MONDE FANTASTIQUE, laissez votre inspiration vous guider et créer vos propres histoires...
 
AccueilPortailFAQS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Griffes et Crocs [PV]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Neth Ashslaa



Nombre de messages : 28
Age : 31
Localisation : 29
Points : 24
Date d'inscription : 21/04/2010

Feuille de personnage
Pouvoirs: Souffle enflammé, Cri strident
Race: Inclassable
Niveau de puissance:
16/20  (16/20)

MessageSujet: Griffes et Crocs [PV]   Mer 28 Avr - 20:50

La lune etait rouge, ce soir. Une petite brise soufflait et faisait grincer les branches des arbres, tandis que des cris de diverses bêtes inondaient les lieux.

Se tenant sur la plus haute branche d’un grand sapin à proximité d’un chemin pavé, Neth Ashslaa scrute l’horizon. Il sait qu’une diligence chargée de proies éventuelles doit passer. Il l’attend patiemment afin de mettre son stratagème en place.

Comment avait t-il atterrit dans ce monde ? Grâce au sorcier ce dit-il. Séparé des siens, il devait survivre dans ce monde qui lui était inconnu et s’établir un nouveau territoire ou les gens ne le connaissent pas. Et après que ferait-il ? il n’en savait toujours rien.

Un bruit de roues le tira de ses songes. Une lumière se dessina à l’horizon, se déplaçant assez rapidement, se transformant en chariot, tiré par quatre chevaux.

Le cocher faisait claquer son fouet, leur ordonnant d’accélérer. Il était assit sur le toit du véhicule qui devait contenir les fameux passagers.
« Bouffe sur patte ! » Songea t-il en se passant la langue dans ses dents.
Ca sent la peur, peur des lieux ? Le chariot devrait traverser la forêt rapidement s’il voulait éviter les ennuies. Neth n’avait pas intérêts à se rater.

Comme il s’y attendait, le véhicule passa sur la route, juste en dessous de lui. Comme prévu, Neth sauta sur le chariot et avec habileté et discrétion atterrie sur le toit du chariot, derrière le cocher.

Un bon repas allait lui être servi. Sans bruit, Neth se rapprocha vers le dos du cocher, puis rapide comme l’éclair, il plaqua sa main sur celle du cocher et une griffe sous sa gorge.


_ Pas un bruit! le menaça-t-il. Si tu cris je t’égorge comme un poulet ! Je veux que tu me dise ou on va.

Le cocher malchanceux tremblait comme une proie. La sueur perlait sur son front.
Un sourire malicieux dessinait les traits du Draghöm, tandis qu’il retirait sa main de sa bouche.

_ On va vers Samroun monsieur ! On y sera dans trois jours ! répondit-il pétrifié.

_ Vous allez bien vous arrêter quelque part avant ces trois jours.

_ On s’arrête à des relais monsieur ! Deux avant d’arriver. J’ai une carte dans le coffret sur lequel vous êtes assis ! Me faites pas de mal ! S’il vous plait !Sanglota-t-il
Une forte odeur d’urine vint flatter les narines de Neth.

Ayant les infos qu’il voulait, Neth serra son poing et donna un bon coup dans la colonne vertébrale de l’homme. Il y eut un bruit de fracture. Puis le Draghöm ouvrit le coffre. Il prit la carte, la rangea dans ses affaires. Puis il trouva une corde.

Ayant tout son temps, il pouvait bien s’amuser un peu. Donc avec un jeu de corde, il s’amusa à maintenir sa victime, toujours vivante mais paralysé, droit sur son chariot tenant les reines. Il le laissa ainsi.
Puis, il fit quelque pas en arrière et se glissa sur le côté du chariot, contre la porte. Il écouta la conversation.


_ Ce voyage, épuise! se plaignit une voix féminine avec une intonation snobe.

_ Cunégonde ! Je n’y peux rien nous avons une affaire importante à régler à Samroun ! Dommages que tous mes gardes du corps soient en Greve et qu’on ai été obligé de choisir le premier véhicule disponible. Répondit une voix d’homme sur le même timbre de voix. Suivit d’une forte odeur de tabac.

_ Aller au mariage de la cousine de l’oncle de votre tante ! Pesta la voix féminine visiblement outrées.

_ C'est de famille!

Puis elle chuchota, (ou essaya) mais tout le monde l’entendait.
_ Si j’avais su qu’il faudra voyager avec ces bouseux !


_ Dites donc restez poli, vous ! Beugla une autre voix masculine avec fort accent. Ça fait une journée qu’on se tape votre compagnie et qu’on vous entend vous engueuler. Alors ne venez pas nous casser votre sucre de pauvre bourge sur le dos.

_ Moi si j’avais été vous coupa une autre voix, j’aurai laissé votre femme à la maison ! Moi la mienne j’ai laissé avec les gosses. Visiblement il avait un coup dans le nez et ses mots furent suivit de cris féminins outrés.

_ Dites donc vous ! les droits des femmes !..

_ Vous allez la fermer ! beugla une autre voix masculine. Y en qui essayent de fermer l’œil !

Bref il y avait de l’ambiance dans cette voiture. Neth, lui était mort de rire. Il s’accrochait rigoureusement avec ses griffes afin de ne pas tomber du chariot. Une fois remit de ses émotions et avec un point de côté, il ouvrit la porte brusquement.
Brusquement la porte s’ouvrit et les passagers se mirent à hurler de terreur, les chevaux s’emballèrent se mirent à accélérer frénétiquement en proie à la peur.

L’équilibre parfaitement maîtrisé, Neth déployait ses griffes en se rinçant tout d’abots l’œil sur le couple d’aristocrates gros et gras, puis son regard se prolongea vers les autres passagers sans importance.


_ Les gardes du corps sont en grève! [/b]railla le prédateur ! [b]Nous arrivons au premier relais dans trois heures ! Et vous ne atteindrez pas vivant. Car la mort ne fait pas de distinctions sociale! Que voulez vous? je suis le méchant de l’histoire !

Neth Ashslaa massacra les passagers et prit un malin plaisir à torturer le couple de fortunés à qui il apprit la définition du mot douleur. Cependant, ils ne furent pas si faciles que ça à manger car séparer les morceaux de gras des bons morceaux était une tâche si fastidieuse qu’il abandonna et dévora les autres passagers.

Le chariot dont l’intérieur était refait arriva trois heures après au relais fortifié de Bois des Cèdres.
La palissade en bois faisait tout le tour du village. Les gardes réussirent à maîtriser les chevaux apeurés et dès qu’ils virent l’état du cocher, ils se précipitèrent vers l’intérieur du chariot. et on sonna le tocsin.

Lorsque le carnage indescriptible fut découvert, Neth se tenait sous le chariot et dès que la voix fut libre, il se faufila aussi rapidement que discrètement et se rendit à la taverne ou il se trouva une place près de la cheminée. Il ouvrit un bouquin qu’il avait volé dans la diligence et se mit à lire


Dernière édition par Neth Ashslaa le Lun 17 Mai - 1:05, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Père Raven



Nombre de messages : 30
Points : 25
Date d'inscription : 28/04/2010

Feuille de personnage
Pouvoirs: Aucun
Race: Humain
Niveau de puissance:
7/20  (7/20)

MessageSujet: Re: Griffes et Crocs [PV]   Ven 30 Avr - 22:40

Le chemin se dessinait sous les rayons de la lune, lueur blafarde permettant au voyageur de voir où il posait les pieds. Benjamin marchait d'un bon pas, son bâton rythmant la marche. Son manteau le protégeait du vent qui s'était levé en début de soirée. Il avait hâte d'atteindre le prochain village car la fatigue se faisait plus présente et le repos serait le bienvenu.

*Lune rouge... Mauvais présage...*


Benjamin était d'accord avec Greyhoc, il espérait simplement que cela ne s'appliquerait pas à lui. La forêt prenait une allure sinistre une fois la nuit tombée, pourtant il restait confiant bien que sur ses gardes, surveillant la présence d'éventuels bandits de grand-chemin. Mais, ce voyage fut tranquille puisqu'il parvint sans problème au relais de Bois des Cèdres.

Il laissa échapper un soupir de contentement en franchissant les fortifications. Enfin, il allait pouvoir se reposer. Sauf que son regard fut attiré par l'activité anormale que suscitait une diligence. Stoppant, il analysa la situation, constatant la présence de cadavres. S'approchant des gardes, il s'enquit des faits.

- Bonsoir, messieurs. Puis-je savoir ce qu'il se passe?

Un garde se tourna vers lui, mécontent d'être déranger dans sa besogne.
- Qui êtes-vous? Vous n'avez rien à faire ici...
- Inquisiteur Raven, déclara le nouveau venu en présentant l'insigne des inquisiteurs au garde. Je ne cherche pas à empiéter sur votre travail, mais j'aimerais jeter un coup d'œil si possible.

L'homme d'église s'était exprimé d'une voix calme et apaisante. Le soldat sembla plus conciliant en apprenant la fonction de son interlocuteur et en constatant que ce dernier le dépassait d'une bonne tête.

- Comme il vous plaira, mon père, mais ne touchez à rien.

- Ne vous inquiétez pas...

Beaucoup de gens se laissait impressionner par le statut de Benjamin , il y était habitué depuis le temps qu'il officiait. L'inquisiteur s'avança vers la diligence et se pencha à l'intérieur. Un véritable carnage. Prenant soin de ne rien toucher, il nota les indices laissés. Il semblait d'une bête féroce soit passé par là, on pouvait voir des coups de griffes. Pourtant, aucune touffe de poils n'était visible. Serait-ce l'œuvre d'un fou?

*Encore une preuve de la sauvagerie qui imprègne ce monde...*

*Limesta, ce n'est pas le moment, et puis rien ne prouve que c'est un humain ou autre chose qui est l'auteur de ce désastre...*
*Certes, mais chaque être renferme une part de ténèbres...*
*Peut-être bien... En tout cas, cette affaire n'est pas de mon ressort mais relève de la maréchaussée.*
*Alors, pourquoi t-y être intéressé?*

Benjamin ne répondit pas, Limesta trouvait toujours le point qui remettait tout en question. C'était dans sa nature que de porter son aide à autrui, il n'allait pas refoulé ce qu'il était sous prétexte que cela ne le concernait pas. Se tournant vers les gardes, Ben leur fit savoir que s'ils souhaitaient requérir son aide, ils le trouveraient à l'auberge du coin. Avant de quitter les lieux, il fit une prière silencieuse pour les âmes des défunts. Quand il parvint à l'entrée de l'établissement qui combinait auberge et taverne, il se dirigea vers le tenancier et lui demanda une chambre pour la nuit ainsi qu'un repas. Ce dernier lui serait servi dès que possible. Alors se tournant vers la salle, Benjamin se dirigea vers une table située dans un coin d'ombre et près de la cheminée. Depuis sa place, il avait une bonne vue de l'ensemble de la pièce, qui n'était qu'à moitié remplie. Mais, celui qui attira son attention fut son voisin, une créature pour le moins étrange et qui bouquinait tranquillement.

- Lecture intéressante?
demanda le prêtre.

Aucune hostilité n'était visible dans le comportement de l'homme d'église. Sa question était dépourvue de mauvaise intention, il s'enquérait simplement et poliment du sujet du livre. Et puis c'était une manière comme une autre d'engager la conversation.

- Vous n'êtes pas du coin, n'est-ce-pas?


C'était la première fois qu'il voyait un individu de ce genre, ce qui suscitait sa curiosité. Il était également dans ses fonctions de connaître ses interlocuteurs et de récolter le plus d'informations à leur sujet. Et en cas de problème, son bâton se trouvait juste à côté de lui.
Revenir en haut Aller en bas
Neth Ashslaa



Nombre de messages : 28
Age : 31
Localisation : 29
Points : 24
Date d'inscription : 21/04/2010

Feuille de personnage
Pouvoirs: Souffle enflammé, Cri strident
Race: Inclassable
Niveau de puissance:
16/20  (16/20)

MessageSujet: Re: Griffes et Crocs [PV]   Sam 1 Mai - 15:33

Cela faisait à présent une bonne heure que le Draghöm feuilletait son bouquin. Un roman d’amour à l’eau de fore intitulé Le Grand Amour de la Vie de Pénélope Fenouille. Il tournait les pages et il était arrivé au chapitre trois.
C’était le moment ou la rencontre inévitable de deux inconnus lors d’un voyage en diligence.


_ Quelle niaiserie ! Ronchonna Neth.
Le tocsin se tue dehors et la porte de l’auberge claqua pour laisser rentrer un inconnu, vêtu comme un homme d’église. Il alla au comptoir passer sa commande.

Quelque chose interpella le Draghöm qui leva les yeux de son livre. Cette homme avait un petit quelque chose, il ne savait quoi qui faisait qu’il avait du mal à en détourner le regard. Lorsque celui-ci quitta le comptoir pour venir s’installer à côté de lui, il replongea dans son livre.


*Quel merde ce livre !* pensa t-il vraiment il n’y comprenait rien au genre humain. Ce livre à été récompensé par un jury par une palme d’or du meilleur écrivain de l’année.
*Quel ramassis de débiles !* Il regarda le nom des personnes qui avait créé le livre. Décidément il avait envie de leur faire la peau rien que pour dire ce qu’il pense de leur roman d’amour.
L’homme à côté de lui, lui adressa la parole


_ Lecture intéressante? demanda t-il de façon calme et après une petite pose, il poursuivit:

_Vous n’êtes pas du coin ?

Neth se détourna du livre et regarda l’homme. Il l’examina de haut en bas, et de bas en haut. Quelque chose l’attirait chez lui, il ne savait quoi. Une force intérieure peut être. Une force intérieure attirait son attention sur cet homme.

_ Ce livre est une merde répondit-il d'un ton se voulant poli.
A ces mots, il le balança dans la cheminé et il commença à bruler

_ Pénélope Fenouille par ci ! Prince charmant par là. On connait la fin avant de connaitre le début.
Mais vous avez bien dit à l’instant vous semblez ne pas être du coin ?

Tandis qu'il prononçait ces mots la porte se ré ouvrit et un groupe de garde s'introduisit dans la pièce et se mirent à scruter les lieux.

L'officier se plaça debout sur un tabouret. S'apprêtant à faire un discours.
Revenir en haut Aller en bas
Père Raven



Nombre de messages : 30
Points : 25
Date d'inscription : 28/04/2010

Feuille de personnage
Pouvoirs: Aucun
Race: Humain
Niveau de puissance:
7/20  (7/20)

MessageSujet: Re: Griffes et Crocs [PV]   Sam 1 Mai - 23:07

Benjamin soutint le regard scrutateur de son voisin et en profita pour observer plus attentivement ce dernier. Il nota la présence de griffes acérées, la queue dotée d'une excroissance pouvant servir d'arme... Habitude prise suite aux diverses rencontres inamicales ayant jalonnées son chemin depuis la découverte du Shaldarin. Son interlocuteur possédait les caractéristiques des reptiles alliées à celles d'un humain, du moins ce furent ses premières conclusions.

*Voilà un individu bien curieux...*
*Je ne me rappelle pas en avoir déjà croisé...*
*En tout cas, il est taillé pour le combat et très bien armé...*

Restant en dehors de la conversation, Benjamin jeta un coup d'œil en direction du tavernier pour voir où en était la préparation de son repas, puis il revint sur son interlocuteur.

_ Ce livre est une merde

Le ton employé contrastait avec l'air malveillant peint sur les traits du reptile. Sourire indulgent de la part de Benjamin.

_ Pénélope Fenouille par ci ! Prince charmant par là. On connait la fin avant de connaitre le début.
Mais vous avez bien dit à l’instant vous semblez ne pas être du coin ?


Apparemment une histoire à l'eau de rose, thème qui n'intéressait nullement son voisin vu qu'il jeta le livre au feu. L'odeur du papier brûlé emplit la pièce. Ben grimaça légèrement, on lui avait toujours appris à prendre soin des livres puisqu'ils faisaient parti du patrimoine. De plus Ben était bibliophile dans l'âme alors voir un bouquin partir en fumée sous ses yeux lui pinçait le cœur. Pourtant il ne fit aucun commentaire à ce sujet, voulant éviter de froisser son voisin. Il allait répondre à la question posée quand la porte s'ouvrit pour laisser passer un groupe de soldats. L'œil scrutateur et mobile, les gardes se répartirent dans la pièce tandis que leur chef se juchait sur un tabouret, accaparant l'attention des consommateurs.

-C'est exact, c'est la première fois que je croise quelqu'un comme vous, sans vouloir vous offenser... C'est pourquoi je présume que vous n'êtes pas de la région. D'ailleurs de quel peuple êtes-vous?

Certes, il n'était pas la seule créature non humaine de l'auberge, sauf qu'il avait retenu l'attention de l'inquisiteur. Il venait de finir sa phrase lorsque l'officier prit la parole.

*Un reptile avec des armes... C'est peut-être notre homme...*

*Quand bien même, nous n'avons aucune preuve et puis ce n'est pas notre enquête, d'ailleurs ils doivent être là pour ça...*

Pour l'heure, le Shaldarin n'était pas en pleine possession de ses capacités et ne le serait qu'une fois le Moonshade retrouvé, voilà pourquoi ils en restaient au stade des suppositions et que tous les intermédiaires ne pouvaient prendre pied dans la réalité.
Ecoutant attentivement le discours, Benjamin observa discrètement son voisin. Un des gardes se dirigea vers leur table, jetant un regard méfiant et soupçonneux à la créature reptilienne tandis que ses collègues inspectaient chaque personne présente. Benjamin reconnut le garde qu'il avait croisé en arrivant et lui fit un petit signe de tête, simple geste de reconnaissance.
Revenir en haut Aller en bas
Neth Ashslaa



Nombre de messages : 28
Age : 31
Localisation : 29
Points : 24
Date d'inscription : 21/04/2010

Feuille de personnage
Pouvoirs: Souffle enflammé, Cri strident
Race: Inclassable
Niveau de puissance:
16/20  (16/20)

MessageSujet: Re: Griffes et Crocs [PV]   Lun 3 Mai - 22:38

Lorsque le grand homme rendit son regard à Neth, celui-ci sembla méfiant, et lorsque les garde pénétrèrent dans l’auberge, le Draghöm entendit la question qui lui fut posée mais il n’y répondit pas tout de suite. Il voulait d’abord écouter le discours de l’officier perché son tonneau.

_ Avis à la population ! En raison d’un meurtre atroce perpétré, nous sommes dans l’obligation d’instaurer un couvre feu, ordonné par notre bien aimé maire Elden Schülder ! De plus les transports sortant de Bois de Cèdres seront bloqué tant que la sécurité n’aura pas été établie.
Nous ne savons pas grand-chose de notre homme, hormis qu’il possède des griffes et peut être dangereux. Si l’un d’entre vous sait quelque chose qu’il parle !


Tandis qu’il prononçait ces paroles il reporta son attention sur le grand Homme qui semblait attentif au discours et le regarda discrètement, enfin il essayait.

Un des soldats se détacha du groupe et se dirigea vers leur table ; soupçonneux. Le Grand Homme fit un signe de tête à l’homme. Visiblement ils soupçonnaient Neth.

Le Draghöm n’était nullement impressionné. Dans un calme naturel, il toisa du regard l’approchant. Ils n’avaient aucune chance contre lui, il le savait. Quel était cette manie qui poussait l’homme vers la mort en toute connaissance de cause. Était-ce l’imprudence ?


_ Vous ! Identifiez-vous. D’où venez-vous, que faites vous ici ?

Amusé, Neth répondit à l’homme d’une voix pleine de Sarcasme.

_ Je m’appelle, Neth. Ça c’est pour la première question, mais je vous suggère de prendre de quoi écrire. Mais ce ne doit pas être votre genre à vous les militaires de lire et écrire.

L’homme garda son calme et prit un calepin.

_ Tous les militaires, ne sont pas des ignares! lui répondit-il avec la tête d’un homme fier que rien ne pouvait atteindre. Répondez à mes questions! ordonna-il en s’apprêtant à écrire.

_ Ce qui signifie comme vous venez de le dire que la majorité des militaires le sont ! railla le Draghöm. Mais je vais répondre au deux dernières questions. De deux je viens de chez ta mère ! Elle a beaucoup apprécié la coquine. Et ce que je fais ici ? Ben je me réchauffe auprès du feu après avoir enfilé ta mère ! Lâcha-il en jubilant.

Il détacha son regard du soldat et jeta un œil vers le Grand Homme témoin de la scène.
Revenir en haut Aller en bas
Père Raven



Nombre de messages : 30
Points : 25
Date d'inscription : 28/04/2010

Feuille de personnage
Pouvoirs: Aucun
Race: Humain
Niveau de puissance:
7/20  (7/20)

MessageSujet: Re: Griffes et Crocs [PV]   Sam 8 Mai - 13:53

Plus de transport jusqu'à nouvel ordre.... Il soupira. Voilà qui n'arrangeait pas vraiment les affaires du prêtre. Sachant qu'une enquête pouvait prendre plusieurs jours, il allait devoir rester au relais. Le bon côté était qu'il allait pouvoir se reposer, mais Benjamin préférait parvenir à Samroun dans les meilleurs délais pour poursuivre ses recherches concernant son but actuel. Ben savait que son voisin avait remarqué qu'il l'observait. Le garde commença à interroger le dénommé Neth dont les réponses étaient pour le moins insolentes, tout comme l'attitude. L'allusion à la mère du soldat ne plus guère à ce dernier. Se penchant par dessus la table, il répliqua d'un ton coléreux.

_Laissez ma mère en dehors de cette histoire et répondez à mes questions, sinon cela pourrait mal finir pour vous.

*Quel grossier personnage cette créature...*

L'inquisiteur sourit intérieurement à la remarque de Gwenn, la petite semblait si innocente. Pourtant il fallait conserver à l'esprit qu'elle n'était qu'une part du Shaldarin et qu'on ne savait pas ce qui pouvait se tramer dans l'esprit de ces entités. Benjamin était resté jusque là silencieux, mais voyant que la conversation s'envenimait il essaya de calmer le jeu.

- Je ne pense pas qu'asticoter les gardes soit la meilleure solution Neth, il serait préférable de répondre simplement à les questions et ils vous laisseront tranquille. A moins que vous n'ayez quelque chose à vous reprocher... En tout cas, c'est dans votre intérêt que je dis cela car ils pourraient vous enfermer pour outrage à agent, ajouta-t--il d'une voix posée.

Tandis qu'il s'adressait à l'homme reptilien, deux gardes s'étaient joint à leur camarade en prévision d'une éventuelle échauffourée. Bien entendu, vu la description faite par leur supérieur, Neth pouvait correspondre à leur meurtrier et son refus de coopérer paraissait suspect.

_ D'ailleurs, vous allez nous suivre au poste...

Les soldats se tenaient sur leur garde, prêt à interpeller un possible suspect. De plus, son origine non humaine ne jouait pas en sa faveur, la xénophobie était toujours présente dans les moeurs. Benjamin doutait que son voisin obtempère gentillement. Neth semblait chercher la confrontation en agissant en dépit du bon sens. Et vu qu'il était un suspect potentiel cela n'arrangerait pas les choses. Le tenancier observait la scène depuis son bar, espérant qu'aucune bagarre ne sera déclenchée dans son établissement. D'ailleurs, il n'était pas le seul à surveiller, l'officier sur son piédestal supervisait l'action de ses hommes et prêtait une attention particulière à l'attroupement qui se formait près de la table du prêtre. Ce dernier se tenait prêt au cas où la situation dégénèrerait.
Revenir en haut Aller en bas
Neth Ashslaa



Nombre de messages : 28
Age : 31
Localisation : 29
Points : 24
Date d'inscription : 21/04/2010

Feuille de personnage
Pouvoirs: Souffle enflammé, Cri strident
Race: Inclassable
Niveau de puissance:
16/20  (16/20)

MessageSujet: Re: Griffes et Crocs [PV]   Lun 10 Mai - 20:32

Le garde l’attendait toujours gentiment tandis que ses collègues le rejoignaient.

_ Saches que c’est le bucher qui t’attends s’il se trouvait que tu sois le coupable de cette histoire ! lui lança l’officier perché sur son tonneau. C’est le sort qui attend les monstres dans ton genre! Il cracha au sol. Et bougonna une phrase du genre: Tout comme les vampires et les autres racailles qui se dérobent à la loi.

_ Fait moi plaisir! Je n'attend que ça! lui lança avec un petit sourire sadique le garde qui fut insulté par Neth. Il regarda le prêtre.
Je suis sûre que vous vous feriez une joie de préparer le bucher pour ce monsieur ?
D’autres gardes se rapprochèrent vers Neth qui les contemplait. Bien que dans ses pensées, il ne perdait pas une miette des événements.
Lui, était un peu frustré, cela ne l’arrangeait pas trop que les diligences soient bloquées car cela nuisait à son projet. Il avait mal géré son coup, mais il était trop fier pour démentir un meurtre commis de son propre chef.

Lui, voulait voir le monde trembler à ses pieds. Mais le fait que ces messieurs veuillent l’envoyer au bûcher l’amusait. Ils voudraient sûrement le faire flamber en plein jours aux yeux de tous. Mais ils savaient que de jour il serait aveugle. Il se demanda le temps que mettait un corps humain à brûler entièrement. Sûrement pas une journée entière. Donc son coup n’était pas réalisable.

Il lui fallait tenter autre chose... Ce Grand Homme l’attirait il ne savait pourquoi mais il fallait qu’il découvre,qu’il en sache plus.

Les soldats s’approchaient de lui et la nuit était loin d’être finie. La nuit, son élément. Il voulait tenter un truc rigolo. Après tout les soldats de ce petit hameau n’étaient pas si nombreux que cela. Que pouvaient-ils contre lui ?


_ Vous n’avez aucune chance contre moi! Lança t-il calmement Neth avec assurance de quelqu'un qui avait prononcé mille fois cette phrase au cours de sa vie.

Car les gens dans cette auberge sont mes otages. Si vous voulez épargner leur vie vous allez faire ce que je vous dis.
Je vous laisse trente minutes pour évacuer les lieux. D’ici trente minutes, je me lancerai à votre poursuite. Et je vous saignerai comme des lapins.


Visiblement, Neth Ashslaa aimait le spectaculaire. Le physique agressif de la bête n’était pas la seule chose qui le caractérisait, mais aussi sa classe, et ses répliques de psychopathes et tendance mégalo-maniaque.
Sans que personne ne s’y attende, il déploya son rire diabolique.

Il leva la main, déploya ses griffes et frappa le premier garde sur son chemin. Une giclée de sang inonda les lieux, et le malheureux tenait son bras droit en hurlant tandis que sa main tranchée gisait au sol dans une flaque de sang. L’hémorragie était telle que l’homme pantelant se dirigea vers Le Père Raven.


Sadiquement, Neth saisit un autre garde pétrifié à la vue de l’état de son collègue et il le balança dans le feu. Celui-ci s’enflamma et s’enfuit vers l’officier en l’appelant à l’aide.

_ Vous voulez m’envoyer au Bûcher ? Allez-y d’abord. Bon, j’attends !

[HRP : Je ne suis pas responsable de l’état psychologique de Neth Ashslaa. Puis c’est pas du vrai sang c’est de Ketchup]
Revenir en haut Aller en bas
Père Raven



Nombre de messages : 30
Points : 25
Date d'inscription : 28/04/2010

Feuille de personnage
Pouvoirs: Aucun
Race: Humain
Niveau de puissance:
7/20  (7/20)

MessageSujet: Re: Griffes et Crocs [PV]   Mer 12 Mai - 18:34

Non, vraiment ce n'était pas sa soirée... Lui qui pensait pouvoir profiter d'un repos bien mérité venait de se retrouver au cœur d'une altercation entre un reptile insolent et qui cherchait les ennuis et des gardes qui n'attendant qu'un faux pas pour étriper cette créature non humaine. Benjamin voyait déjà son repas lui passer sous le nez. Quand le garde lui adressa la parole le prêtre haussa un sourcil. Certes, il était inquisiteur mais il faudrait déjà prouver la culpabilité du suspect.

- Vous allez un peu vite en besogne mon fils...


Il n'eut pas le temps de poursuivre, tout s'accéléra et dégénéra. Son voisin, après un discours pour le moins mégalomaniaque, s'attaqua au premier garde qui se présenta à ses griffes. Ce fut le début de la panique. Benjamin se précipita au secours du garde blessé, lui arrachant une partie des vêtements pour faire un garrot et tenter de stopper l'hémorragie. Du coin de l'œil, il vit la torche humaine déambuler vers son supérieur. Les autres consommateurs s'étaient levés, effrayés, tandis que le reste des gardes essayaient de venir en aide à leurs collègues, tout en restant à distance de sécurité du reptile fou furieux.

*Un peu d'action...*

Avant que Benjamin puisse réagir, Greyhoc fut son apparition. Il se matérialisa quelques mètres derrière l'homme-dragon. La capuche de son habit était rabattue sur ses yeux, seul le bas de son visage était visible. Greyhoc avait l'allure d'un moine, pourtant il se dégageait de son être une impression étrange de puissance, comme s'il n'était pas vraiment humain. Certes, il n'était que la matérialisation d'une partie du Shaldarin, mais cela n'enlevait en rien la dangerosité de ce dernier. Dans son dos pendait une épée longue.


- Ainsi tu veux te battre... Au lieu de t'attaquer à ses pauvres gens, trouve-toi un adversaire à ta taille...

Aucune peur ne perçait dans sa voix ni dans son comportement, mais le défi était bien présent. Le moine savait qu'il ne risquait pas sa vie dans ce combat. Il pouvait être blessé, cependant cela n'entraverait pas son avancée ni ses capacités. Il s'était déjà amusé à jouer le mort pour mieux surprendre ses ennemis.

Un fois le garrot terminé, Benjamin se redressa, récupéra son bâton et analysa les évènements. Greyhoc en position de combat, Neth cherchant de nouvelles victimes, les gardes furieux du sort de leurs collègues et l'officier un peu indécis.

*Pas un pour rattraper l'autre...*


Benjamin se tourna vers Neth, déterminé à faire face au danger. Un pli soucieux était apparu sur son front.

- Que cherchez-vous? A faire un carnage? Je pense que nous sommes entre personnes civilisées alors laissez au moins les civils sortirent et rentrer chez eux...

Le prêtre essayait de calmer le jeu, de découvrir les objectifs de l'homme-lézard, savoir si ce n'était qu'un psychopathe, et dans ce cas il faudrait parvenir à l'arrêter et l'enfermer, ou si cela cachait autre chose, comme un intérêt pour le Shaldarin, et dans ce cas il faudrait employer les grands moyens et l'éliminer.
Revenir en haut Aller en bas
Neth Ashslaa



Nombre de messages : 28
Age : 31
Localisation : 29
Points : 24
Date d'inscription : 21/04/2010

Feuille de personnage
Pouvoirs: Souffle enflammé, Cri strident
Race: Inclassable
Niveau de puissance:
16/20  (16/20)

MessageSujet: Re: Griffes et Crocs [PV]   Mer 12 Mai - 22:29

Décidément ! Ce Grand Homme l’intriguait. Sa petite magouille avait plus ou moins marché car c’était au combat qu’on jugeait les valeurs d’un homme et ce qui le poussait à mettre en avant ce qui faisait sa spécificité.

L’homme en flamme se précipitait vers son officier, qui perché sur son tonneau ne pouvait que constater la monté de panique qui planaient sur les lieux. Même ses soldats étaient hésitants face à Neth.

Une personne bouscula son tonneau, et avant qu’il n’ait le temps de dire « ouf » se retrouva les fesse sur le sol. Quelques hommes ivres restaient la bouche ouverte se demandant ce qui se passait, et ne pouvaient pas éviter certaines personnes qui commençaient à prendre la fuite.


*Vas y envoies la sauce Grand Homme! * pensa Neth *Qu’as-tu donc à cacher ?*

Tandis que l’homme se précipitait au secours du soldat amputé de la main, Neth senti une présence derrière lui. Un Homme en capuche venait de faire apparition soudainement. Le bas de son visage était visible ainsi que ses mains. Une aura de puissance se dégageait de lui.


*Heureusement pour lui !* Songea Le Draghöm amusé,* je me demande ce que ça aurait été sinon ?*

Dans son dos, il vit le pommeau de l’épée longue.
*Encore un connard en capuche !*

_ Ainsi tu veux te battre... Au lieu de t'attaquer à ses pauvres gens, trouve-toi un adversaire à ta taille...

Le Grand Homme se tourne vers Neth comme s’il voulait lui faire face, l’air soucieux.
_ Que cherchez-vous? A faire un carnage? Je pense que nous sommes entre personnes civilisées alors laissez au moins les civils sortirent et rentrer chez eux...

Nullement impressionné et toujours dans son délire, Neth se fendit la poire, face au connard de plus en capuche et en dépit du danger, Il continuait de les narguer à coup de sarcasmes.

_ Dites, je ne voudrais pas être disons rabat-joie mais le port de la capuche dans un endroit, du genre... heu... Clos surtout s’il ne pleut pas, ca fait un peu… Heu… Comment vous dire ? Pour ne pas vous faire de peine ? Cela semble être la grande mode, ca se trouve partout. Ça ne serait pas une faute de goût ? Faudrait peut-être vous renouveler !
Je dis juste ça comme ça, mais c’est pour vous…
Bon on discute… Mais…
Que le spectacle commence !
Hurla t-il.

Sans prévenir, il s’accroupit et décrivit une grande rotation horizontale autour de lui avec sa queue hérissée de pointe qui suivait le mouvement et heurta tout sur son passage. Il s’agissait d’une attaque basse qui menaçait les jambes de toute personne étant à moins de trois mètres de lui. Lorsqu’il se retrouva face à l’homme capuchonné, toujours accroupit, Neth poursuivit son enchainement. Avec une agilité hors pair, il déploya ses jambes et bondit en l’air en décrivant un salto arrière et allait se réceptionner vers une table.

L’enchainement avait duré à peine quelque seconde et les spectateurs auraient pu y voir une sorte d’attaque tourbillonnante, tout d’abord horizontale, puis lord du bond passer en verticale.
Une dizaine personnes était encore autour de cette table, figée par effroi de la mort qui fondait sur eux. La plus par d’entre elle réussirent à se tirer de leur torpeur et esquiver le danger, mais tous n’eurent pas la même chance.

Neth atterrit violemment sur un homme, lui en plus de devoir subir la douleur du poids du Draghöm, sur sa clavicule, du ressentir l’effet des griffes qui ornaient les pieds de Neth. Il s'effondra mort. Dans le mouvement de rotation la queue du Draghöm percutât de plein fouet le visage d’une jolie servante de la taverne qui s'effondra. A présent, il faisait face l’homme en capuche.


_ Je suis l’incarnation du mal ! Hurla Neth Apprenez à me craindre car ce monde me plait, et je vais m’y installer ! Il n’existe nul endroit ou vous serez en sécurité ! Fuyez ! Fuyez !

Les propos du monstre ne faisaient qu’accentuer d’avantage la situation de panique qui gagnait les lieux.

L’odeur du sang montait aux narines du Draghöm, cela lui plaisait, mais il était repus, pourtant,
L’alléchant fluide rouge coulait déjà à flot la bataille s’annonçait rude. Mais les adversaires du Draghöm n’avaient pas dit leur dernier mot.

Neth était vraiment obsédé par cet homme ! Il voulait le pousser à bout ! Qu’il lâche la sauce ! Qu’avait-il donc de si spécial qui fasse qu’une sorte de force invisible qu’il ne pouvait nommer le pousse à agir de la sorte ?
Lui-même n’y comprenait rien, c’était dans sa culture de mener bataille, et depuis qu’il avait atterrit en ce monde, il était comme une bête sauvage siens, seul au monde. Tout ce qu’il voulait c’était survivre… Pour survivre il devait se nourrir, mais aussi s’adapter. En fin de compte, il était comme une bête terrorisée.

Le moine et L’homme en capuche n’avaient pas dit leur dernier mot et ce dernier était bien plus grand et plus imposant que lui. Mais les écailles de Neth masquait un peu ses formes et donc l’aminciraient. Ce qui faisait que ses adversaires étaient souvent surpris de ses réactions. Mais l’habit ne fait pas le moine.
Revenir en haut Aller en bas
Père Raven



Nombre de messages : 30
Points : 25
Date d'inscription : 28/04/2010

Feuille de personnage
Pouvoirs: Aucun
Race: Humain
Niveau de puissance:
7/20  (7/20)

MessageSujet: Re: Griffes et Crocs [PV]   Jeu 13 Mai - 23:53

La folie transparaissait au travers du discours de la créature reptilienne, Benjamin sentait qu'il ne serait pas facile de raisonner son adversaire. Il crut y être parvenu quand son interlocuteur parla de discussion mais les actions suivantes démentirent les paroles. Pendant ce temps, Greyhoc observait calmement l'homme-lézard, ne répondant que par un ricanement sarcastique aux remarques faites à l'encontre de son accoutrement. Quand le reptile passa à l'attaque Greyhoc esquiva habilement le balayage tandis que Benjamin reculait précipitamment. Heureusement pour lui, Greyhoc avait invoqué une barrière de protection autour de Ben, ce qui le protégeait de toutes attaques. L'homme encapuchonnée n'allait pas laisser le porteur de l'Heptacle se faire tuer par le premier venu... La suite de la manœuvre manqua d'un cheveu le moine-guerrier. Certes, Greyhoc était agile mais bien moins que son adversaire. Père Raven, voyant l'étendue des dégâts causées par cette simple attaque, préféra laisser Grehoc seul face Neth et s'avança vers le reste des clients leur exhortant de fuir.

- Quittez les lieux, allez vous-en...
hurlait-il d'une voix forte.

Le prêtre poussait les gens vers la sortie, sortant de leur stupeur les quelques indécis. Prenant conscience du danger, les consommateurs ne se firent pas prier pour partir.

_ Je suis l’incarnation du mal !
Hurla Neth Apprenez à me craindre car ce monde me plait, et je vais m’y installer ! Il n’existe nul endroit ou vous serez en sécurité ! Fuyez ! Fuyez !
- Tu es bien sûr de toi pour un nouvel arrivant... Tu ne sais pas ce que te réserve ce pays... Tu serais surpris... déclara Greyhoc d'une voix calme.

L'officier, dont la chute eut été vraiment comique en d'autres circonstances, se releva, essaya de reprendre contenance et de reprendre en main la situation. Les gardes restant, retrouvant un semblant de courage, s'étaient avancés vers Neth et sa table. L'un d'eux, téméraire ou suicidaire, tenta une attaque.

*Si seulement Ozdrek avait toutes ses capacités et toute sa puissance, ça serait réglé en moins de deux...*

*Et bien trouve rapidement le Moonshade et l'affaire sera réglée...*

*Merci Blustag comme si je ne le savais pas...*

Parfois le père Raven se passerait bien des commentaires et de la présence de ses acolytes. Il décida de rester à distance raisonnable de Neth. Prudence est mère de sureté. Il réfléchissait à une possible issue à cette situation... Pour une fois, Darklaw aurait été d'un grand secours.

Pour l'heure, Greyhoc profita de la diversion du garde suicidaire pour passer à l'attaque, il s'élança vers l'homme-dragon et dégaina son épée au dernier moment. Il feinta avec une attaque directe et enchaîna avec un coup de taille puis il se dégagea rapidement pour tenter de passer dans le dos de son adversaire. Ainsi il jaugeait Neth, bien que la petite démonstration précédente lui ait déjà fourni un certain nombre d'information.

Benjamin lança une prière muette au tout puissant, vieux réflexe. Il observait le combat, préférant ne pas s'y engager, sauf si Greyhoc avait besoin de son aide, ce qui l'étonnerait grandement. De toute façon, il n'était pas un combattant aguerri et n'aurait certainement pas fait long feu face à l'homme-lézard.
Revenir en haut Aller en bas
Neth Ashslaa



Nombre de messages : 28
Age : 31
Localisation : 29
Points : 24
Date d'inscription : 21/04/2010

Feuille de personnage
Pouvoirs: Souffle enflammé, Cri strident
Race: Inclassable
Niveau de puissance:
16/20  (16/20)

MessageSujet: Re: Griffes et Crocs [PV]   Ven 14 Mai - 17:33

Suite a sa déclaration d’amour à ce monde qui commençait à lui plaire, le connard en bure lui sorti ceci :
_ Tu es bien sûr de toi pour un nouvel arrivant... Tu ne sais pas ce que te réserve ce pays... Tu serais surpris... et d'une voix très calme, un calme qui commençait à agacer le Draghöm.

_ Ha, ha, ha ! Donc si je comprends bien, c’est à celui qui pète le plus haut ! Hurla-il hilare.
Du coin de l’œil, Neth Ashslaa vit l’officier se relever et les autres gardes qui avaient reprirent courage s’avancèrent vers le lézard avec l’intention de lui faire face. L’un d’eux tenta un coup d’estoc avec sa hallebarde.

Neth esquiva le coup et saisit l’arme par le manche d’une main, tira vers lui et attrapa le garde emporté par son élan. Il le tenait par la gorge. Il lui arracha sa hallebarde des mains, et la jeta derrière lui puis il souleva le garde et le projeta vers les étagères derrière le comptoir. Il y eu un bruit de fracas de verre, et les lieux s’emplirent de diverses odeurs d’alcool plus ou moins fort qui s’éparpillaient sur le sol.

Le lezard se remit à rire car dès sont méfait commit mais soudain, il se tut. Son instinct très développé, le prévint d’un danger. Vif, il se retourna vers l’homme en capuche qui porta une attaque. Neth voulu parer avec ses griffes, mais au dernier moment l’homme contourna son mouvement et donna un coup de taille qui toucha net au flanc.

Par chance, ses écailles, véritables protections naturelles absorbèrent une partie des dommages, sous la force du coup considérable. L’attaque avait manqué de puissance. Le lézard vacilla un peu. Le tissu qu’il portait était découpé à l’endroit du choc et on pouvait voir une éraflure sur le flanc.

Reprenant rapidement ses esprits, Neth senti son adversaire se déplacer derrière lui et les autres gardes lui arrivaient dessus.

Avec la vivacité de l’éclaire, l’homme lézard s’accroupit fin de refaire son attaque tourbillon. Il fit décrivit une forte rotation à l’horizontale, faisant tourner sa queue autour de lui, menaçant toute personne à moins de trois mètres, puis une fois face à son principal adversaire refit un salto arrière parfaitement vertical qui une nouvelle fois fit de sa queue un danger pour les autres puisqu’elle suivait le mouvement.

Neth atterri avec grâce sur le tonneau renversé et avec habileté se retrouva dans la situation d’un éléphant de cirque su son ballon. Sauf que la il s’agissait d’un gros lézard très agile. Le mouvement de rotation le mena vers l’arrière, observant en s’éloignant le groupe de garde dont au moins trois supplémentaires gisaient au sol et un nouveau sillon de sang et des morceaux de cervelles avait peint les murs. Il se mit à chanter sur un air de musique de cirque.


_ Ta ta da ta ta ta ta da ta ta ta da da da ta ! Il chantait vraiment très faux.

Il s’éloigna, et au passage saisi une torche allumée fixée à un pilier et la projeta derrière le comptoir. Celle-ci atterrit au contact des flaques d’alcool au sol. Il y en avait de toutes sortes. La combustion se fit donc assez rapidement et les flammes s’élevèrent facilement.

L’auberge principalement en bois allait d’ici peut devenir une vrai fournaise.
Le lezard, lui, continuait son numéro sur son tonneau en continuant à reculer lançant un regard de défit à son adversaire. Il avait d'autre atout dans sa manches qu'il n'avait pas révélé. Mais il préférait les taire pour le moment. Il voulait juste savourer la terreur qui imprégnait les lieux. Il leva les yeux et y vit qu'il y avait un second étage percé en son centre d'un large rectangle il pouvait voir les mur et des portes, surement les chambre, derrière la balustrade. Directement vers sa gauche, il y avait un escalier. Mais Neth, ne prenait presque jamais les escaliers.

*Premier étage les chambres, deuxième étage, les femmes de compagnies* [i]pensa t-il, avec un sourire sadique qu'il montra a son adversaire en face.

Son adversaire saurait-il faire mieux ?
Revenir en haut Aller en bas
Père Raven



Nombre de messages : 30
Points : 25
Date d'inscription : 28/04/2010

Feuille de personnage
Pouvoirs: Aucun
Race: Humain
Niveau de puissance:
7/20  (7/20)

MessageSujet: Re: Griffes et Crocs [PV]   Mar 18 Mai - 20:06

L'attaque du soldat n'eut pas l'effet escompté. Le coup de Greyhoc porta, Benjamin crut que l'issue de la confrontation serait rapide, sauf qu'il n'avait pas pensé aux écailles, protection naturelle du reptile. Le moine-guerrier fut touchée par la nouvelle attaque de son adversaire, la queue hérissée de pics vint crocheter une de ses jambes, le blessant et le faisant trébucher, trébuchement qui lui permit d'échapper au salto et son coup mortel. Du sang coulait de la blessure mais Greyhoc se redressa et fit face à Neth qui s'amusait sur son tonneau. Benjamin assista impuissant au déclenchement de l'incendie. Quelques personnes dévalèrent l'escalier, fuyant les chambres. Greyhoc s'arma d'une chaise qu'il lança vers l'homme-lézard tout en réfléchissant aux éventuels points faibles dans la carapace de son adversaire, mais pour l'heure il ne voyait pas ce qui pourrait pénétrer les écailles. Il récupéra la hallebarde d'un des gardes et s'approcha tranquillement du lézard. Usant de sa nouvelle arme, le moine-guerrier tenta d'embrocher son adversaire tout en le repoussant vers les flammes.

Benjamin tenta une nouvelle fois de raisonner l'homme-lézard. Il s'avança de quelque pas en se protégeant du feu avec le bras et en priant pour ne pas finir rôti, option que le Shaldarin ne permettrait pas.

- Vous cherchez à conquérir ce monde, soit, ce sont vos préoccupations, mais vous croyez qu'en provoquant un chaos indescriptible dès votre arrivée soit la meilleure façon de procéder?...
*Je pense que c'est peine perdu de vouloir raisonner cette bête sauvage. Le mieux serait de battre en retraite tant qu'on a encore cette possibilité.*

- Vous allez alerter les autorités du royaume et vous vous retrouverez avec les défenseurs de Firimar sur le dos, et vos rêves de domination se verront fortement compromis. On ne vous laissera pas faire impunément. Vous devriez plutôt vous reprendre et utiliser votre bon sens pour réévaluer la situation.

L'inquiétude se faisait sentir dans la voix du prêtre, il doutait que ses paroles parviennent à aboutir à l'arrêt des hostilités. Il ne souhaitait pas la mort de Neth, en dépit de son tempérament ô combien belliqueux, mais il espérait que ce dernier se calmerait. L'espoir fait vivre.

*J'ai envie de me dégourdir un peu les jambes...*

*Non, pas maintenant. Tu pourras si je ne parviens pas à l'arrêter...*


Un autre de ses acolytes souhaitait prendre pied dans la réalité et Benjamin se demandait ce qu'allait lui réserver Blustag. En tout cas, l'homme d'église se recula devant la chaleur que dégageait le brasier qui se développait à grande vitesse, vu tout le combustible à sa disposition. Ben espérait que la voie de la diplomatie allait fonctionner, recourir à la violence n'était pas dans ses habitudes, il préférait éviter d'emprunter ce chemin bien que leur adversaire se soit déjà bien engager sur cette voie...
Revenir en haut Aller en bas
Vlaad
Admin
Admin


Nombre de messages : 1078
Age : 26
Localisation : Là où la vie me mène
Points : 49
Date d'inscription : 24/09/2009

Feuille de personnage
Pouvoirs: Métamorphose/Télépathie/Pyrokinésie
Race: Vampire
Niveau de puissance:
15/20  (15/20)

MessageSujet: Re: Griffes et Crocs [PV]   Mar 18 Mai - 21:47

Neth, surveille ton vocabulaire, s'il te plaît !

Je vous envoie en forêt, vous êtes validés.

_________________
"Ce n'est pas le chemin qui est difficile, c'est le difficile qui est le chemin."
Søren Kierkegaard


Revenir en haut Aller en bas
Neth Ashslaa



Nombre de messages : 28
Age : 31
Localisation : 29
Points : 24
Date d'inscription : 21/04/2010

Feuille de personnage
Pouvoirs: Souffle enflammé, Cri strident
Race: Inclassable
Niveau de puissance:
16/20  (16/20)

MessageSujet: Re: Griffes et Crocs [PV]   Mar 25 Mai - 1:33

Une chaise passa prêt du lézard et le manqua. Elle alla se fracasser dans le fond de la pièce.

L’homme en capuchon commençait à s’énerver et la panique inondait les lieux car l'incendie continuaient de se répandre et les occupant de l’auberge terrifiées faisaient tout pour regagner les sorties.

Neth savait qu’il aurait du mal à étudier d’avantage cet homme d’église s’il continuait ainsi mais cette force le poussait à l’attaquer. Il devait réfléchir.

L’homme lézard décida de se laisser atteindre par la hallebarde que l’homme attrapa en espérant que la douleur puisse l’aider à reprendre le dessus sur cette force en lui qu’il ne parvenait à maîtriser.

La hallebarde était sur le point de l’atteindre, en plein cœur mais au dernier moment, il la dévia d’un coup de griffe et la pointe de l’arme alla se planter dans son flanc. La douleur l’inonda mais il empêcha la totalité de l’arme de le pénétrer. Sous le choc, il fut poussé de son tonneau et se retrouva dans le feu et ses vêtements s’enflammèrent.

Comme il l’avait prévu, des que sont corps fut en contact avec la source de chaleur, il ressentit un puissant bien être proche de l’extase. Les flammes ne lui causaient aucun dommage. Et avec une grande facilité il retira l’arme de sa blessure qui se referma immédiatement, ne laissant qu’une cicatrise.

Le contact avec les flammes provoqua un autre effet : il se sentait plus maître de lui. La force en lui le poussant à attaquer était atténuée.

Le moine continuait de tenter de le raisonner et sa voix était emplie d’inquiétude.

Nu comme un vers, Neth quitta le confort des flammes et s’avança avec un nouveau plan en tête : Agir par la ruse.

Il abandonna son air sadique pour prendre un air de chien battu pour tenter d’apitoyer ses adversaires bien que sa démarche resta aussi agressive et la folie se dessinait toujours sur son visage, mais faisait tout pour avoir une attitude posée.

Il mit genoux à terre se tournant vers le prêtre, mêlant à ses paroles un mélange de mensonge et à la fois une part de vérité et le regarda dans les yeux désireux de gagner son cœur.


_ Je vous en prie, je me rends! Je suis esclave de ma nature ! Je suis en proie à malédiction et j agis contre ma volonté. J’étais comme vous avant ! Mais j’ai un dédoublement de personnalité.

Oui, je l’avoue, j’ai peut-être tué les passagers de Diligence ! Mais j’avais besoin de me nourrir, par nécessité. Je mange de la viande comme un vampire boit le sang ! J’ai sentit venir les bourgeois, gros et gras. Mais pas mangeable, en fin de compte, alors j’ai mangé autres passager !


Puis il désigna les gardes qui arrivaient vers lui, alimentées par des renforts.

Neth les regarda et en conséquence, Il se mit soudain à pleurer et à supplier. Ses pleurs n'avaient rien d'humain, ressemblaient d'avantage au râle d'une bête.


_ Eux vouloir me tuer ! Eux pas vouloir savoir si je suis innocent ou coupable, eux vouloir me tuer.
Garde avoir dit ressentir plaisir !
Gardes toujours vouloir contester parole de Neth ?


Puis il se tourna vers Le moine.
Je veux pas mourir !


Le sournois Draghöm regardait le moine, toujours en mimant le fait que lui, n’avait pas eu choix de ses actes. Mais il avait quelque chose de spécial, il voulait toujours savoir quoi.
L’officier se rapprochait dangereusement de lui.


_ N’écoutez pas ce sale menteur !

A ces mots, le sot sorti sa propre épée et tenta de donner un coup à l’homme lézard, qui voyant l’événement venir depuis un moment, l’esquiva habilement et contre attaqua.

Avec une grande habileté il déploya ses griffes et en quelques enchainements rapides découpa l’armure et vêtements de l’homme, qui se retrouva alors en caleçon, sans la moindre égratignure.


Je suis de bonne fois ! je l’ai laissé lui en vie ! J’ai réussi à contrôler mes pulsions meurtrière !
_ Tuez le ! Ordonna l'officier avec colère. Tuez ce monstre !
Revenir en haut Aller en bas
Père Raven



Nombre de messages : 30
Points : 25
Date d'inscription : 28/04/2010

Feuille de personnage
Pouvoirs: Aucun
Race: Humain
Niveau de puissance:
7/20  (7/20)

MessageSujet: Re: Griffes et Crocs [PV]   Dim 30 Mai - 13:28

L'attaque de Greyhoc porta, transperçant le flanc de l'homme-lézard. Un sourire fugace passa sur les lèvres du moine-guerrier. Il crut avoir défait son adversaire quand il le vit tomber dans les flammes, sauf qu'elles ne le brûlèrent point. Au contraire, elles semblaient avoir un effet curatif sur l'homme-dragon puisqu'il en ressorti guéri. Benjamin fut surpris que ses paroles soient entendues par son adversaire. Le comportement de Neth avait changé suite à son passage dans le brasier et les paroles de détresse qu'il adressa au prêtre touchèrent la corde sensible. Les paroles semblaient si sincères...

Ben s'approcha de Neth qui était nu et désarmé. Greyhoc restait en retrait, attentif à la moindre alerte, tandis que Blustag pestait contre le revirement de situation. Face à l'aveu de Neth et à son appel à l'aide, le Père Raven se sentit obligé de se porter à son secours. Crime avoué crime à demi pardonné, disait le dicton. Et puis en tant qu'homme d'église, il ne pouvait refuser son aide à une brebis égarée.

Ainsi, Neth souffrait d'un dédoublement de la personnalité. Ben le comprenait car avec le Shaldarin il avait parfois l'impression de posséder de multiples personnalités et c'était très dérangeant. Cependant, ils ne pouvaient continuer la conversation dans une auberge en feu alors d'une voix posée et apaisante, il s'adressa à l'homme-lézard.

- N'ayez crainte... Je vous comprends et je vais essayer de vous aider...


Puis il se tourna vers les gardes qui commençaient à s'agiter et à s'énerver. L'un d'eux tenta de tuer Neth, il n'en réchappa que grâce à Neth qui souhaitait montrer sa bonne foi.

- Arrêtez!
cria Ben d'une voix forte et autoritaire tandis qu'il se positionnait entre Neth et les gardes. Vous ne pouvez pas l'exécuter sans sommations. S'il s'est rendu coupable d'un crime, il doit être juger. Dieu vous regarde et je doute qu'il cautionne ce type d'agissement, Capitaine.

- Mais ce n'est qu'une bête
, protesta l'un des soldats.

- Détrompez-vous, certes il est différent de nous mais c'est une créature douée de raison... Et il a droit à un jugement.


Benjamin Ravensgate n'était pas un extrémiste, il considérait que toute créature de Firimar avaient des droits. Il n'était pas pour une punition expéditive sur simple déclaration du suspect, il lui fallait un minimum de preuves. L'auberge émit des craquements sinistres, le feu rongeant petit à petit les soutiens du bâtiment. Ben jeta un regard inquiet aux flammes.

- Quittons ces lieux, ça devient trop dangereux. Vous pouvez l'arrêter mais je vous déconseille d'essayer de l'abattre, il y a déjà eu trop de morts.



Et il incita tout le monde à sortir. De toute manière, l'atmosphère devenait trop brûlante et étouffante. S'ils restaient ils risquaient de tous y passer.

*Benjamin, ta bonté te perdra...*

Pendant tout son discours, Ben avait tourné le dos à Neth, lui accordant le bénéfice du doute. Sauf qu'il aurait du se méfier car qui sait ce que lui réserve Neth... Peut-être regrettera-t-il d'avoir accorder un répit à son adversaire.


Dernière édition par Père Raven le Lun 14 Juin - 21:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Neth Ashslaa



Nombre de messages : 28
Age : 31
Localisation : 29
Points : 24
Date d'inscription : 21/04/2010

Feuille de personnage
Pouvoirs: Souffle enflammé, Cri strident
Race: Inclassable
Niveau de puissance:
16/20  (16/20)

MessageSujet: Re: Griffes et Crocs [PV]   Dim 6 Juin - 22:40

Neth resta immobile tandis que le moine lui tournait le dos. Il réfléchissait, peut être qu’avec le choix qu’il avait fait, les transports allaient pouvoir repartir et il pourrait tester l’homme. Apprendre à le connaitre, découvrir d’éventuels secrets.

_ Nous devrions sortir annonça Neth. La bâtisse va bientôt s’effondrer. Il serait dommage que nous trépassions ici.

Le lézard devança le moine et prit la sortie. Une fois à l’air libre, il remarqua la présence d’un accueil composé d’un groupe de riverains disposé autour de l’auberge équipée de fourches, de couteaux ou d’arme improvisée et prêt à en découdre.

Un groupe de soldats équipé de fusils tenait le Draghöm en joue prêt à faire feu. Un autre groupe s’approcha de Neth mené par l’officier qui avait fuit la taverne et une autre personne plus gradée. Cette personne était grande et puissamment constituée. Un bandeau était disposé sur son œil droit, tandis que son long nez descendait vers sa bouche : Un îlot situé entre l’océan formé par d’épaisses moustaches brunes ainsi qu’une barbe qui lui masquait tout le cou.

Il portait une toge au armoireries de Samroun par-dessus une fine tunique de maille en mithril ainsi que d’une épaisse ceinture ou était maintenu en place une rapière ainsi que deux pistolets.


_ Cette créature est responsable du meurtre de la diligence ! Rapporta l’officier.

_ Laissez moi discuter avec le moine ! Le coupa la personne plus gradée.

L’homme s’approcha de Ben.

_ Je me présente, je suis le capitaine de la garde Léonard Vive Lame. Responsable de la sécurité du village. Vous me devez des explications sur la situation. Pourriez-vous me suivre dans mon bureau avec le reptile. Mais il doit accepter de d’être menotté.

De son côté, Neth suivait la conversation en jetant un coup d’œil par ci par là afin de repérer un trou par lequel il pourrait éventuellement s’échapper.

L’officier quand à lui en profita pour s’approcher du reptile avec une lourde pair de menotte avec un certain scepticisme.


_ Si t’es de bonne fois tu dois te laisser menotter !

Sans la moindre crainte et avec la certitude qu’il pourrait s’en débarrasser en deux ou trois mouvement il tendit les bras.
Revenir en haut Aller en bas
Père Raven



Nombre de messages : 30
Points : 25
Date d'inscription : 28/04/2010

Feuille de personnage
Pouvoirs: Aucun
Race: Humain
Niveau de puissance:
7/20  (7/20)

MessageSujet: Re: Griffes et Crocs [PV]   Lun 14 Juin - 23:02

[HRP désolé pour l'attente, je n'ai pas beaucoup de temps libre en ce moment]

La situation semblait s'être calmée, les derniers occupants de l'auberge quittèrent le lieu laissant l'incendie terminer son ouvrage à l'encontre de l'auberge. Neth se montrait docile et ne posait plus de problème, du moins c'était ce qu'il faisait croire. Benjamin fronça les sourcils en prenant conscience de la foule armée jusqu'aux dents qui les attendait à l'extérieur. La nouvelle concernant l'hypothétique tueur de la diligence s'était répandue très rapidement parmi les villageois, qui pour l'heure, conservaient une distance prudente.

Les soldats tenaient en joue le reptile. Le prêtre vit s'approcher des officiers dont l'un portait les armoiries de Samroun. Greyhoc avait profité de la confusion pour s'éclipser cependant le Shaldarin restait en alerte prêt à réapparaitre si nécessaire.

_ Je me présente, je suis le capitaine de la garde Léonard Vive Lame. Responsable de la sécurité du village. Vous me devez des explications sur la situation. Pourriez-vous me suivre dans mon bureau avec le reptile. Mais il doit accepter de d’être menotté.

- Bonsoir Capitaine, je suis le Père Raven et oui je vous suis jusqu'à votre bureau, déclara-t-il en emboitant le pas à l'officier supérieur.

Ben observa la pose des menottes pour surveiller les gestes de l'officier mais également ceux de Neth. Simple précaution étant donné le caractère de l'homme-lézard, qui le rendait difficile à cerner. Un pli soucieux était apparu sur le front de l'homme d'église, le tout combiné à la fatigue du voyage, il se sentait las. Il espérait après un bon lit et avait une furieuse envie que tout soit réglé rapidement, sauf qu'il n'avait aucune idée du temps que prendra cette histoire. Alors il redressa la tête et commença à s'expliquer avec le capitaine Vive Lame.

- Les explications qui vont suivre sont très simples Capitaine, lorsque je suis arrivé en ville vos hommes étaient sur le pied de guerre suite à la découverte de cadavres dans une diligence. M'approchant je constatai le carnage et proposai mon aide au chef du groupe. Puis je me rendis à l'auberge où je fis la rencontre de Neth
, expliqua-t-il en désignant le prisonnier. Ce qui suivit, la folie meurtrière, l'incendie semblent du à un dédoublement de personnalité. L'auteur des méfaits se rendit, avouant le crime de la diligence...

Le père Raven fit une pause dans son discours, la troupe allait atteindre sa destination, le village n'étant pas très étendu et le capitaine marchait d'un bon pas.

- Je vois, mais pourquoi vous êtes-vous interposé?

La question fit sourire Ben.
- Voyant que vos hommes étaient prêt à le tuer sur place, j'ai pris sa défense, je ne pouvais permettre des représailles sur une personne se rendant à la justice et s'avouant coupable alors que sa culpabilité n'est pas prouvée.

Une rire ponctua cette phrase, Ben se renfrogna puisque c'était le Shaldarin qui se moquait de lui à travers Darklaw.

*Voilà des paroles bien hypocrites venant d'un homme d'église alors que l'institution dont il fait partie a les mains couvertes de sang, de crimes commis au nom de Dieu...*
* Il suffit, je ne suis pas un hypocrite, je pense ce que je viens de dire et ne cautionne pas ces crimes...*
* Ne monte pas sur tes grands chevaux, rétorqua Darklaw en rigolant, je sais que tu n'es pas de cette trempe sinon je ne t'aurai pas choisi...* conclua-t-il avant de se retirer.

- … prise de position fort homorable...
- Pardon?... Désolé, je n'ai pas entendu ce que vous venez de dire.

Ben se sentait gêné que sa conversation avec Darklaw ait provoqué un moment d'absence, il espérait que l'officier ne s'en offusquerait pas et que personne d'autre n'avait remarqué cette absence. Refoulant l'agacement qui s'emparait de lui, Ben se recomposa une attitude en accord avec les évènements en cours.
- Je disais que c'est une prise de position fort honorable... Et nous voici arrivés.

Le capitaine pénétra dans son domaine, précédant le prêtre et ses hommes qui entouraient leur prisonnier.

- Ce... Neth ne vous est-il pas paru suspect?
demanda le supérieur.
- Disons que son profil pouvait correspondre, mais je n'avais pas assez d'éléments sous la main pour confirmer ou infirmer cette hypothèse. Si vous le souhaitez je peux coucher mes dires par écrit...


Benjamin proposait et le capitaine décidera de la marche à suivre. D'ailleurs, il se demandait ce qu'ils allaient faire de Neth.
Revenir en haut Aller en bas
Neth Ashslaa



Nombre de messages : 28
Age : 31
Localisation : 29
Points : 24
Date d'inscription : 21/04/2010

Feuille de personnage
Pouvoirs: Souffle enflammé, Cri strident
Race: Inclassable
Niveau de puissance:
16/20  (16/20)

MessageSujet: Re: Griffes et Crocs [PV]   Jeu 24 Juin - 22:07

Le capitaine guida Père Raven et Neth à travers un pâté de maison avant d’atteindre une sorte de grande tour ovale qui faisait à la fois office de caserne et de prison.

En franchissant l’entrée barrée d’une lourde porte en bois massif à double battant, Neth et le moine pouvait voir au sol des soupiraux avec des barreaux.

Le capitaine se tourna vers eux et leur décrivit le bâtiment. Au sous sols, se trouvait la prison, tandis que le rez de chaussé était dédié aux parties essentiels de la caserne, lieu ou s’entrainaient les soldats. A l’étage, se trouvaient les chambres et au second, l’administration donc son bureau. Les lieux étaient gardés.

Les hommes empruntèrent donc une sorte d’escalier en colimaçon qui longeait le mur du bâtiment en décrivant une spirale. Ils grimpèrent au second étage, plus décoré et éclairé, avec des statues un peu partout, des tableaux, des miroirs, des chandeliers. Empruntèrent un couloir qu’ils longèrent avant qu’il ne mette la main à la poche et en tire une clé qu’il tourna dans la serrure, avant de pousser la porte.

Ils pénétrèrent donc dans un luxueux bureau financé par le contribuable vraisemblablement et s’assirent à un bureau en bois de chêne ciré.

_ Asseyez vous ordonna le capitaine. Je vous ai écouté, et voici, ma proposition :
Je vous nomme responsable du prisonnier et vous vous chargerez de le faire parvenir à bon port. Vous serez peut-être récompensé qui sait ? Cependant, il vous reste trois jours afin d’atteindre Samroun et il vous faudra vous arrêter aux prochains relais. Les routes n’étant pas sûre, je vous ferai escorter.


Tandis qu’il continua à parler il saisit un parchemin et une plume avant de la tremper dans l’encre, et d’écrire dessus.

Vous remettrez ce parchemin au responsable de la garde qui sera chargé de vous récompenser de cents pièces d’or.

Il le signa il déposa son seau, avant de le rouler et de le cacheter. Il Le tendit au vieil homme.

Et votre gus, deviendra le problème de quelqu’un d’autre! Je vous demande d’être prudent, Surtout n’hésitez pas à l’abattre en cas de problème. Nos hommes seront équipés d’armes à feu près à prendre les initiatives en cas de faux pas. Il serait stupide qu’il fasse l’idiot.

Avez-vous des questions ?


Neth qui semblait occupé à admirer la décoration des lieux en levant les yeux au ciel reporta son attention sur les deux hommes. Peut-être aura-t-il des chances de s’échapper durant le trajet ou de voir ce que ce moine avait de si spécial.
Revenir en haut Aller en bas
Père Raven



Nombre de messages : 30
Points : 25
Date d'inscription : 28/04/2010

Feuille de personnage
Pouvoirs: Aucun
Race: Humain
Niveau de puissance:
7/20  (7/20)

MessageSujet: Re: Griffes et Crocs [PV]   Sam 10 Juil - 13:47

Le prêtre suivit le capitaine dans les couloirs de la tour. Dans son bureau, il écouta ce qu'il lui exposa et se demanda pourquoi il s'était mêlé de cette affaire. Alors qu'il pensait voyager tranquillement jusqu'à Samroun, le voilà parti pour escorter un prisonnier. Il récupéra le rouleau que lui tendait le capitaine.

- Soit Capitaine. Oui j'ai quelques questions... Combien d'hommes composera votre escorte? A quelle distance se trouve le prochain relai? Nous allouez-vous un quelconque moyen de transport ou nous rendons nous à pied jusqu'à destination? Et en fonction de ça, en combien de temps atteindrons-nous la prochaine étape?

Questions pratiques et qui pouvaient se révéler utiles de connaître. En fonction des réponses, il décidera s'ils devaient partir de suite ou s'il était préférable d'attendre le lendemain. Un peu de repos ne serait pas de trop d'ailleurs. Ben n'aimait pas trop s'aventurer à l'aveuglette, et vu quelles étaient les réactions de Neth jusque là, valait mieux être prudent.

Trois jours lui semblaient longs, ce transfert de prisonnier pouvait soit très bien se dérouler soit virer au cauchemar. Face à une créature aussi singulière que l'homme-dragon Ben ne savait que penser. En attendant les réponses de son interlocuteur, le prêtre rangea la lettre dans sa poche. Il jeta un coup d'oeil à Neth pour constater que ce dernier semblait se désintéresser de la conversation pour observer la décoration intérieure. Il avait l'air bien plus calme que dans l'auberge, la folie semblait l'avoir quitté.

*Tu t'embarques encore dans une drôle d'affaire, Ben...*
*Peut-être bien mais je ne pouvais le laisser aux mains d'une populace furieuse, tu connais mon point de vue sur le sujet....*
*Oui et je ne vais pas chercher à t'en dissuader...*

Limesta se retira, laissant Benjamin seul avec ses pensées et ses problèmes.
Revenir en haut Aller en bas
Neth Ashslaa



Nombre de messages : 28
Age : 31
Localisation : 29
Points : 24
Date d'inscription : 21/04/2010

Feuille de personnage
Pouvoirs: Souffle enflammé, Cri strident
Race: Inclassable
Niveau de puissance:
16/20  (16/20)

MessageSujet: Re: Griffes et Crocs [PV]   Mer 25 Aoû - 23:23

Le capitaine répondit d’un ton serein qu’il serait accompagné de six patrouilleurs plus deux éclaireurs en raison du manque de sureté des routes en ce moment. En cas de problème il n’aurait qu’à appuyer sur la détente de leur arme. Cependant ils auraient surement à s’arrêter au prochain relais.

Par la suite il claqua des doigts. Des hommes arrivèrent et passèrent une chaine autour de Neth.

_ La voiture vous attends bonne route! conclus t-il avant d’inviter ben et son prisonnier à quitter les lieux.

A l’aube, ils étaient dans la diligence. Une foule de personnes faisait encore la queue pour entrer lorsque une voix venant de dehors retentit« Complet ! » Le voyage allait s’annoncer peut confortable car ils allaient partager la compagnie de sept autres passagers serrés les uns contres les autres. Dans leur attitude se ressentait leur besoin de partir d’ici le plus tôt possible pour être sûr d’arriver avant la nuit.

Le transport tiré par quatre chevaux se mettait en marche tandis que le fouet claqua. Les rouages grinçaient et les sabots claquaient contre le sol pavé. Les patrouilleurs chevauchaient en formation rectangulaire autour du charriot tandis que les éclaireurs venaient de prendre les devants.

On s’enfonçait donc dans la forêt. Neth Ashslaa, lui ne voyait plus rien. La lumière du jour le rendait aveugle. Fervent adepte de l’obscurité, aucune proie ne pouvait lui échapper, mais de jours il avait ce handicap, en revanche contrebalancé par une recrudescence de son ouïe et de son odorat. Mais il restait quand même dangereux au combat.

Pour le moment, il n’en montrera rien. Il ne voulait pas que les gens le sachent.
Les gens discutaient entre eux de tout et de rien, et par moments, leur voix semblaient pleine d’inquiétude, probablement parlait-on de lui.
Il y avait de tous les parfums, devait y avoir des riches des pauvres. Des pièces de monnaient tintaient dans les bourses.

Le draghöm testait ses chaines. Avec ses griffes il aurait probablement possibilité de les couper. Mais il ne voulait pas laisser paraitre de soupçons.


_ Au lieu de jacasser comme des pies pourriez vous faire silence demanda t-il d'une voix étrangement calme mais froide aux passagers.. Y en a qui essayent de dormir.
Neth n’avait pas particulièrement besoin de dormir. Ça l’amusait de semer un peut d’embêter le monde.

_ D’ailleurs y en a un qui pue. Je ne sais pas le quel c’est. Cela doit-être une odeur de tabac.
Revenir en haut Aller en bas
Père Raven



Nombre de messages : 30
Points : 25
Date d'inscription : 28/04/2010

Feuille de personnage
Pouvoirs: Aucun
Race: Humain
Niveau de puissance:
7/20  (7/20)

MessageSujet: Re: Griffes et Crocs [PV]   Mer 29 Sep - 0:40

Le complément d'information fourni par le capitaine satisfit le prêtre, qui remercia l'officier avant de quitter son bureau. L'aube arriva bien trop vite au goût de Benjamin, encore fatigué par son voyage de la journée. La diligence était prête, il fut étonné de voir que d'autres voyageurs se joignaient au voyage. L'idéal eut été de réquisitionner le véhicule pour le transport du prisonnier et éviter de s'encombrer de civils. Peu de mots furent échangés entre le prisonnier, ses gardiens et l'inquisiteur.

Cette première partie du voyage semblait bien se dérouler, Neth se tenait à carreaux, les voyageurs discutaient plus ou moins avec leur voisins. Encore que les différences sociales étaient des barrières se dressant sur le chemin de la conversation entre deux personnes de rang opposé. En tout cas, le bruit généré par les bavardages dérangea l'homme-lézard qui n'hésita pas à se faire entendre et à rajouter un petit commentaire bien senti. Ben lui lança un regard réprobateur. Valait mieux éviter les esclandres, déjà qu'il y avait des risques de rencontres fortuites avec des bandits de grand-chemin, alors le prêtre préférait ne pas créer de nouveaux problèmes avec son prisonnier.

- Parle pour toi, lézard
, laissa siffler entre ses dents l'un des voyageurs.

Heureusement, la présence des gardes faisaient force de dissuasion et incitaient les gens à rester calme. D'ailleurs Neth avait parfaitement raison de vouloir profiter du trajet pour se reposer. Le balancement de la diligence invitait au repos et Benjamin ferma quelques instants les yeux. Greyhoc se trouvait juste à côté de lui et le réveillerait si un problème se présentait. L'homme d'église envoya une prière silencieuse au tout-puissant lui demandant un transfert sans anicroche, ni tentative d'évasion, ni braquage bien que cette zone de la forêt était réputée pour abriter des brigands. Chose qu'il ne pourrait infirmer ou confirmer.

Ils roulaient depuis plusieurs heures quand la diligence ralentit et stoppa. Intrigué, Ben se pencha par le fenêtre mais ne vit point la cause de leur arrêt. Alors se tournant vers l'un des gardes, il lui demanda :

- Sommes-nous encore loin du relai?


[désolé pour l'attente et pour ce petit poste...]
Revenir en haut Aller en bas
Neth Ashslaa



Nombre de messages : 28
Age : 31
Localisation : 29
Points : 24
Date d'inscription : 21/04/2010

Feuille de personnage
Pouvoirs: Souffle enflammé, Cri strident
Race: Inclassable
Niveau de puissance:
16/20  (16/20)

MessageSujet: Re: Griffes et Crocs [PV]   Dim 24 Oct - 22:56

Quelqu'un répondit au provocation de Neth, mais celui-ci l'ignora. Il était dans ses pensées. Il savait que tôt ou tard il aurait faim et se mit à désirer une proie à torturer durant des heures avant de la dévorer vivante. Il savait que cela se réaliserai dans un futur proche et que personne ne saurait l'en empêcher. Il en avait l'eau à la bouche. Il se voyait à découper les chair de ses griffes tandis que des hurlements de douleur retentissaient puis lécher le sang qui s'en échappait de sa longue langue rappeuse.

Il se rappelait des enfants innocents qu’il torturait devant leurs parents avant de leur faire subir le même sort. Ces moments là étaient particulièrement jouissifs.

Le draghöm revint à ses esprits lorsque la diligence s’arrêta. Il regarda Ben et les autres passagers l’un après l’autre. Ils semblaient calmes. Lorsqu’un des voyageurs releva le rideau de la diligence pour regarder dehors la lumière entra et Neth détourna les yeux vers les coins d’ombres.

Peut-être y aurait-il un peu d’animation ainsi qu’un bon repas à la clef.

Lorsque Ben se pencha par la fenêtre pour demander la distance qui les séparait du relais, l’un des gardes prit parole :

Si tout ce passe bien, nous arriveront un peu avant la tombée de la nuit.
Les éclaireurs viennent de revenir vers nous et vont nous faire un rapport. Si vous le désirez nous vous invitons à profiter de cet instant pour vous dégourdir les jambes car il reste de la route.

Cette réponse ne déplut pas à Neth car il aimera bien aller se soulager et les passagers ne s’en priveraient pas non plus. Mais Il était prisonnier. Ben en déciderai.


Pourrions-nous manger quelque chose ? Demanda t-il poliment à celui-ci.
Revenir en haut Aller en bas
Père Raven



Nombre de messages : 30
Points : 25
Date d'inscription : 28/04/2010

Feuille de personnage
Pouvoirs: Aucun
Race: Humain
Niveau de puissance:
7/20  (7/20)

MessageSujet: Re: Griffes et Crocs [PV]   Jeu 25 Nov - 0:56

L'arrêt de la diligence permit à Ben de prendre des nouvelles de leur voyage. Les éclaireurs étaient revenus et les conducteurs proposèrent aux voyageurs d'en profiter pour faire une pause, se dégourdir les jambes. Ben acquiesça et fit signe aux gardes qu'il descendait et qu'ils pouvaient en faire autant avec leur prisonnier. Greyhoc accompagna le prêtre au devant des éclaireurs pour s'informer de leurs observations. De ce qu'ils en apprirent la route semblait dégagée, aucun signe inquiétant à l'horizon. Ben était rassuré cependant les problèmes pouvaient surgir à tout moment. Les passagers étaient sortis et se tenaient à distance raisonnable de l'homme-lézard, ne souhaitant pas se mêler à des individus de ce genre.

Les soldats gardaient un œil vigilant sur leur prisonnier et quand celui-ci demanda à manger ils se tournèrent vers Benjamin pour voir quelle décision il prendrait. Ce dernier constatant que Neth s'était tenu tranquille jusqu'à maintenant choisit d'accéder à la demande du Draghöm. Retournant dans le véhicule, il sortit une besace emplie de provisions et la tendit au prisonnier.

- Tenez, servez-vous et si vous avez besoin d'autres choses comme aller au petit coin vous avez l'autorisation mais sous bonne escorte bien entendu. Par contre ne mangez pas tout...

Bens s'était montré poli envers Neth, et le resterait tant que celui-ci ne ferait pas de grabuge. Il se demandait juste si la nourriture contenue dans le sac conviendrait à ce drôle de compagnon, peut-être qu'il avait un régime alimentaire bien particulier. Enfin dans ce cas il n'avait qu'à en faire part et Ben essayerait de remédier au problème. L'homme d'église s'avança vers la forêt pour se dégourdir les jambes, les diligences n'étaient pas des moyens de transports très confortables surtout quand les routes étaient chaotiques. Il observa les différentes personnes présentes qui profitaient du bol d'air accordé par la halte routière. Pourtant celle-ci fut troublée par l'arrivée d'un groupe de cavaliers, ils étaient une bonne dizaine et quand ils furent à distance pour être identifier Ben se demanda si c'était de simples voyageurs ou s'ils ne cachaient pas un but plus sombre et illégal. Les bandits pouvaient revêtir diverses apparences.

Les cavaliers s'arrêtèrent près de la diligence, attirant les regards méfiants des gardes. Pourtant ils n'avaient pas l'air d'être des malfrats mais s'ils n'étaient pas habillés comme des bourgeois. Mais ils auraient très bien pu poursuivre leur route en saluant simplement les passagers sans s'arrêter.

- Bonjour, messieurs dames, vous vous rendez au prochain relai?


Celui qui prit la parole semblait être le chef du groupe, mais son attitude ne plut guère au prêtre pourtant le cavalier n'avait rien fait de particulier, c'était une simple impression que Ben espérait ne pas voir confirmer par un dérapage de la situation.

- Oui c'est exact monsieur, est-ce également votre destination? Souhaitez vous faire le reste du chemin avec nous?
- C'est notre route mon père quant à votre proposition je pense que nous irons plus vite que vous. Nous allons simplement profiter de votre compagnie durant votre halte avant de repartir, si cela en pose aucun inconvénient bien entendu?...

Ben n'avait aucune raison de refuser et adressa un regard interrogatif aux autres voyageurs car il ne pouvait décider en leur nom. Mais ce qu'il n'avait pas prévu ce fut le relâchement dans la surveillance de l'homme-lézard, les gardes ayant porté leur attention sur les nouveaux venus ce qui laissait une latitude d'action au prisonnier qu'il pouvait très bine mettre à profit pour tenter une évasion.
Revenir en haut Aller en bas
Neth Ashslaa



Nombre de messages : 28
Age : 31
Localisation : 29
Points : 24
Date d'inscription : 21/04/2010

Feuille de personnage
Pouvoirs: Souffle enflammé, Cri strident
Race: Inclassable
Niveau de puissance:
16/20  (16/20)

MessageSujet: Griffe et Crocs [RP Fini]   Ven 11 Mar - 1:54

Lorsqu’il en eut la permission, Le Père Raven fit sortir Neth aveuglé par la lumière du jour. Il entendit les voix des autres passagers s’éloigner et son sens de l’ouïe accru lui permettait d’entendre parfaitement le rapport des éclaireurs.
Se sachant surveiller, il ne pouvait pas faire n’importe quoi.

Le prêtre lui tendit quelque chose mais Neth pouvait pas le voir de plus, l’odeur des repas sur pattes autour de lui masquait totalement.

Avec la permission de son escorte, Neth s’approcha d’un bosquet et reniflait de par et d’autre. Peut être aurai t’il la chance de tomber une charogne ? Mais non, ce n’était pas son jour de chance. Il ne pourrait pas non plus partir chasser à cause de ses liens.

Il s’engagea dans l’ombre et sa cécité devint moins importante. Il observa alors les gardes autour de lui et repéra un trousseau de clef à la ceinture d’un d’entre eux, dont celle qui lui permettrait d’ouvrir les menottes, s’il arrivait à les lui prendre. Cependant, il ne pouvait rien tenter dans l’immédiat, ni dissimuler quoi que ce soit : Il n’avait plus de vêtements, car ils avaient brulé dans l’incendie de la taverne.

Soudain, il entendit un grondement, comme un bruit de sabot. Des chevaux se rapprochaient à toute vitesse pour s’arrêter à proximité de la diligence. Il entendit des cavaliers mettre pied à terre.

Les gardes et Neth devancés par Père Raven s’y rendirent. Neth entendit le bruit des chiens de pistolets s’armer.

C’est alors, qu’une voix se fit entendre, d’après le ton le Draghöm décida de se méfier. Leur attitude était tout sauf bienveillante.

L’homme qui posa la question, sembla être le chef de la bande de cavaliers, car elle était pleine d’assurance, mais froide. Rien avoir avec les voix des innocents que lui-même avait massacré.

Il voulait savoir s’ils allaient au prochain relais, ce que confirma Père Raven. A ce moment là, l’homme leur annonça que lui et sa bande, n’en avait pas pour longtemps, mais voulaient profiter de leur compagnie avant de repartir.

A ces mots, Neth comprit immédiatement la situation. Par expérience, il savait qu’ils avaient l’intention de tous les tuer ; Ils se sentaient en position de force. Cependant ils ne connaissaient pas Les Draghöms.

La situation allait devenir brulante : il fallait se sauver. L’homme lézard renifla l’air et lorsqu’il reconnu l’odeur du garde qui avait les clefs de ses menottes, il se baissa et décrivit soudainement une roue horizontale autour de lui et sa queue massue fendit les airs et renversa les gardes qui l’entouraient. Vint ensuite l’odeur du sang frais qui se répandait suivit des cris de douleur.

Presque simultanément alors que son publique se rendait à peine compte de ce qui se passait, Neth se retourna vers le détenteur des clefs et attrapa le trousseau avec ses dents. En agissant de la sorte, ses mâchoires arrachèrent malencontreusement l’entrejambe de l’homme qui hurla de plus belle.
Lorsqu’il tint enfin le trousseau dans sa gueule béante, il se mit à courir à l’aveugle, droit devant lui vers le nord.

Effet surprise était total, mais parmi les personnes présentes indemnes reprirent l’initiative et certaines sortirent des armes à feu et tirèrent vers lui. L’écho des coups emplissait la forêt, des nuées d’oiseaux s’envolèrent. Les balles fusèrent autour du Draghöm et faisaient exploser des troncs dans lesquelles elles se figèrent. Cependant, elles ne le ralentirent pas et il put entrer dans l’ombre de la forêt, les chevaux ne pourraient plus le suivre ici par ici.

En retrouvant la vue, Neth jeta un œil derrière lui. C’est alors qu’il entendit un homme hurler:


« poursuivez-le ! »

Par sa vitesse, Leth avait prit environ soixante secondes d’avance sur ceux qui lui courrait après. Il ne les distinguait pas nettement à cause des jeux d'ombres et de lumières. Il décida alors de plonger dans un fourré et dans la foulée lâcha les clefs au sol. Avec vivacité et agilité, il les saisit avec ses mains attaché et ouvrit ses menottes. Enfin libre, il ressortit d’un coup des forêts et échappa aisément à ses adversaires en sautant d’arbre en arbre.

Le Draghöm désira toujours percer le secret de Père Raven, Mais il savait qu’il s’en sortira. Son garde du corps ne le lâcherait pas. En attendant, il devait songer à lui-même. Il était témoin de la rencontre de ces cavaliers, donc il ne le lâcherait pas. Il devait atteindre le prochain relais, puis traverser la plaine.

[Hj :Neth quitte le rp, contacte moi si un jour tu reviens. Nous ferons la suite]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Griffes et Crocs [PV]   Aujourd'hui à 7:26

Revenir en haut Aller en bas
 
Griffes et Crocs [PV]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un intrus sur nos terres ! Au combat ! (PV Tornade d'Azur)
» Griffes de combat et sorcier skaven
» Horus -Tribu des crocs de feu-Guerriers
» De capes et de crocs [PV Enorth]
» Entre griffes et crochets [PV Severus]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Monde Fantastique :: Le Rôle play :: La Campagne :: La Forêt-
Sauter vers: