme si elle voulait lui remémorer qu’il s’était engagé envers elle.

Lorsque Vlaad partît chercher l’eau chaude pour la pause, Morriganne ne put s’empêcher d’approcher Arwina pour lui demander sur un ton de confidence presque inaudible :


- Dîtes, est-il toujours ainsi ? Aussi… comment dire.. grognon? Impatient? Ou alors est-ce ma présence qui lui échauffe les sangs à ce point?

Elle la regarda candidement, sincèrement désireuse de comprendre ses réactions, qu’elle jugeait plutôt excessives. Puis réalisant ce qu’elle venait de dire, elle laissa échapper un petit gloussement.. lui échauffer les sangs! À lui, un vampire! Non mais fallait le faire! se dit-elle avec ironie.

- Comment un vampire comme lui et un elfe comme vous en êtes arrivés à vous côtoyer ainsi? Vous semblez si… diamétralement opposés!

Le retour de Vlaad mit fin aux confidences et Morriganne retourna s’asseoir à sa place en vitesse dès qu’elle entendit un léger bruit. Elle accepta avec peu d’enthousiasme une tasse de tisane, décochant un léger sourire à Arwina dont la gentillesse était par moment désarmante. Soufflant sur l’infusion encore fumante elle toisait du coin de l’œil, Vlaad qui parcourait de nouveau les registres. Suite à tout ce qui s’était dit sur ces registres, Morriganne n’espérait que très peu de cette œillade qu’il tentait une fois de plus, aussi sa surprise fût de taille lorsqu’il trouva des informations la concernant.

En une fraction de seconde elle bondit aux côtés du vampire, le bousculant presque pour y jeter un coup d’œil, se penchant à son tour sur le registre.


L’enthousiasme mal contenu ainsi que la maladresse d’Arwina attirèrent son attention de la jouvencelle un bref instant. Relevant la tête vers Arwina elle ne pu que s'exclammer en rigolant

-Eh bien, eh bien! Vous êtes tout aussi exaltée que moi Arwina!

Elle jeta un furtif coup d'oeil aux éclats sur le sol, comme pour constater l'étendu des dégats puis dit sur un ton intrigué en redirigeant son regard sur le registre

-Mais, je ne connais pas cette adresse… Connaissez-vous cette rue? Est-elle à Samroun même?

Puis Morriganne se dit que sa mère avait peut-être laissé cette trace justement pour qu'elle puisse avoir les bonnes informations, qui la mèneraient ensuite jusqu'à son père !

-Peut-être est-ce l'adresse de la personne qui lui aurait fournit de l'aide et un abris durant sa grossesse?!

Et voilà, l'espoir renaissait aussitôt sur les traits de la jeune fille, alors qu'elle fit un petit signe de tête à Arwina qui s'absentait momentanément. Toujours aux côtés de Vlaad, elle lui murmura

-Soyez aimable, ne réduisez point à néant, une fois de plus, l'espoir qui se ravive à peine, un peu en moi

Elle le regardait presque suppliante, en toute sincérité, son audace et son impertinence totalement dissipées momentanément



[Pour l'adresse du registre, à quoi/qui elle correspond, si quelqu'un se sent intéressé par cette proposition de rp, n'hésitez pas à me contacter par mp Smile ]
Revenir en haut Aller en bas
Vlaad
Admin
Admin


Nombre de messages : 1078
Age : 26
Localisation : Là où la vie me mène
Points : 49
Date d'inscription : 24/09/2009

Feuille de personnage
Pouvoirs: Métamorphose/Télépathie/Pyrokinésie
Race: Vampire
Niveau de puissance:
15/20  (15/20)

MessageSujet: Re: [RP] Une quête qui se précise...   Mer 19 Jan - 23:08

[Désolé de l'attente, j'ai du travail en ce moment. C'est donc pas terrible.
Pour le rp, je ne sais pas si une troisième personne voudra se joindre à nous car le forum est un peu "quiescent" en ce moment, sinon on pourra ouvrir un nouveau sujet ensemble]

Le vampire a à peine le temps de terminer sa phrase que Morriganne bondit à ses côtés, se penchant par-dessus son épaule et cherchant la ligne si précieuse des yeux. Bien qu'il ait parlé sur un ton calme et apparemment badin, Arwina a sursauté, renversant son infusion sur la table et le sol. Elle rougit jusqu'aux oreilles et s'éclipse. Vlaad et la jeune fille sont seuls.
Ils restent silencieux un moment, le vampire n'ayant pas encore répondu aux questions de Morriganne. Immobile, il fixe sans vraiment la voir l'adresse, son attention reporté sur la jeune fille. Maintenant assise près de lui, à une distance sage cependant, elle regarde tour à tour le registre et lui en triturant nerveusement ses mains. Maintenant que l'elfe n'est plus là, Vlaad se rend compte que Morriganne le laisse perplexe. Bien sûr, elle l'agace profondément mais il devine que sa vie précédente n'a rien eu à faire avec l'inconnu et le danger. Le vide devant lequel elle se tient est tout nouveau pour elle. Cela ne l'empêche pas d'espérer que cela lui apprendra la patience !


-Soyez aimable, ne réduisez point à néant, une fois de plus, l'espoir qui se ravive à peine, un peu en moi

Vlaad s'apprête à lancer une nouvelle repartie cinglante à cette impertinente enfant mais sa hargne s'estompe en voyant son air désespéré. La rudesse ne changera pas grand-chose à la tristesse qui l'accable. Un peu adouci, le vampire fait preuve de d'avantage d'empathie.

- La douleur des espoirs déçus est plus grande encore que l'espoir lui-même. Gardez ceci en tête. Mais en ce qui concerne notre affaire, tout n'est pas perdu.

Il attire le tabouret de la jeune fille vers sa chaise et pose le registre bien à plat sur la table. L'adresse lui rappelle quelque chose et en y réfléchissant bien, il situe l'endroit.

- L'adresse est celle d'un petit patelin au sud de Samroun, une bourgade tranquille. Le nom est celui d'une ferme. Effectivement, sans doute ceux qui ont hébergé votre mère pendant sa grossesse. Espérons que ces gens y vivent encore... Quoi qu'il en soit, c'est à une lieue à peine. Une bonne promenade en quelque sorte.

Comme Arwina tarde un peu, le silence se fait de nouveau dans la bibliothèque. Vlaad repense aux questions empressées de Morriganne sur les Quartiers Sombres. En effet, il est peut-être plus sûr de l'avertir de ce qu'elle risque d'y rencontrer. Mais avec un tempérament comme le sien, le plus sage est de se limiter au strict minimum !

- Comme je vous l'ai dit, les Quartiers Sombres abritent les créatures de la nuit, lycans, démons, vampires. Ils respectent les lois parce qu'ils y trouvent leur compte. Sinon, ils savent bien que je peux tout à fait leur faire passer l'envie de désobéir. Cela dit, n'y allez pas seule. Vous n'en croiserez guère si vous restez sagement à l'abri la nuit. Quant au reste...fiez-vous à votre instinct. Après tout, il ne vous a guère fallu de temps pour déterminer ma nature, n'est-ce pas ?

Il lui adresse un étrange regard pénétrant. Ce détail est curieux : d'ordinaire, les humains se laissent envoûter par les vampires et ne prêtent pas attention à leur aura. Bon, sa mauvaise humeur a peut-être joué, ceci dit, Morriganne semble avoir ce qu'on appelle vulgairement du flair. Et son odeur, si particulière... Vlaad ne sait trop que penser. Son désarroi le met profondément mal à l'aise sans qu'il sache pourquoi. Cette fillette attise sa curiosité, aussi. Ce n'est pas qu'une vulgaire gamine qui cherche ses parents. Il y a autre chose. Il est accoutumé à l'étrange et il est presque sûr que Morriganne n'est pas aussi humaine qu'elle n'en a l'air.

- Quant à Arwina, ne vous fiez pas à son physique. Au combat, c'est un lion !

La porte claque dans son dos. Il avait entendu l'elfe arriver mais il n'a pu retenir cette phrase - qu'il pense sincèrement - qui le fit sourire brièvement mais de bon coeur cette fois.

[si vous voulez faire un rp avec le paysan qui a sauvé Désirée, je pourrai faire le fermier en pnv avec Multiple]

_________________
"Ce n'est pas le chemin qui est difficile, c'est le difficile qui est le chemin."
Søren Kierkegaard


Revenir en haut Aller en bas
Arwina
Modérateur
Modérateur


Nombre de messages : 312
Age : 30
Points : 39
Date d'inscription : 24/09/2009

Feuille de personnage
Pouvoirs: Transformation en licorne, soin avec magnétisme et onde de choc bénéfique
Race: Elfe
Niveau de puissance:
12/20  (12/20)

MessageSujet: Re: [RP] Une quête qui se précise...   Dim 30 Jan - 14:00

Quelle maladroite je faisais! Si seulement j’avais été sorcière, ou bien si j’avais eu le pouvoir de matérialisation, j’aurai pu nettoyer ma bêtise en un rien de temps, et pouvoir écouter Vlaad sur sa trouvaille! Et voilà que je me précipitais afin de trouver une éponge, une serpillère et un seau, les laissant continuer les recherches! J’avais tellement hâte de savoir ce qu’avait découvert Vlaad!
Mon nécessaire de nettoyage dans les bras, je revins dans la salle.


- Quant à Arwina, ne vous fiez pas à son physique. Au combat, c'est un lion ! Entendis-je tandis que je refermais la porte.

Pourquoi parlaient-ils de moi maintenant? Mais cette remarque me fit sourire. Ce n’était pas tous les jours que l’on avait le droit à un compliment de Vlaad! D’autant plus lorsqu’il était de mauvaise humeur. A croire que celle-ci s’était améliorée en mon absence.
Je les rejoignis à la table et pris la serpillère afin de nettoyer le sol.

-Alors? Qu’as-tu découvert? demandai-je, enthousiaste.

Ils me firent part de sa découverte.


-Super! Il ne reste plus qu’à y aller! Quel est le nom du village? demandais-je tout en essorant la serpillère.
Je pris alors l’éponge afin de nettoyer la table.

-Heureusement que les livres sont intactes! dis-je plus à moi-même.

J’avais frôlé la catastrophe! Je m’en serai voulu si les livres avait été tâché! Il s’agissait tout de même de la mémoire de Samroun!
La journée avait bien avancé… Je l’avais constaté lorsque j’étais remontée. Cela faisait plusieurs heures que nous étions cloîtrés dans cette pièce. Maintenant qu’elle avait eu l’information qu’elle recherchait, il était peut-être temps de passer à autre chose. Nombre de tâches attendaient encore nos deux gouverneurs.


-Bien. Si tu le souhaites, je pourrai t’accompagner jusqu’à la ferme. Peut-être que la présence d’un gouverneur facilitera le dialogue…
Je sentais qu’elle ne désirait qu’une chose : aller au plus vite à cette adresse.
-Mais pas aujourd’hui. J’ai encore du travail qui m’attend. Etre gouverneur n’est pas de tout repos…Et puis la journée est bien avancé. Le temps d’y aller, il ferait nuit.
Non pas que me promener en pleine nuit ne me dérange vraiment…Mais je préférais ne pas prendre de risques inutiles.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Morriganne



Nombre de messages : 29
Age : 39
Localisation : Québec
Points : 17
Date d'inscription : 24/08/2010

Feuille de personnage
Pouvoirs: Aucun pour le moment, sinon don de ressentir et persuader les gens
Race: Hybride
Niveau de puissance:
2/20  (2/20)

MessageSujet: Re: [RP] Une quête qui se précise...   Sam 5 Fév - 20:50

Morriganne buvait littéralement les paroles que le vampire lui tenait, avec fascination. Il se dépeignait de manière plutôt menaçante et semblait posséder des pouvoirs passablement impressionnants s’imaginait-elle, du moins, assez pour réfréner les ardeurs des plus vils monstres de ces fameux Quartiers Sombres. Elle le toisait, espérant secrètement ne jamais avoir à se frotter à la colère du buveur de sang, clairement, il n’en ferait qu’une bouchée!

Lorsqu’il évoqua la rapidité avec laquelle elle avait décelé sa nature, elle ne put que baisser la tête timidement, priant pour que cela ne l’ait point trop agacé. Elle imaginait bien qu’il aurait sans doute préféré que son vampirisme échappe à sa perspicacité.

Méditant sur tout cela, elle s’aperçut soudain qu’il la regardait avec intensité, regard qui étrangement, ne la glaçait point, sans toutefois pouvoir le soutenir en retour. Elle se sentait jaugée, voire scrutée, un peu comme si tout à coup il pouvait lire en elle. Chose certaine, elle ne sentait guère avoir la force intérieure pour offrir une quelconque résistance à cette indiscrète fouille de son âme, et qui plus est, elle n’avait presque rien à cacher… sauf peut-être les réels sentiments qui l’habitaient concernant ses parents biologiques ; ne se les avouant point à elle-même, peut-être n’y aurait-il pas davantage accès!

La jouvencelle ne put qu’écarquiller les yeux lorsqu’il évoqua la force des félidés qu’Arwina possédait au combat. La jeune femme étant de retour, Morriganne ne pouvait s’empêcher de l’observer, ébahie par l’image soudaine lui venant à l’esprit, de cet elfe rugissant et montrant les crocs avant d’achever sa proie. Elle secoua la tête comme pour chasser l’image troublante, se disant que son imagination était vraiment trop fertile. Elle garderait néanmoins cette information dans un recoin de son esprit.

Le visage de la jeune fille s’éclaira lorsque Arwina s’adressa à elle pour lui offrir de l’accompagner jusqu’à la dite ferme.


- Quelle merveilleuse idée! Ne serait-ce point abuser de votre générosité par contre?

Cette question s’avérait en fait, purement réthorique et de politesse, car d’une part, Morriganne avait réellement besoin d’une personne capable de la guider à travers Samroun, et d’autre part, elle espérait vraiment qu’elle ne changerait pas d’idée. Faisant mention de la besogne qu’il lui restait à terminer, elle réalisa à quel point son séant et ses jambes étaient engourdis, ce qui l’amena à penser qu’ils se trouvaient en ces lieux depuis un bon moment. Le propriétaire de l’auberge commençait certainement à désespérer de la voir revenir afin qu’elle s’acquitte, tel que convenu, des tâches qu’il avait accepté de lui confier en échange de sa chambre et ses repas.

La donzelle se leva donc, s’étirant tel un chat puis s’adressa à ses hôtes


- Eh bien, je crois qu'il ne me reste plus qu'à vous libérer et vous laisser vacquer à vos occupations, je vous ai bien assez monopolisés pour aujourd'hui. Je tiens à vous remercier sincèrement de l'aide que vous m'avez apporté avec tant de générosité! Je vous serai redevable à jamais!

Toisant Arwina, elle ajouta

-Arwina, lorsque vous jugerez le moment opportun, vous n'aurez qu'à me rendre visite à l'auberge Aux endormis. C'est là que je séjournerai pour le moment.

Elle inclina la tête légèrement comme pour réitérer en silence sa gratitude puis se retournant en direction de Vlaad

-Si quelques souvenirs sur ma mère vous revenaient à l'esprit... éventuellement... n'hésitez pas à me rendre visite également.

Elle inclina de nouveau la tête vers Vlaad, puis les observant tous les deux

-Je sais que je ne suis qu'une jeune fille ayant peu d'expérience, mais si je puis vous êtes d'une quelconque utilité et vous rendre la pareille, n'hésitez pas, il me fera plaisir de vous aider.

Sur ces mots, elle prit la gravure de sa mère qui reposait toujours sur la table, prenant quelques instants pour la contempler avant de la remettre avec délicatesse dans sa besace. Elle pivota sur elle-même et se dirigea vers la sortie, pincement au coeur, espérant qu'ils ne l'oublieraient pas, elle et sa quête.

[Merci à vous deux pour ce rp ! Very Happy ]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [RP] Une quête qui se précise...   Aujourd'hui à 16:30

Revenir en haut Aller en bas
 
[RP] Une quête qui se précise...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Tout objectif flou conduit obligatoirement à une connerie très précise - PV Gaki
» L'ambassadeur Fritz Cinéas précise
» VDM ou FML (je précise pas le titre)
» Le choix d'Alburg se précise
» Phoebe Halliwell + Il y aurais pas une heure précise pour sauver le monde ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Monde Fantastique :: Le Rôle play :: La Ville de Samroun :: L'Administration-
Sauter vers: