MONDE FANTASTIQUE, laissez votre inspiration vous guider et créer vos propres histoires...
 
AccueilPortailFAQS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Aarwen Sombrelüne, la louve argenté [VALIDEE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Aarwen
Admin
Admin


Nombre de messages : 592
Points : 39
Date d'inscription : 09/10/2007

Feuille de personnage
Pouvoirs: Métamorphe en louve grise, télépathe, télékinésie
Race: Vampire
Niveau de puissance:
15/20  (15/20)

MessageSujet: Aarwen Sombrelüne, la louve argenté [VALIDEE]   Mer 10 Oct - 11:17

Nom : Sombrelüne (nom de famille qu'elle se donnera après sa vampirisation.

Prénom : Aarwen

Lieux de naissance : Terres d'Irlande

Âge Physique et âge réel : Age physique 21 ans - Age réel : 250 ans

TAILLE: 1m70
POIDS: 65kg
COULEUR DES CHEVEUX: brune
COULEUR DES YEUX: vert

* * * * * *

Pouvoirs : télépathe, métamorphe (en loup gris uniquement), elle découvrira sur le tard ses pouvoirs de télékinésie.

Présentation physique : Aarwen a des grands cheveux noirs, légèrement ondulés, lui tombant dans le creux des reins. Elle les attache très rarement préférant les laisser libre et sauvage. Elle a des magnifiques yeux bleus, très expressifs qui virent très facilement au rouge sang quand elle est en colère. Elle est de taille moyenne 1m65, fine et gracieuse, sa démarche est souple et féline et elle dégage une grande sensualité et beaucoup de charme. Depuis qu'elle est vampire, elle s'habille de noir principalement, rajoutant de temps en temps un peu de rouge. Elle aime les vêtements près du corps, et plutôt sexy. Mais pour la chasse, elle arbore une tunique en cuir noir très confortable qui la laisse libre de ses mouvements. Un nez fin et harmonieux et une bouche pulpeuse et gourmande. Cette bouche si désirable qui pourrait bien devenir votre pire cauchemar. Sa voix est chaude et suave, une voix qui peut rien qu'à l'entendre vous envoûter.

Caractère : Elle est de nature plutôt joyeuse de manière générale, malgré son état de vampire, elle prend toujours le bon côté de la vie. Elle a gardé beaucoup de sentiments humains en elle, comme la sensibilité, l'humour, la compassion. Ce qui ne l'empêche pas d'être parfois cruelle, il arrive que sa nature vampirique prenne le dessus et qu'elle perde le contrôle. Dans ces moment là vaut mieux ne pas se trouver sur sa route, car elle prend un plaisir sadique à faire souffrir. Sa victime mourra à petit feu. C'est un grande séductrice, elle adore séduire les hommes de manière générale, vampires ou non.,elle use de son charme sans complexe pour arriver à ses fins. , c'est une vrai mante religieuse à ses heures perdues, car si vous tombez dans ses griffes, vous risquez d'y laisser votre peau, à vous de lui prouver votre valeur et d'éveiller son intérêt si vous voulez survivre à elle.


* * * * * *

Aarwen Sombrelüne est née le 28 avril de l’an 1766, les évènements qui se produirent se sont déroulés l’année de ses 21 ans. . Elle a de magnifiques yeux bleus, dans lesquels brillent une intelligence certaine, très expressifs. Ils se teintent d’une lueur particulière quand elle est en colère, passant d’une dureté froide à une douceur sans nom quand elle sourit. Sa finesse et sa grâce font d’elle une jeune femme très convoitée par les jouvenceaux du coin. Sa démarche est souple et féline et elle dégage une grande sensualité et beaucoup de charme, ne laissant jamais son entourage indifférent. Homme ou femme tout le monde l’apprécie tant elle déborde d’énergie et de joie de vivre. Elle est un peu le rayon de soleil de la maison. Sa sœur est beaucoup plus discrète, d’une grande beauté également, mais ses livres ont sa préférence. Malgré leur caractère très différent, les deux jeunes femmes s’entendent à merveille, faisant jouer la complémentarité entre elle. Elles sont très proches l’une de l’autre et leur secret sont partagés.

Sa famille ne manquait de rien et avait une petite propriété en terre d’Irlande. Elle grandit comme beaucoup de jeunes filles de son âge au sein de son foyer, auprès de sa sœur, Syrah, de deux ans son aînée. Aarwen eut la chance d’avoir des parents aimants. Ils tenaient à ce que leurs filles aient une bonne éducation, mais aussi qu’elles soient cultivées, elles apprirent donc à lire et à écrire.

Depuis leur plus jeune âge, elles avaient toujours eu le même précepteur. A la fin de chaque leçon, Aarwen filait dans le jardin tandis que Syrah restait durant des heures à discuter avec leur professeur, la cadette s’était souvent demandée ce qu’ils pouvaient avoir à se raconter. Ils passaient de plus en plus de temps ensemble à son grand dam, elle voyait son aînée s’éloigner de plus en plus d’elle, au profit de l’homme de lettre. Elle en était très affectée bien qu’elle ne laissait rien paraître. Occupé par elle ne savait quelles recherches occultes, il quitta la maison des Sombrelüne. Du jour au lendemain, l’ainée de la famille devint l’ombre d’elle-même et commença à préparer en douce, son départ. Un jour, elle se décida donc de rejoindre son amant qui faisait des études dans en Roumanie.

Quand sa sœur quitta la maison, la jeune insouciante se retrouva sans son amie, sa confidente, un grand vide s’était emparé d’elle, elle si joyeuse, avait perdu le goût de rire et de s'amuser.

Elle décida donc un beau matin de partir sur ses traces…


* * * * *

Forte de cette décision, la jeune femme retrouva sa gaieté ainsi que son insouciance. Elle quitta la demeure familiale un beau matin de printemps. Son père la mort dans l’âme, laissa partir sa deuxième fille, non sans lui avoir inculqué les précautions d’usage. Il affréta exprès pour elle, la voiture familiale et la confia à son fidèle cocher pour la conduire en ville. De là, elle devait récupérer la calèche la menant à Londres.
Elle embrassa tendrement son père, anxieuse malgré tout. Un profond sentiment de malaise l’animait, comme si elle savait au fond d’elle-même qu’elle ne le reverrait jamais…

Sur le chemin de la capitale, lors d’une pause dans une auberge d’étape, elle rencontra un jeune couple très sympathique, Audrey et Andrew Galloway. Ils avaient tous deux le même âge qu’elle. Elle leur proposa alors de se joindre à elle pour la suite du voyage. Ils acceptèrent avec enthousiasme. Ensemble, ils prirent donc la route dès le lendemain, le chemin était encore long et ils devaient y être avant la nuit tombée. Le voyage se passa sans encombre. Ils arrivèrent en fin de journée. Le temps était gris, un épais brouillard s’étendait dans les rues, donnant ainsi un air lugubre à la ville. Malgré la bonne humeur qui régnait dans la voiture, l’ambiance des lieux amplifia le sentiment de malaise de la jeune femme. Sans quelle ne sache vraiment pourquoi, une sourde angoisse prenait place dans son cœur. En remerciement du service d'Aarwen, ses nouveaux amis lui proposèrent en retour de l’héberger chez eux. Ce qu’elle accepta bien évidement. L’idée même de se retrouver toute seule dans cette cité inconnue lui faisait horreur. Elle s’installa dans la chambre d’amis.

Comme personne n'avait sommeil, ils lui proposèrent de lui faire connaître une des Taverne les plus prisée de la capitale et l’invitèrent à sortir en leur compagnie. Aarwen avait besoin de se changer les idées, elle les suivit donc dans leur virée nocturne.

La chaleureuse atmosphère de l’endroit contrastait étrangement avec la froideur des rues… Le petit groupe s’installa confortablement dans les fauteuils en velours. L’irlandaise laissa ses yeux se promener à travers la grande salle. Il y avait beaucoup de monde. Elle portait sur les lieux un regard à la fois étonné et amusé, il fallait dire qu’elle n’avait jamais fréquenté d’endroit comme celui-là. Andrew lui tendit un verre de vin cuit, qu’elle apprécia tout particulièrement. Rassurée par la présence de ses amis, et l’alcool commençant à faire son effet, elle se laissa aller à la douce nonchalance du moment… Elle était totalement détendue. C’est alors que son attention fut attirée par un homme, il remplissait la pièce par sa simple présence, dégageant un charisme à couper le souffle. Il était extrêmement beau, une belle stature, ses cheveux de jais lui accentuant son côté ténébreux. Malgré sa bonne éducation, elle n’arrivait pas à détourner ses yeux de lui. Il lui adressa même un sourire, un de ces sourires qui vous laisse sans voix, et Aarwen rougissante se retourna vers Audrey, l’air de rien. Son amie se moqua gentiment d’elle. En revanche, ce qu’elle ne savait pas c’est qu’il l’observait depuis un moment déjà. Son regard bleu acier posé sur elle. Quand, elle osa relever la tête vers lui, il n’était plus dans son champ de vision. La surprise passée, la jeune femme en fut presque déçue. Elle sentit alors la main de sa partenaire lui tapoter l’épaule. Elle reporta alors son attention sur Audrey…

Il était là juste devant elle, droit et impassible. Il ne disait mot, se laissant le temps de l’étudier davantage. Elle commençait à se sentir mal à l’aise devant ce regard insistant, ses joues se teintant de rouge. Une étincelle d’ironie dans le regard, il finit par se détourner et quitta la pièce.
La fin de la soirée se passa sur le même ton qu’elle avait commencé, sympathique et joyeuse. La fatigue du voyage commençant à faire son effet, ils décidèrent de se rentrer. Le couple passa devant, suivit d'Aarwen, ils quittèrent les lieux.

L’air frais vint frapper le visage de la jeune femme, elle ferma les yeux un instant. Cela lui faisait du bien et estompa les derniers effets de l’alcool. La demeure d’Audrey et d’Andrew n’était qu’à quelques pâtés de maison, ils rentrèrent donc à pied. Ils marchaient d’un bon pas, quand au détour d’une ruelle, ils se retrouvèrent nez à nez avec le mystérieux inconnu de la Taverne. Le cœur fit un bond dans la poitrine de la jolie brune.

Il salua le petit groupe et très seigneur, il finit par se présenter à elle. Il lui fit le baisemain, se penchant légèrement vers elle.

" Mes hommages ! Mademoiselle " Lui dit-il d’une voix grave et sensuelle - "Matthew Alexander Connoghan pour vous servir."

Elle lui tendit sa main plus par réflex qu’autre chose, se contentant d’un signe de tête. Cet homme sans savoir pourquoi la perturbait et la fascinait à la fois. L’effleurement de ses lèvres sur ses doigts déclencha une série de frissons. Elle avala difficilement sa salive, osant à peine le regarder. Elle se demandait néanmoins ce qu’il lui voulait, ce n’est pas les femmes qui manquaient dans le coin. Mais se sentait flatté qu’un personnage tel que lui daigne s’intéresser à elle. Elle finit par lui répondre. Sous l’œil amusé de ses amis.

"- Enchantée monsieur Connoghan. … Aarwen Sombrelüne…. "

Matthew, puisque tel était son nom, ne décollait pas son regard d'Aarwen, lui mettant tous ses sens en ébullition du fait même de sa présence à ses côtés. Il s’amusait perfidement de voir le trouble paraître chez la jeune femme. La belle était loin de se douter qu’elle se trouvait face à un prédateur sanguinaire et cruel. Il lui proposa alors de la raccompagner et de profiter de la route pour faire connaissance. Elle ne savait quoi répondre et c’est sous les encouragements des autres qu’elle finit par accepter. Elle regarda ses amis s’éloigner d’elle. Son interlocuteur lui présenta son bras et ils les suivirent. Leur silhouette au loin la rassurait.
Ils avançaient sans rien dire. Elle n’é tait pas très douée pour faire la conversation et le mutisme de l’homme n’arrangeait rien.

Le temps commença à changer, l’atmosphère déjà lourde devint étouffante. L’orage approchait. Instinctivement Aarwen accéléra le pas, pressée tout à coup de rentrer dans l’habitation douillette et chaleureuse de ses amis. Soudain un éclair zébra le ciel dans un coup de tonner fracassant. Des trombes d’eau se mirent à tomber, les trempant en moins de deux. Un peu plus loin, un porche semblait leur tendre les bras, ils s’y précipitèrent pour s’abriter. La jeune femme frissonnait de froid.
Elle ne se rendait pas compte à quelle point elle était désirable, le teint rosi par le froid, les cheveux humides. Matthew se pencha vers elle, son regard étrange dans le sien, pourtant elle ne le baissa pas. Il lui remit une mèche laissant ses doigts s’attarder sur son visage. Il était tellement près d’elle, qu’elle recula se retrouvant adossée à la porte. Son cœur battait à tout rompre dans sa poitrine, sa respiration était saccadée. Les lèvres masculines lui effleuraient maintenant la figure, elle pouvait sentir son souffle froid. Puis il lui glissa à l’oreille d’une voix suave :

"- J’ai quelques projets pour vous belle Aarwen….. vous verrez vous ne le regretterez pas…."

La main glacée glissa dans le cou de la jeune femme pour descendre en une douce caresse à la naissance de son décolleté, la jeune poitrine se soulevait rapidement au rythme de la respiration. Il passa son bras autour de sa taille et resserra son étreinte. Elle se retrouva collée tout contre lui, le souffle court. Elle avait bien déjà flirté avec des jouvenceaux de sa contrée, mais n’avait jamais connu pareil sentiment. L’homme dégageait une aura puissante et ténébreuse, réveillant chez elle, l’envie de l’interdit mais aussi la peur. Elle savait instinctivement qu’il n’était pas ordinaire. La main de l’homme continuait sa promenade sur les formes généreuses d'Aarwen tandis que l’autre la prit par le menton, la forçant à relever la tête. Son regard pénétrant dans le sien. Une lueur rougeâtre passa dans ses pupilles, la bête en lui était en train de prendre possession de son corps, remontant lentement à la surface. Le tenant toujours fermement, elle n’avait aucune échappatoire. Quand sa bouche prit possession de ses lèvres, elle se raidit, mais l’expérience du nocturne faisant, elle finit par répondre à ses baisers. Il l’embrassait maintenant avec fougue et passion et les dernières réserves d'Aarwen s’évaporèrent…. La jeune fille de bonne famille se retrouvait sous un porche d’une rue sordide, se donnant totalement et sans aucune pudeur à un parfait inconnu. Son corps répondait malgré elle aux caresses qu’il recevait, elle était là haletante. Totalement abandonnée aux mains expertes de son partenaire. Aarwen était dans une espèce d’état second, elle ne vit pas les canines de son amant sortirent, et quand elles se plantèrent dans son cou, elle eut un sursaut d’horreur, laissant échapper un cri perçant. Dans un réflex de survit, elle réussit à s’extirper de la poigne du vampire. Sans réfléchir, elle s’élança dans la rue déserte, courant de toutes ses jambes pour fuir le plus loin possible. Elle ne pouvait pas deviner qu’en agissant ainsi elle allait alimenter l’appétit et l’excitation de son agresseur. Amusé par le comportement de la jeune femme, il se mit doucement en marche. Il prit son temps sachant pertinemment qu’il allait la rattraper. La demoiselle avait du caractère et cela lui plaisait, ça la rendait encore plus intéressante à ses yeux.

"- Douce Aarwen , ce n’est pas la peine de fuir….. tu ne peux m’échapper….."

Il la retrouva complètement essoufflée deux rues plus loin. Il lui adressa un sourire carnassier. Dans ses pupilles luisaient une excitation malsaine. Au moment où elle s’apprêtait à lui filer entre les mains, il fut près d’elle avec une rapidité fulgurante. Cette fois, elle savait qu’elle ne pourrait plus fuir, son unique chance de survie venait de lui échapper. Dans un geste de folie, elle se jeta sur lui, les ongles en avant. Geste qu’il arrêta sans soucis, le sourire toujours aux lèvres. Il l’attrapa par les poignets et la jeta au sol. Avant qu’elle ne puisse se relever, il se retrouvait à califourchon sur elle. Ses mains la tenant fermement par les poignets. Maintenue ainsi elle ne pouvait plus bouger.

'- Rien de tel qu’une petite donzelle pleine de ressource pour pimenter la chasse."

Afin de l’immobiliser, il lui bloqua les bras sous ses genoux, se laissant ainsi les mains libres pour continuer sa besogne. Il s’inclina vers elle, l’embrassa doucement. De ses ongles coupant il lui dégrafa le devant de son corsage, libérant la poitrine laiteuse de la jeune femme. Sans crier gare lui entailla la peau. Une goutte de sang perla sur le bord de la plaie. Goutte qu’il vint recueillir d’un délicat coup de langue. Mis en appétit, par cet encas délicieux, il recommença la manœuvre à plusieurs reprises. L’excitation du prédateur était à son comble, liant l’utile à )’agréable, Aarwen fut débarrassé de sa robe et de ses jupons sans qu’elle puisse faire quoique se soit. Sans remord et sournoisement il prit possession d’elle, entrant en elle sans aucune précaution. Elle était totalement tétaniser par la peur. Elle ne réagissait plus, seule sa respiration haletante s’entendait. Les yeux écarquillés par une terreur sans nom, elle assistait à sa propre fin sans pouvoir réagir. Le vampire avait totalement prit le pas sur Matthew, et les mouvements de va et vient étaient de plus en plus intenses et puissants. Arrachant des hurlements de douleurs et de terreur à la jeune femme. Au moment où il laissa sa semence en elle, il planta ses canines acérées dans la chair tendre de son cou. Buvant goulûment le doux nectar de vie qui s’échappait maintenant de son enveloppe charnelle … Elle sombra petit à petit… La noirceur de cette nuit entra à jamais dans son esprit… esprit aussi embrumé que le port de Londres. Elle ne le vit pas s’entailler les veines et la dernière sensation qu’elle eut fut celle du liquide rougeâtre qui lui coula dans la gorge….

* * * * * *

Depuis ce jour, elle erre sans fin, à la recherche de celui qui l'a rendu ainsi, car il la laissa tomber lâchement. Elle suit également sa soeur devenue vampire, croisant sa route de temps à autre...
Aarwen à travers les siècles est devenue puissante et riche. Elle a parcourue le monde, en vain.... C'est une vampire lasse et épuisée qui arriva aux portes de Samroun.

_________________


~~ La musique donne une âme à nos coeurs et des ailes à la pensée ~~
(Platon)




Dernière édition par Aarwen le Mer 24 Mar - 17:30, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://mondefantastique.heberg-forum.net
gwydion
Modérateur
Modérateur


Nombre de messages : 24
Age : 35
Points : 1
Date d'inscription : 09/10/2007

Feuille de personnage
Pouvoirs: maitrise du feu et des plantes, télépathie avec Tragor, son dragon
Race: Elfe
Niveau de puissance:
20/20  (20/20)

MessageSujet: Re: Aarwen Sombrelüne, la louve argenté [VALIDEE]   Mer 19 Déc - 2:01

Au fait Aarwen... Bienvenue ici! Wink
Revenir en haut Aller en bas
Constance Drown



Nombre de messages : 41
Age : 28
Localisation : Les Vieilles Ruines
Points : 10
Date d'inscription : 16/12/2009

Feuille de personnage
Pouvoirs: Constance Drown
Race: Humain
Niveau de puissance:
8/20  (8/20)

MessageSujet: Re: Aarwen Sombrelüne, la louve argenté [VALIDEE]   Mer 16 Déc - 12:20

Resalut ÔH grande boubou du forum !!

C'est un plaisir de revenir et d'incarner un nouveau personnage !J'ai hâte de débuter le rôle play ! XD
Revenir en haut Aller en bas
Vlaad
Admin
Admin


Nombre de messages : 1078
Age : 26
Localisation : Là où la vie me mène
Points : 49
Date d'inscription : 24/09/2009

Feuille de personnage
Pouvoirs: Métamorphose/Télépathie/Pyrokinésie
Race: Vampire
Niveau de puissance:
15/20  (15/20)

MessageSujet: Re: Aarwen Sombrelüne, la louve argenté [VALIDEE]   Mer 16 Déc - 13:48

Bienvenue, sympathique admin lol!

_________________
"Ce n'est pas le chemin qui est difficile, c'est le difficile qui est le chemin."
Søren Kierkegaard


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Aarwen Sombrelüne, la louve argenté [VALIDEE]   Aujourd'hui à 16:31

Revenir en haut Aller en bas
 
Aarwen Sombrelüne, la louve argenté [VALIDEE]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Il ne manquait plus que toi.[PV Rivière 'Argentée]
» Un rp avec une louve/sorcelière agile?
» Qui veut n'rp avec Sun, la louve à la queue de feu?
» Lune Argentée !Pv Espoir
» Suis la loi et tu le deviendras [PV Nuage Argenté]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Monde Fantastique :: Entrez au royaume de Fírimar :: Les personnages :: Présentations validées-
Sauter vers: